magasingeneral.com
Netrevolution Forfaits internet & Téléphonie illimité

Accueil   Chroniqueurs   Partenaires   Contactez-nous          
Annonces Classées Avis de décès Maison à vendre Concours Magasin général Calendrier INFOLETTRE
  La rue Meadow rouverte à la circulation
 
ACTUALITÉS
Estrie
En bref
Ça se passe chez nous!
Affaires & juridique
Sports
Culture & Événements
Memphrémagog
Habitation
Automobile
Santé et Beauté
Famille
Découvertes
L'actualité en vidéos
L'actualité en photos
Blogue
Automobiles Val Estrie nov 2019
SPORTS / Régionaux
Vincent Lambert Par Vincent Lambert
vlambert@estrieplus.com

Mercredi, 26 décembre 2018

Steven Marquis bientôt sur piste



 Imprimer   Envoyer 
Depuis plusieurs années, Steven Marquis course sur la glace avec les meilleurs de sa discipline (crédit photo: Brad Malmgren Photography).

Le pilote de Cookshire-Eaton Steven Marquis ne manque pas de travail ces temps-ci. Il en est à ses derniers préparatifs avant le début de sa saison dans la catégorie Pro Champ 440. Une fois que sa machine aura été assemblée et testée dans les prochains jours, le jeune homme de 21 ans sera fin prêt pour la compétition.

« Selon moi, ça devrait être une bonne année, lance Steven Marquis au sujet de sa prochaine saison. Je m'entraîne beaucoup physiquement et je me tiens bien occupé. »

La dernière saison de Steven Marquis aura été couronnée de succès avec entre autres une cinquième position au Championnat du monde à Eagle River au Wisconsin et une troisième position au Grand Prix Ski-Doo de Valcourt (GPSV). Même s'il a dû s'ajuster en début de parcours, Marquis se dit fier du chemin qu'il a accompli.

« J'étais très content, indique le pilote du Ski-Doo numéro 37. C'est sûr qu'au début de la saison passée, on a eu des petits problèmes. Selon moi, c'est normal comme à chaque début d'année. C'est de l'ajustement. Même si tu pratiques seul, quand tu arrives avec les autres coureurs, c'est différent et ce n'est plus la même game. Tu veux rouler encore plus vite. »

Depuis plusieurs années, Steven Marquis course sur la glace avec les meilleurs de sa discipline. Il a la compétition dans le sang, tout comme son père et sa mère, qui eux deux ont déjà été pilotes. Au fil des années, son approche comme coureur a changé.

« Quand j'étais plus jeune, je voulais juste gagner, remarque le principal intéressé. Quand je n'y arrivais pas, je boudais un peu. C'est sûr qu'on veut toujours gagner, mais il faut aussi s'amuser. Ma force physique s'est grandement développée aussi et ça fait une différence. »

La course n'a jamais été quelque chose qui a stressé Steven Marquis, même sur la ligne de départ. « J'ai toujours pris ça cool, souligne-t-il. Le jour où je vais avoir peur, ça va être le moment où je vais arrêter. »

Avant chaque course, Marquis garde la même routine de préparation. « Quand je m'habille dans ma remorque, je veux être seul, précise-t-il. Je me mets comme dans une bulle et je parle avec ma famille là-haut et mes amis qui sont partis trop vite. J'aime ça être tranquille dans mes affaires et après ma course, tout le monde peut venir me voir, ça me fait bien plaisir! »

Les 8-9 et 10 février sont bien encerclés dans le calendrier de Steven Marquis. Il coursera devant sa famille et ses amis au GPSV, lequel est le plus gros événement de sports motorisés au monde.

« Ce sera la 37e édition et j'ai le numéro 37, c'est assez spécial, admet-il. Ce serait magique de gagner cette année. À Valcourt, la piste est très belle. Dans les coins numéro 1 et 2, c'est très serré et la course se joue beaucoup là. Dans les coins numéro 3 et 4, c'est plus grand. Il y a beaucoup de dépassements. C'est spectaculaire et ça arrive vite. »

D'ici sa participation au GPSV en février, Steven Marquis coursera à quelques reprises en janvier, notamment à Eagle River. Ce qu'on peut lui souhaiter cette saison? « Des victoires et une belle année », note-t-il.


Entrepôt Chaussures Prix octobre 2019
Inscription Infolettre EstriePlus.com
  A LIRE AUSSI ...
Une nouvelle patinoire avec bandes permanentes au parc Central

Une nouvelle patinoire avec bandes permanentes au parc Central
L'aréna Eugène-Lalonde change de vocation

L'aréna Eugène-Lalonde change de vocation
NOS RECOMMANDATIONS
2019 Mazda 3 - essai routier - Complètement Redessinée

2019 Mazda 3 - essai routier - Complètement Redessinée
Éclosion d'artistes de la relève

Éclosion d'artistes de la relève
PLUS... | CONSULTEZ LA SECTION COMPLÈTE...

Badmofo Methods juin 2019
Inscription Infolettre EstriePlus.com
Hyundai nov 2019
 
Sarah Beaudoin
Mardi, 12 novembre 2019
Ce qui se passe dans ma chambre à coucher

François Fouquet
Lundi, 11 novembre 2019
Une bière quand tout brasse autour

Claude Hébert
Jeudi, 7 novembre 2019
Le bon conseiller!

Daniel Nadeau
Mercredi, 6 novembre 2019
Il fait beau chez vous?

Hyundai Sherbrooke mai 2019
La fin d’une carrière exceptionnelle pour René Provencher Mardi, 5 novembre 2019
La fin d’une carrière exceptionnelle pour René Provencher
Fermeture de rues pour le Jour du Souvenir Vendredi, 8 novembre 2019
Fermeture de rues pour le Jour du Souvenir
Plus effrayant que l’Halloween Par François Fouquet Lundi, 4 novembre 2019
Plus effrayant que l’Halloween
ACHETEZ EstriePlus.com
bannières | concours | répertoire web | publireportage | texte de référencement | site web | vidéos | chroniqueur vedette
2017 © EstriePlus.com, tous droits réservés | Contactez-nous