RADIO-CANADA SEPT 21
Netrevolution Forfaits internet & Téléphonie illimité

Accueil   Chroniqueurs   Partenaires   Contactez-nous          
Annonces Classées Maison à vendre Concours Magasin général Calendrier INFOLETTRE
  Bilan COVID-19 du 17 septembre
 
ACTUALITÉS
Estrie
En bref
Ça se passe en Estrie
Affaires & juridique
Sports
Culture & Événements
Memphrémagog
Habitation
Santé et Beauté
Famille
Automobile
Avis publics
Découvertes
Blogue
VIEUX-CLOCHER_8_SEPT
ACTUALITÉS / Estrie
Maxime Grondin Par Maxime Grondin

Mercredi, 8 septembre 2021

La Ville de Sherbrooke en vient à une entente de principe avec Bitfarms



 Imprimer   Envoyer 
Archives Estrie Plus

L'usine Bitfarms à Sherbrooke sera relocalisée d'ici le 28 février 2023 a annoncé le conseil municipal ce mardi. Pour se faire, la Ville de Sherbrooke dépensera trois millions de dollars pour devenir propriétaire du bâtiment.

Ainsi, cette entente vise à fermer définitivement le Centre de la Pointe. L'entreprise développerait ses activités ailleurs sur le territoire sherbrookois, soit sur un terrain situé dans le parc industriel régional. La municipalité s'engage à vendre celui-ci à un montant approximatif de 385 000 $. La compagnie dispose d'un droit de retrait jusqu'au 15 novembre 2021 si d'autres options, qui sont en mesure d'accélérer le plan de transition, se présentent.

En faisant l'acquisition de cet établissement, la ville sera en mesure de choisir quel organisme ou entreprise qui choisira de faire ce celui-ci son terrain de jeu. La Société de Transport de Sherbrooke (STS) pourrait être un de ceux-ci à devenir propriétaire du bâtiment vacant. De plus, bien qu'il ait accepté cette offre, Bitfarms pourra tenter de vendre son immeuble à des tiers jusqu'au 30 novembre 2022. La ville se réserve toutefois le droit de premier refus.

« Au cours des derniers mois, plus d'une dizaine de scénarios ont été analysés au point de vue de la faisabilité et du temps requis pour atteindre les objectifs de réduction de puissance et de fermeture du Centre de la Pointe. Il s'agit d'une entente gagnante pour tous, tant pour la population du secteur que pour la Ville de Sherbrooke et Bitfarms », se réjouit le maire de Sherbrooke, Steve Lussier.

Concernant le son émis par la société de cryptomonnaie, l'entente entérinée prévoit une diminution de la puissante utilisée au Centre de la Pointe. Celle-ci baissera de 30 à 18 mégawatts au plus tard le 31 mai 2022. Durant cette transition, Bitfarms s'est entendu à instaurer un plan d'intervention.

Préoccupations

« Ce qui est important c'est que les citoyens puissent retrouver la quiétude. On fait des gestes concrets pour le faire », mentionne M. Lussier à la suite d'un questionnement soulevé par le conseiller municipal Marc Denault, qui, avec Paul Gingues, qui a accompagné les citoyens concernés par l'enjeu du bruit. Celui-ci a de « grandes réserves » concernant la réduction sonore, mentionnant notamment les échecs des dernières années pour le faire.

Même son de cloche de la part de M. Gingues qui ne croit pas l'entreprise être en mesure de respecter l'échéancier alors que douze tentatives ont été faites au cours des dernières années pour tenter d'arriver à une « sérénité ».

« Cette entente manque de mordant. Je trouve très préoccupant la capacité de Bitfarms à respecter les échéances qu'on met sur la table. Je crois qu'on aurait dû mettre davantage de pression », soutient le conseiller municipal du district de l'Université.

Pour que les échéanciers soient respectés, l'entente prévoit la mise sur pied d'un comité de suivi, de clauses de pénalités et d'un mécanisme de résolution de différends. En fait, en cas de non-respect de l'entente, ce sera 1000 $ par jour que la compagnie devra débourser. Un aspect qui « montre des dents », comme le souligne la conseillère municipale, Nicole Bergeron.

Une entente bien accueillie par Bitfarms

« C'est une entente "gagnant-gagnant gagnant", tant pour les citoyens, la ville et Bitfarms », indique le chef de la direction de Bitfarms, Emiliano Grodzki, par voie de communiqué.

Grâce à ce déménagement, la société pourra se doter de nouvelles installations, dont de l'équipement de minage de dernière génération qui permet un niveau de production plus élevé tout en réduisant la consommation d'énergie.

L'entreprise assure qu'elle se dotera d'un système pour contrôler ses émissions sonores en réponse aux inconvénients vécus de la part des citoyens du secteur du Centre de la Pointe.

« Nous regrettons les inconvénients occasionnés aux citoyens de Sherbrooke qui ont été touchés par le bruit de notre installation de la rue de la Pointe. Nous avons investi des ressources considérables pour être à l'écoute de leurs attentes et nous nous engageons à les rencontrer pour répondre à leurs préoccupations », explique M. Grodzki.

De plus, la municipalité encourage les citoyens à continuer à porter plainte lorsqu'ils sont incommodés par le bruit.



ECOLOBOUTIQUE AUG 2021
Inscription Infolettre EstriePlus.com
  A LIRE AUSSI ...
Quoi faire ce weekend?

Quoi faire ce weekend?
Dépister le cancer du poumon plus tôt pour plus de chances de s’en sortir

Dépister le cancer du poumon plus tôt pour plus de chances de s’en sortir
RADIO-CANADA SEPT 21
NOS RECOMMANDATIONS
Moins de collisions mortelles dans la région lors de la période estivale

Moins de collisions mortelles dans la région lors de la période estivale
Sherbrooke : un individu recherché pour vol

Sherbrooke : un individu recherché pour vol
PLUS... | CONSULTEZ LA SECTION COMPLÈTE...

Coop Funéraire arrangements oct 2020
Inscription Infolettre EstriePlus.com
RADIO-CANADA SEPT 21
 
Me Catherine Chouinard
Jeudi, 16 septembre 2021
Quittance ou Mainlevée?

Daniel Nadeau
Mercredi, 15 septembre 2021
Les bonnes consciences

François Fouquet
Lundi, 13 septembre 2021
Si on ne peut se fier au passé!

Jacinthe Dubé 14 sept 2020
L’Abordage Sherbrooke célèbre ses 30 ans Par Maxime Grondin Samedi, 11 septembre 2021
L’Abordage Sherbrooke célèbre ses 30 ans
Moins de collisions mortelles dans la région lors de la période estivale Vendredi, 10 septembre 2021
Moins de collisions mortelles dans la région lors de la période estivale
Dépister le cancer du poumon plus tôt pour plus de chances de s’en sortir Par Maxime Grondin Lundi, 13 septembre 2021
Dépister le cancer du poumon plus tôt pour plus de chances de s’en sortir
ACHETEZ EstriePlus.com
bannières | concours | répertoire web | publireportage | texte de référencement | site web | vidéos | chroniqueur vedette
2017 © EstriePlus.com, tous droits réservés | Contactez-nous
slimecut