Électro-5
Netrevolution Forfaits internet & Téléphonie illimité

Accueil   Chroniqueurs   Partenaires   Contactez-nous          
 
-3°C
détails
Annonces Classées Avis de décès Maison à vendre Concours Magasin général Calendrier Annuaire
 
Memphrémagog - journal
ACTUALITÉS
Estrie
Memphrémagog
Culture & Événements
Sports
L'actualité en photos
L'actualité en vidéos
CAHIERS
Affaires & Juridique
Automobiles
Découvertes
Éducation
Famille
Habitation
Mode-Santé-Beauté
Style de vie
Voyages & Gastronomie
Blogue
JOURNAUX LOCAUX
Le Papotin
Novus Vitres Sherbrooke Coaticook
ACTUALITÉS / Estrie
Elizabeth Nadeau Par Elizabeth Nadeau
enadeau@estrieplus.com

Lundi, 8 juin 2015

Une randonnée de moto au profit de TDA/H Estrie



 Imprimer   Envoyer 

Plus d'une soixantaine d'amateurs ont fait vrombir leurs moteurs sur les chemins de Sherbrooke, Compton, Martinville, Cookshire et East Angus au profit de la cause de moins en moins taboue qu'est le trouble du déficit de l'attention, avec ou sans hyperactivité, mieux connu sous l'abréviation TDA/H.

« J'ai deux enfants qui ont participé aux activités de TDA/H Estrie l'an dernier et la formation qu'elles ont suivie les a aidées à mieux vivre avec leur diagnostic, explique Patrick Reed, l'instigateur de la randonnée. J'ai fondé mon groupe de moto l'an dernier et les membres ont accepté de profiter d'une activité qui nous passionne pour amasser des fonds pour soutenir TDA/H Estrie ».

Pour plusieurs, participer à la randonnée était joindre l'utile à l'agréable. D'autant plus que cet amalgame a permis d'amasser plus de 1200 $ pour l'organisme.

Assistante-éducatrice dans un CPE, Louise Cantin côtoie chaque jour de ces enfants qui sont aux prises avec un TDA, avec ou sans hyperactivité. « Il y a une belle ouverture de la part des parents et cette collaboration se reflète dans le fait que les interventions se poursuivent à la maison. »

Pour Paul Cloutier, dont la fille vivait des difficultés d'apprentissage à l'école, les tests qui ont diagnostiqué un TDA lui ont permis de réaliser qu'il souffrait lui-même de cette condition.

« J'ai subi les tests et il s'est avéré que traiter mon TDA/H a changé ma vie, d'expliquer M. Cloutier. Je suis plus concentré et plus productif dans mon travail. La médication fonctionne très bien dans mon cas et dans celui de ma fille. »

Démystifier les troubles de l'attention

« Il y a une distinction très importante à faire entre le TDA/H et les autres variations comportementales. Le TDA/H est une condition qui affecte les neurotransmetteurs du cerveau, c'est-à-dire qu'il existe un déficit de transmission qui cause le trouble de l'attention et de la concentration chez la personne atteinte », explique la docteure Marie-Claude Roy, pédiatre au CIUSSS de l'Estrie - CHUS. « La personne sera en mesure d'exécuter les tâches qu'elle trouve stimulantes et aura de la difficulté à réaliser celles qui demandent de la concentration. »

« Les enfants qui ont la bougeotte n'ont pas nécessairement un trouble médical. Ils ont parfois tout simplement besoin de bouger plus que les autres et ce n'est pas anormal », souligne Dr Roy.

Si elle concède que les encadrer nécessite plus d'énergie de la part des parents, elle soutient cependant que cette solution est parfois la meilleure pour l'enfant, même si la médication a fait ses preuves pour plusieurs.

Selon la pédiatre, les enfants réagissent à leur environnement et s'extériorisent comme ils le peuvent. « Est-ce qu'il y a eu un changement dans sa vie à la maison? À l'école? Cela se traduit parfois par des comportements que l'on associera au TDA/H. C'est le rôle du médecin de cerner ce qui est en cause dans le comportement de l'enfant et de trouver une ou des solutions pour améliorer la situation. »

Explosion de la demande de soutien

La directrice de TDA/H Estrie, Nancy Roy, constate qu'il y a une demande grandissante pour obtenir du soutien et des conseils pour mieux vivre avec son diagnostic, en particulier chez les adultes.

« Lorsque nous avons ouvert nos services à une clientèle adulte en 2009, nous réalisions environ 70 rencontres par an, explique Mme Roy. Six ans plus tard, nous en faisons plus de 200. Les gens ont le goût de s'outiller et d'apprendre à vivre avec cette difficulté. »

En étroite collaboration avec le milieu scolaire et le réseau de la santé, l'organisme offre du soutien téléphonique, des rencontres individuelles ainsi que des rencontres de groupes avec les parents qui ont des enfants atteints du trouble.

« C'est un lieu de partage pour les parents où ils peuvent donner et recevoir des conseils sur telle ou telle approche qui a fonctionné ou non, de dire Nancy Roy. Nous offrons aussi des ateliers de formation thématique pour aider les adultes à mieux vivre avec leur trouble, par exemple sur la planification et la gestion du temps. »

Pour de plus amples renseignements sur les services offerts par TDA/H Estrie, www.tdahestrie.org.


Inscription Infolettre EstriePlus.com
  A LIRE AUSSI ...
Des projets d'amélioration, mais aucun nouveau service

Des projets d'amélioration, mais aucun nouveau service
Vol qualifié sur la Wellington Nord

Vol qualifié sur la Wellington Nord
NOS RECOMMANDATIONS
Le projet CLASS : un atout pour la réussite

Le projet CLASS : un atout pour la réussite
Mort suspecte le jour de Noël

Mort suspecte le jour de Noël
PLUS... | CONSULTEZ LA SECTION COMPLÈTE...

Inscription Infolettre EstriePlus.com
LE BOSTON BAR - Sir Pathétik
 
Jessica Mackey, Via L'Attitude
Vendredi, 19 janvier 2018
Manger en pleine conscience

René Dubreuil
Vendredi, 19 janvier 2018
Les nouvelles rondes de René

Guillaume Rousseau
Vendredi, 19 janvier 2018
Réflexion sur l’accès à la justice en matière criminelle

Rosemarie Lacroix
Jeudi, 18 janvier 2018
Ces maladies camouflées

Isabelle Fournier
Jeudi, 18 janvier 2018
Mon ado et les tâches...

Alexandre Dagenais
Jeudi, 18 janvier 2018
La culture de légumes à l’intérieur, c’est possible?

Marianne Therriault
Mercredi, 17 janvier 2018
Faire pousser nos cheveux: pas si facile?

Catherine Côté
Mercredi, 17 janvier 2018
Tendances à surveiller en 2018

Daniel Nadeau
Mercredi, 17 janvier 2018
Histoire et récits : façonner le monde

Commission scolaire de la Région-de-Sherbrooke
Lundi, 15 janvier 2018
Le projet CLASS : un atout pour la réussite

François Fouquet
Lundi, 15 janvier 2018
Apprécier quoi, au juste?

Royal Lepage Jacinthe Dubé - 4 janvier 2018
The Barr Brothers
Skier pour persévérer et ne pas décrocher Par Vincent Lambert Mardi, 16 janvier 2018
Skier pour persévérer et ne pas décrocher
Va jouer…  à l’intérieur! Par Tourisme Cantons-de-l'Est Vendredi, 12 janvier 2018
Va jouer… à l’intérieur!
Faire pousser nos cheveux: pas si facile? Par Marianne Therriault Mercredi, 17 janvier 2018
Faire pousser nos cheveux: pas si facile?
ACHETEZ EstriePlus.com
bannières | concours | répertoire web | publireportage | texte de référencement | site web | vidéos | chroniqueur vedette
2017 © EstriePlus.com, tous droits réservés | Contactez-nous