Matelas Houde - janvier 2018
Netrevolution Forfaits internet & Téléphonie illimité

Accueil   Chroniqueurs   Partenaires   Contactez-nous          
 
-6°C
détails
Annonces Classées Avis de décès Maison à vendre Concours Magasin général Calendrier Annuaire
  CIUSSS de l’Estrie–CHUS: appel de candidatures (emplois étudiants inclus). Mercredi, de de 15 à 19 h, au 1621 rue Prospect.
 
Memphrémagog - journal
ACTUALITÉS
Estrie
Memphrémagog
Culture & Événements
Sports
L'actualité en photos
L'actualité en vidéos
CAHIERS
Affaires & Juridique
Automobiles
Découvertes
Éducation
Famille
Habitation
Mode-Santé-Beauté
Style de vie
Voyages & Gastronomie
Blogue
JOURNAUX LOCAUX
Le Papotin
Radioactif - sept 2017
ACTUALITÉS / Estrie
Vincent Lambert Par Vincent Lambert
vlambert@estrieplus.com

Lundi, 6 février 2017

Magog accueille un réseau de stations météo intelligentes



 Imprimer   Envoyer 
La Ville de Magog souhaite utiliser cette technologie 12 mois par année pour la gestion et l’entretien du territoire, si l’expérience est concluante. Sur la photo: Michel R. Turcotte, directeur des Travaux publics à la Ville de Magog, Jules Paquette, directeur général chez Campbell Scientific Canada, et la mairesse de Magog, Vicki-May Hamm.

Être plus proactif dans les travaux publics, c'est l'un des souhaits de la Ville de Magog. Pour ce faire, celle-ci accueille un projet pilote de stations météo intelligentes qui permettra aux équipes d'intervenir aux bons endroits et avec la bonne stratégie.

Le projet pilote d'une durée de deux ans du réseau de stations météo intelligentes est le premier de ce type installé au Québec, dont l'hôte est la Ville de Magog. Ces stations permettent de fournir en temps réel des données météorologiques pour surveiller et entretenir le réseau routier en hiver. Depuis près d'un mois, cinq stations sont visibles dans les extrémités du territoire magogois. C'est le cas sur les chemins Roy, Norbel, Gendron, Benoît et sur la rue des Pins.

Ce projet pilote à faible coût permettra de savoir à quel endroit mettre les priorités et d'anticiper les situations. Pour la Ville, il est important d'avoir des yeux partout sur le territoire de 144 kilomètres carrés. « Nos priorités sont partout. Jusqu'à maintenant, on collabore entre autres avec le ministère des Transports et MétéoMédia. On veut adapter la technologie à nos besoins. Présentement, on a notamment comme information la température de dehors et de la chaussée, le point de rosée et l'épaisseur de la neige. On peut anticiper les tendances pour effectuer les opérations en avance. On veut être un laboratoire vivant », fait valoir le directeur des Travaux publics à la Ville de Magog, Michel R. Turcotte.

La Ville de Magog souhaite utiliser cette technologie 12 mois par année pour la gestion et l'entretien du territoire, si l'expérience est concluante. « Des ajustements sont encore nécessaires, mais on a une des stations qui est équipée d'une caméra qui donne des images en direct dans un secteur problématique en période hivernale en raison de la présence de lames de neige. Ces données nous sont transmises grâce à un tableau de bord », ajoute M. Turcotte.

Une collaboration avec Campbell Scientific Canada

Le projet pilote du réseau de stations météo intelligentes se fait en collaboration avec l'entreprise Campbell Scientific Canada, située à Edmonton, qui produit des équipements de mesures environnementales de haute précision depuis près de 35 ans.

 

« On voulait rendre nos technologies accessibles dans différents milieux, note Jules Paquette, directeur général chez Campbell Scientific Canada. On est en évolution et le but est de se rendre vers un indicateur et devenir plus proactif. Cette technologie est la première au monde. On a un appareil ressemblant à une caméra qui mesure la température. On veut que l'outil soit utilisé par les opérateurs. Dans ce projet, la Ville de Magog a montré un bon leadership et c'est ce qui a permis de pousser la technologie plus loin », commente M. Paquette.

L'arrivée de ce projet pilote à Magog a incité d'autres municipalités à entamer le pas et c'est le cas entre autres de Trois-Rivières, Shawinigan, Sherbrooke et Saint-Jean-sur-Richelieu. Les plateformes sont mobiles et utilisent l'énergie solaire. Éventuellement, les stations météo intelligentes pourraient avoir aussi comme fonction de mesure le niveau des cours d'eau, la quantité des précipitations, et la liste s'étire encore. L'Université de Sherbrooke collabore aussi dans ce projet pour développer un capteur pour mesurer en continu l'épaisseur de la glace.

« Nous avons tout de suite vu le potentiel pour Magog d'avoir accès à un réseau de stations météo intelligentes, explique la mairesse de Magog, Vicki-May Hamm. Nous cherchons toujours à optimiser nos façons de faire et à innover dans les services municipaux. Cet outil permettra de surveiller par exemple les inondations et réagir plus rapidement avec des alarmes ou en mesurant le niveau d'eau ou l'épaisseur de la glace », ajoute-t-elle.


Inscription Infolettre EstriePlus.com
  A LIRE AUSSI ...
Niveau de la rivière sous surveillance à Sherbrooke

Niveau de la rivière sous surveillance à Sherbrooke
Portraits robots d’un homme au comportement à risque envers les femmes

Portraits robots d’un homme au comportement à risque envers les femmes
NOS RECOMMANDATIONS
Martin Coiteux visite des entreprises à succès à Magog

Martin Coiteux visite des entreprises à succès à Magog
Incendie dans une maison centenaire rue Prospect

Incendie dans une maison centenaire rue Prospect
PLUS... | CONSULTEZ LA SECTION COMPLÈTE...

Inscription Infolettre EstriePlus.com
Gestion Financière JLR janvier-Fevrier 2018
 
Rosemarie Lacroix
Jeudi, 18 janvier 2018
Ces maladies camouflées

Alexandre Dagenais
Jeudi, 18 janvier 2018
La culture de légumes à l’intérieur, c’est possible?

Isabelle Fournier
Jeudi, 18 janvier 2018
Mon ado et les tâches...

Catherine Côté
Mercredi, 17 janvier 2018
Tendances à surveiller en 2018

Marianne Therriault
Mercredi, 17 janvier 2018
Faire pousser nos cheveux: pas si facile?

Daniel Nadeau
Mercredi, 17 janvier 2018
Histoire et récits : façonner le monde

François Fouquet
Lundi, 15 janvier 2018
Apprécier quoi, au juste?

Commission scolaire de la Région-de-Sherbrooke
Lundi, 15 janvier 2018
Le projet CLASS : un atout pour la réussite

Royal Lepage Jacinthe Dubé - 4 janvier 2018
Domino's Pizza
Vol qualifié sur la Wellington Nord Par Cynthia Dubé Lundi, 15 janvier 2018
Vol qualifié sur la Wellington Nord
La chambre de commerce et l’AGACVS en accord avec la revitalisation du centro Par Cynthia Dubé Mercredi, 10 janvier 2018
La chambre de commerce et l’AGACVS en accord avec la revitalisation du centro
Va jouer…  à l’intérieur! Par Tourisme Cantons-de-l'Est Vendredi, 12 janvier 2018
Va jouer… à l’intérieur!
ACHETEZ EstriePlus.com
bannières | concours | répertoire web | publireportage | texte de référencement | site web | vidéos | chroniqueur vedette
2017 © EstriePlus.com, tous droits réservés | Contactez-nous