Mitsou et jean-philippe
Netrevolution Forfaits internet & Téléphonie illimité

Accueil   Chroniqueurs   Partenaires   Contactez-nous          
 
-2°C
détails
Annonces Classées Avis de décès Maison à vendre Concours Magasin général Calendrier Annuaire
 
Memphrémagog - journal
ACTUALITÉS
Estrie
Memphrémagog
Culture & Événements
Sports
L'actualité en photos
L'actualité en vidéos
CAHIERS
Affaires & Juridique
Automobiles
Découvertes
Éducation
Famille
Habitation
Mode-Santé-Beauté
Style de vie
Voyages & Gastronomie
Blogue
JOURNAUX LOCAUX
Le Papotin
Radioactif - sept 2017
ACTUALITÉS / Estrie
Vincent Lambert Par Vincent Lambert
vlambert@estrieplus.com

Lundi, 5 février 2018

Des transporteurs scolaires réclament de meilleures conditions



 Imprimer   Envoyer 
Ce matin à Sherbrooke, comme dans le reste de la province, plusieurs membres de la Fédération des employées et employés de services publics-CSN (FEESP-CSN) ont circulé à basse vitesse dans différents quartiers pour sensibiliser la population quant aux demandes des transporteurs scolaires.

Une quarantaine d'autobus scolaires ont sillonné plusieurs quartiers du centre-ville de Sherbrooke ce matin à basse vitesse. Cette « virée jaune » visait à intensifier la visibilité des transporteurs pour que leur métier soit reconnu et que leurs conditions de travail soient améliorées.

Depuis 2015, une étude est sur la table du gouvernement du Québec concernant différentes demandes reliées aux conditions de travail des transporteurs scolaires. Plusieurs acteurs ont participé à la réalisation de ce dossier dont entre autres le gouvernement même, la Fédération des transporteurs par autobus et les différentes commissions scolaires.

Dans ce document, on explique que le salaire de base des transporteurs scolaires devrait atteindre les 20,02 $/heure. Présentement, ce n'est pas le cas pour plusieurs alors que la moyenne québécoise se situe à 17,86 $/heure pour un revenu annuel de près de 19 000 $. Certains reçoivent parfois même un salaire avoisinant les 12,07 $/heure. Une table de négociation a été mise sur pied il y a quelques années, mais rien ne se concrétise jusqu'à maintenant.

« Les conducteurs de véhicule scolaire luttent pour la reconnaissance de leur emploi et pour l'obtention d'un salaire décent depuis plus de 20 ans, explique Denis Beaudin, président du Conseil central des syndicats nationaux de l'Estrie. Depuis tout ce temps, ils ont dû défendre l'importance de leur travail qui consiste à conduire en toute sécurité nos enfants vers leur milieu d'apprentissage. Nous demandons donc au gouvernement de Philippe Couillard des enveloppes budgétaires bonifiées, dédiées et fermées qui serviront à augmenter les salaires et à offrir des conditions de travail qui reconnaissent leur travail. Ces mauvaises conditions de travail sont en train de créer une crise dans notre secteur. Nous revendiquons une solution durable avant les prochaines élections provinciales. »

Ce matin à Sherbrooke, comme dans le reste de la province, plusieurs membres de la Fédération des employées et employés de services publics-CSN (FEESP-CSN) ont circulé à basse vitesse dans différents quartiers pour sensibiliser la population quant aux demandes des transporteurs scolaires. Une pétition a par ailleurs aussi été mise en ligne sur le site de l'Assemblée nationale où le Secteur transport scolaire (STS) sollicite l'appui de la population.

Pénurie de main-d'œuvre

Le domaine du transport scolaire n'est pas à l'abri d'une pénurie de main-d'œuvre. En effet, tout comme en Ontario, il est de plus en plus difficile au Québec de recruter des conducteurs. Selon ce qu'on rapporte dans un communiqué, « il semble qu'il y ait déjà au moins deux circuits à la Commission scolaire Marguerite-Bourgeoys pour lesquels les employeurs n'ont pas le personnel requis. À la Commission scolaire de la Région-de-Sherbrooke, un employeur aurait même rappelé des travailleurs en congé de maladie pour des remplacements. »

« Une pénurie de conducteurs s'en vient, on commence à la vivre, commente Stephen P. Gauley, président du Secteur transport scolaire. Ça nous rattrape, on a plus de chauffeurs et les conditions ne sont pas là au niveau du salaire (heures coupées). Si le travail ne donne pas de salaire adéquat pour vivre, tu vas chercher pour autre chose. C'est ce qu'on vit actuellement. »

Beaucoup de choses pourraient être encore améliorées selon M. Gauley, mais pour le moment, les différentes associations des transporteurs se concentrent sur la hausse de salaire. « Aujourd'hui, alors que nous manifestions, nous avons également diffusé une vidéo qui compare notre travail à la collecte des ordures, commente-t-il. Les deux métiers sont difficiles, mais un seul est rémunéré à sa juste valeur et c'est celui où l'on transporte des ordures. Le transport scolaire offre généralement des conditions de travail dérisoires par rapport aux lourdes responsabilités et à la complexité de notre travail. De grandes disparités salariales existent d'un employeur à l'autre. »


Devenez membre de notre facebook
  A LIRE AUSSI ...
Un véhicule volé heurte une autopatrouille

Un véhicule volé heurte une autopatrouille
Un homme arrêté dans le bunker des Hells à Lennox

Un homme arrêté dans le bunker des Hells à Lennox
NOS RECOMMANDATIONS
Quelle est la solution à l’incompétence d’un salarié?

Quelle est la solution à l’incompétence d’un salarié?
Ne tourne pas les coins ronds, mais assoupli tes attentes

Ne tourne pas les coins ronds, mais assoupli tes attentes
PLUS... | CONSULTEZ LA SECTION COMPLÈTE...

Inscription Infolettre EstriePlus.com
Relâche ton fou! 2018
 
Jessica Mackey, Via L'Attitude
Samedi, 24 février 2018
Cholestérol alimentaire, quel est l’impact?

Béatrice Dupont-Chartier
Jeudi, 22 février 2018
L'importance de s'impliquer à l'école

Me Ariane Ouellet
Jeudi, 22 février 2018
Quelle est la solution à l’incompétence d’un salarié?

Cégep de Sherbrooke
Jeudi, 22 février 2018
Le Cégep de Sherbrooke selon Marie Théorêt

Daniel Nadeau
Mercredi, 21 février 2018
Le legs de Justin

William Lafleur
Mercredi, 21 février 2018
Ne tourne pas les coins ronds, mais assoupli tes attentes

Isabelle Perron
Mercredi, 21 février 2018
Écoute-moi !!!

Royal Lepage Jacinthe Dubé - 22 fevrier 2018
Val Estrie Ford - février 2018
Un véhicule volé heurte une autopatrouille Par Vincent Lambert Mercredi, 21 février 2018
Un véhicule volé heurte une autopatrouille
Amos Daragon au petit écran: la télésérie conçue à Magog Par Vincent Lambert Mardi, 20 février 2018
Amos Daragon au petit écran: la télésérie conçue à Magog
Ne tourne pas les coins ronds, mais assoupli tes attentes Par William Lafleur Mercredi, 21 février 2018
Ne tourne pas les coins ronds, mais assoupli tes attentes
ACHETEZ EstriePlus.com
bannières | concours | répertoire web | publireportage | texte de référencement | site web | vidéos | chroniqueur vedette
2017 © EstriePlus.com, tous droits réservés | Contactez-nous