Portes de garage Dupuy juillet 2018
Netrevolution Forfaits internet & Téléphonie illimité

Accueil   Chroniqueurs   Partenaires   Contactez-nous          
 
28°C
détails
Annonces Classées Avis de décès Maison à vendre Concours Magasin général Calendrier Annuaire
 
ACHETEZ EstriePlus.com
ACTUALITÉS
Estrie
Memphrémagog
Culture & Événements
Sports
L'actualité en photos
L'actualité en vidéos
El Tabernaco-Taco shop
ACTUALITÉS / Estrie
Elizabeth Nadeau Par Elizabeth Nadeau
enadeau@estrieplus.com

Mercredi, 23 septembre 2015

De vie et de bitume: Éviter de décrocher grâce au skate à l’école



 Imprimer   Envoyer 
Exposition De vie et de bitume de Jean-François Dupuis

Clôde Beaupré est un skater, un sculpteur, enseigne l'art au Triolet et est l'instigateur du programme skate-études pour garder les jeunes sur les bancs d'école et contrer le décrochage scolaire. Aujourd'hui, il sollicite la générosité des Sherbrookois pour retaper le skate park du Triolet.

« Le programme se décline en deux volets. Le premier implique une quarantaine de jeunes par année, explique M. Beaupré. Ils sont ceux qu'on dit « à risque » de décrocher.  On en perd un peu en cours d'année, mais on en gagne toujours plus qu'on en perd! »

Au Triolet, les jeunes du programme Sport-études ont des périodes d'études tous les matins. Une fois sur deux, les jeunes du skate-études sont dans le parc de skate, pour un total de quatre périodes dans un cycle de neuf jours.

« Les cours sont donnés par des skaters professionnels de Skateducation, dont Vincent Beauchemin et Antoine Gingras. Ce sont d'excellents pédagogues, affirme Clôde Beaupré. En contrepartie, les jeunes doivent accepter d'avoir des comportements acceptables et faire des progrès. Par exemple, un jeune qui a 40 % en maths doit atteindre un objectif de 50 %. »

Les objectifs sont déterminés au cas par cas. Chaque jeune bénéficie aussi d'un suivi personnalisé pour évaluer les progrès.

« L'objectif au cœur de tout ça, c'est de leur faire vivre leur passion du skate. Leur donner un stimulus pour rester à l'école. Les jeunes doivent faire des progrès, le programme n'est pas un acquis, mais un privilège. »

En 6 ans d'existence, le programme a permis à des dizaines de jeunes d'éviter de faire partie des statistiques. Un volet skate a aussi été intégré au programme sport-études du Triolet il y a deux ans.

70 000 $ pour retaper le skate park

Le skate park du Triolet a 20 ans. Aux yeux de Clôde Beaupré, les installations ont un grand et urgent besoin de modernisation et de réparations. Le projet de skate park veut être plus versatile pour accueillir notamment du BMX, être adapté au goût du jour et fait de béton, plus résistant et moins bruyant.

« On a fait un nouveau module il y a deux ans avec la Commission scolaire et la Ville de Sherbrooke et on a retapé des sections du parc actuel. Mais après l'hiver prochain, le parc devra être reconstruit. C'est la raison derrière la levée de fonds qu'on a lancée le 17 septembre avec l'exposition du photographe Jean-Philippe Dupuis. On veut mobiliser les acteurs, les gens ont réalisé l'importance des deux volets du programme dans la vie des jeunes. »

L'exposition De vie et de bitume sera au centre culturel et communautaire Françoise-Dunn, voisin de l'école Montcalm, jusqu'au 7 novembre. 30 % de la vente des photos iront au projet de skate park.

« JF est venu à deux compétitions de skate. L'expérience a donné une collection de photos démentielles qui décrit bien l'âme du skate, la liberté, la marginalité et la communauté qu'on retrouve dans le sport, décrit Clôde. Dans un park, tout le monde s'encourage, les grands comme les petits. Il existe un paquet de règles non écrites dans un park, on aurait beaucoup à montrer à d'autres sports. »

D'autres activités sont prévues et l'exposition de Jean-François Dupuis se promènera à travers la ville dès janvier 2016.


Karting Orford
Devenez membre de notre facebook
  A LIRE AUSSI ...
Nu et intoxiqué, il s’attaque à un inconnu au centre-ville

Nu et intoxiqué, il s’attaque à un inconnu au centre-ville
Incendie chez Ateliers B.G, rue King Est

Incendie chez Ateliers B.G, rue King Est
NOS RECOMMANDATIONS
Dangereux, les fils électriques sur porcelaine?

Dangereux, les fils électriques sur porcelaine?
Starmania: une première qui était très attendue!

Starmania: une première qui était très attendue!
PLUS... | CONSULTEZ LA SECTION COMPLÈTE...

A.R.Turgeon Portes - Fenêtres - Rénovations
Inscription Infolettre EstriePlus.com
Ameublement Brand Source Gilles Boisvert juillet 2018
 
Marie-Soleil Samson, B.Sc., ND.,K.in
Vendredi, 20 juillet 2018
La crème solaire, bonne ou mauvaise pour la santé?

Sylvie Roy
Jeudi, 19 juillet 2018
« C’est pas juste! »

Daniel Nadeau
Mercredi, 18 juillet 2018
La célébration du ballon rond!

François Fouquet
Lundi, 16 juillet 2018
Retour du gars sympathique

APCHQ Estrie
Lundi, 16 juillet 2018
Dangereux, les fils électriques sur porcelaine?

Royal Lepage Jacinthe Dubé - 20 juillet 2018
Centre de développement athlétique Badmofo Methods
Nu et intoxiqué, il s’attaque à un inconnu au centre-ville Par Cynthia Dubé Lundi, 16 juillet 2018
Nu et intoxiqué, il s’attaque à un inconnu au centre-ville
Les Vikings s’attaquent au meilleur de Pink Floyd Par Cynthia Dubé Mardi, 17 juillet 2018
Les Vikings s’attaquent au meilleur de Pink Floyd
Tout sur la vitamine D Par Pierre-Olivier Pinard, B.sc. CFMP Vendredi, 13 juillet 2018
Tout sur la vitamine D
ACHETEZ EstriePlus.com
bannières | concours | répertoire web | publireportage | texte de référencement | site web | vidéos | chroniqueur vedette
2017 © EstriePlus.com, tous droits réservés | Contactez-nous