Rythme - Bonjour Estrie - oct 2018
Netrevolution Forfaits internet & Téléphonie illimité

Accueil   Chroniqueurs   Partenaires   Contactez-nous          
 
13°C
détails
Annonces Classées Avis de décès Maison à vendre Concours Magasin général Calendrier Annuaire
  L'appel des propositions liées au développement de la zone prioritaire du Quartier Well Sud est reporté au 18 janvier.
 
ACHETEZ EstriePlus.com
ACTUALITÉS
Estrie
Memphrémagog
Ça se passe chez nous!
Culture & Événements
Sports
L'actualité en photos
L'actualité en vidéos
Blogue
Radioactif Forfait Internet mai 2018
ACTUALITÉS / Estrie
Vincent Lambert Par Vincent Lambert
vlambert@estrieplus.com

Mardi, 20 décembre 2016

Sherbrooke : l’hôte de la deuxième super-clinique du Québec



 Imprimer   Envoyer 
Le premier ministre Philippe Couillard et le ministre de la Santé Gaétan Barrette, étaient de passage ce mardi à Sherbrooke, pour annoncer l’arrivée de la deuxième super-clinique du Québec.

Le premier ministre Philippe Couillard et le ministre de la Santé et des Services sociaux, Gaétan Barrette, étaient de passage ce mardi à Sherbrooke pour annoncer l'arrivée de la deuxième super-clinique du Québec. Ce projet pourra répondre à un minimum de 20 000 patients sans médecin de famille dans la région.

La super-clinique CMU (Clinique des médecins d'urgence) du Groupe de médecine de famille (GMF) Belvédère-Galt pourra répondre au besoin de la population et améliorer la façon de faire dans le système de santé. C'est dans une salle comble teintée d'humour que Philippe Couillard s'est dit réjoui de cette annonce.

« Sherbrooke est un milieu de vie extraordinaire. C'est probablement le milieu professionnel le plus intéressant que j'ai connu de ma carrière médicale. On avait dit à la population qu'on rétablirait l'équilibre budgétaire pour dégager des marges de manœuvre pour la santé et l'éducation. Non seulement on voulait réinjecter des sommes, mais aussi améliorer les façons de faire », explique le premier ministre.

« Cette super-clinique pourra certainement réduire la pression dans les urgences. Ça permet de donner une alternative aux familles », ajoute-t-il.

Cette deuxième super-clinique au Québec vient s'ajouter à celle du Plein Ciel de Montréal. Concrètement, ce réseau de cliniques sera ouvert sept jours sur sept et 12 heures par jour. D'ici la fin 2018, le Québec accueillera cinquante cliniques de ce type. À Sherbrooke, un minimum de 20 000 consultations aura lieu pour les gens sans médecin de famille.

 

Plusieurs services pour la population

La nouvelle super-clinique aura notamment comme ressources professionnelles quatre infirmières auxiliaires, une infirmière technicienne et une infirmière clinicienne. À ces dernières s'ajoutent des services de prélèvements et d'imagerie en plus de consultations spécialisées et de services de proximité intégrés. La super-clinique a pour mission de donner un accès rapide aux services médicaux, prioritairement aux patients sans médecin de famille. Cette annonce permettra aux cas semi-urgents ou urgents simples de ne pas se retrouver aux urgences.

« Cette annonce montre le fil conducteur qu'on a développé au bénéfice de la population. La loi 10 sur la réforme voulait la gestion et la coordination de service et le continuum des soins à la disposition des patients. Sans vouloir faire de classement, au Québec, le CIUSSS de l'Estrie-CHUS figure parmi les meilleurs en termes d'organisation et d'intégration des soins », fait valoir le ministre Barrette.

« On peut maintenant, grâce au retour à l'équilibre budgétaire, investir dans les nœuds de la chaine de la santé, qui si on les défait, offriront une meilleure accessibilité et efficacité aux services. L'accès est quelque chose de très important. La super-clinique est l'intermédiaire entre le domicile du patient, le groupe de médecine et l'hôpital. Ce lieu sera de proximité. Dans l'Est, les ressources sont moins présentes et la population se développe », ajoute M. Barrette.

Le ministre Barrette commente le dossier Memphrémagog

Questionné sur le comité de vigie de la MRC Memphrémagog, le ministre Barrette a mis les pendules à l'heure concernant les installations. « Géographiquement, il y a des manques. C'est impossible de voir l'Hôpital de Magog et le CLSC diminuer leurs services. À Magog, cette institution, qui fait partie du CIUSSS de l'Estrie-CHUS, doit rester et à la limite se développer. L'objectif de notre réforme vise la proximité des gens. Magog est un endroit pour rester et ne peut pas diminuer ses activités. Cette ressource est essentielle compte tenu de la densité de la population », précise le ministre de la Santé.

En ce qui concerne les CLSC, la réponse est la même. « Les CLSC sont tous sans exception là pour rester. Ils ont développé un créneau de services dans lequel ils sont essentiels. Il n'est pas question que les CLSC disparaissent », ajoute-t-il.

 


Entrepôt Chaussures Prix 15 oct 2018
Devenez membre de notre facebook
  A LIRE AUSSI ...
Nos deux universités se démarquent au pays

Nos deux universités se démarquent au pays
Feu vert pour le réaménagement de la rue Galt Ouest

Feu vert pour le réaménagement de la rue Galt Ouest
NOS RECOMMANDATIONS
Six question à John McGale

Six question à John McGale
Incendie ravageur rue Principale

Incendie ravageur rue Principale
PLUS... | CONSULTEZ LA SECTION COMPLÈTE...

A.R.Turgeon Portes - Fenêtres - Rénovations
Inscription Infolettre EstriePlus.com
Basta Communication oct 2018
 
Pierre-Olivier Pinard, B.sc. CFMP
Vendredi, 19 octobre 2018
Plats d’automne à la mijoteuse

Me Ariane Ouellet
Jeudi, 18 octobre 2018
L’autorité parentale: droits et obligations des parents

Daniel Nadeau
Mercredi, 17 octobre 2018
Sauver la planète, vous dites?

Cégep de Sherbrooke
Mardi, 16 octobre 2018
La Fondation Cégep de Sherbrooke : d’hier à aujourd’hui

Alexis Jacques
Mardi, 16 octobre 2018
L’emprise du doute

François Fouquet
Lundi, 15 octobre 2018
Omniprésente religion…

Jacinthe Dubé 18 oct 2018
Centre de développement athlétique Badmofo Methods
Légalisation du cannabis: le SPS s’attaquera plus férocement à la vente illégale Par Cynthia Dubé Jeudi, 11 octobre 2018
Légalisation du cannabis: le SPS s’attaquera plus férocement à la vente illégale
Du bon bord du gazon 4 de 4 Par Hughes Letourneau Vendredi, 12 octobre 2018
Du bon bord du gazon 4 de 4
Dessine-moi un toutou! Par Sylvie Roy Jeudi, 11 octobre 2018
Dessine-moi un toutou!
ACHETEZ EstriePlus.com
bannières | concours | répertoire web | publireportage | texte de référencement | site web | vidéos | chroniqueur vedette
2017 © EstriePlus.com, tous droits réservés | Contactez-nous