Remises Gagnon
Netrevolution Forfaits internet & Téléphonie illimité

Accueil   Chroniqueurs   Partenaires   Contactez-nous          
 
14°C
détails
Annonces Classées Avis de décès Maison à vendre Concours Magasin général Calendrier Annuaire
 
ACHETEZ EstriePlus.com
ACTUALITÉS
Estrie
Memphrémagog
Ça se passe en Estrie
Culture & Événements
Sports
L'actualité en photos
L'actualité en vidéos
Restaurant Auguste
ACTUALITÉS / Estrie
Elizabeth Nadeau Par Elizabeth Nadeau
enadeau@estrieplus.com

Jeudi, 7 avril 2016

Un nouveau Trottibus quitte la gare!



 Imprimer   Envoyer 
Les parents bénévoles et les élèves du Trottibus en compagnie de la mascotte du Service de police de Sherbrooke (SPS), Polion.

Depuis deux semaines, une quinzaine d'écoliers de Sherbrooke peuvent compter sur un nouveau Trottibus, qui rend leur trajet à pied plus sécuritaire pour se rendre à l'école Jean-XXIII, dans l'arrondissement Mont-Bellevue. Ils ont d'ailleurs pu compter sur Polion, la mascotte du Service de police de Sherbrooke (SPS), pour se renre à l'école le matin du 6 avril.

« Le Trottibus est un autobus de marcheurs qui entre autres, sécurise le chemin pour aller à l'école, explique Marie-Hélène Dusseault, intervenante au sein de l'organisme Action Santé Mont Bellevue. On s'est rendus compte que les élèves et les automobilistes pouvaient avoir des comportements moins sécuritaires sur le trajet. Le Trottibus nous permet d'assurer une sécurité pour tous. »

Pour embarquer à bord du Trottibus, les élèves doivent au préalable s'inscrire pour recevoir leur carte d'embarquement. Lorsque le bus s'arrête à l'un des quatre arrêts planifiés sur les quelques 500 mètres du trajet. Les adultes qui accompagnent le Trottibus, un qui ouvre et l'autre qui ferme la marche, sont des parents bénévoles.

« Tout nouveau projet un peu méconnu apporte son lot d'incertitudes, mais nous sommes chanceux de pouvoir compter sur des parents impliqués qui souhaitaient participer au Trottibus. Ce sont bien souvent des parents de petits à la maternelle qui font déjà le trajet », souligne Mme Dusseault.

Entre dix et quinze jeunes embarquent à bord du Trottibus. Toutefois, les plus grands suivent bien souvent le cortège!

« C'était une demande des parents que de mettre sur pied un projet comme celui-là, affirme Isabelle Laroche, directrice de l'école Jean-XXIII. Les 175 élèves de l'école sont presque tous des élèves marcheurs. Le projet amène tout un aspect sécuritaire au fait de se rendre à l'école à pied, tout comme il encourage la bonne entente et permet de prévenir la violence et l'intimidation. »

Un projet porteur pour la promotion des saines habitudes de vie
Le programme du Trottibus a été mis sur pied par la Société canadienne du cancer (SCC) il y a cinq ans. La SCC voulait au départ mobiliser les communautés autour de la promotion et de la valorisation des saines habitudes de vie chez les jeunes pour inverser la tendance d'une statistique inquiétante, qui estime que seulement 30 % des enfants se rendent à l'école à pied ou à vélo, contrairement à 80 % en 1970.

Tout d'abord déployé sur l'île de Montréal, le Trottibus étend aujourd'hui de plus en plus son réseau.

« Toutes les municipalités avec un certain bassin de population sont des candidates potentielles pour implanter des Trottibus, explique Marie-Michelle Dorais, agente de développement pour le Trottibus dans le sud du Québec. Des discussions sont présentement en cours pour intégrer le programme aux trajets des écoliers de cinq ou six écoles sherbrookoises, l'an prochain. »

Le projet est basé sur l'implication et la mobilisation des bénévoles, bien souvent des parents d'écoliers, souligne-t-elle. Pour assurer le succès d'un Trottibus, il faut faire connaître le programme et donner le goût aux parents de s'impliquer. Malgré une première année couronnée de succès, celui de l'école de la Maisonnée n'a jamais quitté la gare cette année en raison d'un manque de bénévoles.

« Mais, on pourrait faire appel à des grands-parents qui habitent le secteur, ou des personnes à la retraite qui auraient le goût de permettre aux enfants de monter à bord! », avance Mme Dorais.

Pour en savoir plus sur la façon de mettre sur pied un Trottibus, les gens peuvent consulter le site web du programme de la SCC.


Karting Orford
Inscription Infolettre EstriePlus.com
  A LIRE AUSSI ...
La communauté derrière Èva

La communauté derrière Èva
Cannabis: la lutte contre la contrebande sera intensifiée

Cannabis: la lutte contre la contrebande sera intensifiée
NOS RECOMMANDATIONS
Nouveau projet pour réduire les bouteilles de plastique

Nouveau projet pour réduire les bouteilles de plastique
Une Sherbrookoise aux JO

Une Sherbrookoise aux JO
PLUS... | CONSULTEZ LA SECTION COMPLÈTE...

A.R.Turgeon Portes - Fenêtres - Rénovations
Inscription Infolettre EstriePlus.com
Ameublement Brand Source Gilles Boisvert 21 sept 2018
 
Pierre-Olivier Pinard, B.sc. CFMP
Vendredi, 21 septembre 2018
Mythes et réalités (partie 2)

Me Michel Joncas
Jeudi, 20 septembre 2018
Bière et tout-terrain

Daniel Nadeau
Mercredi, 19 septembre 2018
Voter autrement pour gouverner autrement…

William Lafleur
Mercredi, 19 septembre 2018
Plus fort que le café

Priscilla Boutin
Mercredi, 19 septembre 2018
La tendance est aux couleurs!

François Fouquet
Lundi, 17 septembre 2018
Jacques Rougeau et les élections…

Jacinthe Dubé
Hyundai Sherbrooke
Un circuit à vélo de niveau international entre Montréal et Sherbrooke Par Cynthia Dubé Mercredi, 19 septembre 2018
Un circuit à vélo de niveau international entre Montréal et Sherbrooke
L’inflammation chronique, c’est quoi ça et en quoi ça nous concerne? Par Marie-Soleil Samson, B.Sc., ND. A. Jeudi, 13 septembre 2018
L’inflammation chronique, c’est quoi ça et en quoi ça nous concerne?
Le Comptoir gourmand du centro maintenant en ligne Par Cynthia Dubé Mardi, 18 septembre 2018
Le Comptoir gourmand du centro maintenant en ligne
ACHETEZ EstriePlus.com
bannières | concours | répertoire web | publireportage | texte de référencement | site web | vidéos | chroniqueur vedette
2017 © EstriePlus.com, tous droits réservés | Contactez-nous