Phoenix de Sherbrooke - 25 février 2018
Netrevolution Forfaits internet & Téléphonie illimité

Accueil   Chroniqueurs   Partenaires   Contactez-nous          
 
-5°C
détails
Annonces Classées Avis de décès Maison à vendre Concours Magasin général Calendrier Annuaire
 
Memphrémagog - journal
ACTUALITÉS
Estrie
Memphrémagog
Culture & Événements
Sports
L'actualité en photos
L'actualité en vidéos
CAHIERS
Affaires & Juridique
Automobiles
Découvertes
Éducation
Famille
Habitation
Mode-Santé-Beauté
Style de vie
Voyages & Gastronomie
Blogue
JOURNAUX LOCAUX
Le Papotin
Radioactif - sept 2017
ACTUALITÉS / Estrie
Elizabeth Nadeau Par Elizabeth Nadeau
enadeau@estrieplus.com

Jeudi, 23 juillet 2015

Inhalation de produits domestiques : jouer à la roulette russe



 Imprimer   Envoyer 

La Direction de santé publique de l'Estrie (DSP) est fort préoccupée par la popularité grandissante de l'inhalation de substances volatiles toxiques chez les adolescents en quête d'euphorie. En soi, le phénomène n'est pas nouveau, mais pour la directrice de la DSP, Dre Mélissa Généreux, inhaler ces substances, c'est carrément jouer à la roulette russe.

« On ne peut jamais savoir à quel moment l'expérience se terminera en arrêt cardiaque. Les substances volatiles, et particulièrement le difluoroéthane, sont des irritants qui peuvent mener à des palpitations, à de l'arythmie et même à la mort. »

Ces déclarations font suite à l'histoire d'une jeune fille de 13 ans gravement blessée qui, après avoir inhalé le difluoroéthane contenu dans une canette de dépoussiéreur, a fait une chute de plusieurs mètres vers 19 h 45, le 22 juillet dernier. Assise sur le parapet du pont Joffre, elle aurait perdu conscience et serait atterrie en plein visage sur la piste cyclable, juste en-dessous du pont. Elle souffre de plusieurs fractures au visage et au cou et d'une importante commotion cérébrale.

Le difluoroéthane est reconnu pour causer des pertes de conscience. Il est aussi reconnu pour mener à des conséquences encore plus graves puisque qu'il est un irritant pour le cœur. D'ailleurs, les substances volatiles en général le sont.

Selon les informations du Service de police de Sherbrooke (SPS), on note que la popularité du geste connaît une recrudescence, particulièrement en milieu scolaire. L'accessibilité aux produits n'aide en rien à contrer la réémergence du phénomène.

« Le difluoroéthane, comme les autres substances volatiles, n'est pas classé dans la catégorie des drogues puisqu'il est présent dans des produits en vente libre, comme la colle et les dépoussiéreurs. Les jeunes en font un usage récréatif et recherchent un effet euphorisant, mais ils devraient passer à un autre projet parce que c'est excessivement dangereux. »

Mme Généreux assure que son service sera en mode observation et concertation au cours des prochaines semaines. Les différents intervenants en santé publique et ceux en milieu scolaire se réuniront afin d'établir un plan d'action pour contrer la tendance.


Devenez membre de notre facebook
  A LIRE AUSSI ...
Les professionnels dénonceront leur surcharge de travail

Les professionnels dénonceront leur surcharge de travail
Un homme arrêté dans le bunker des Hells à Lennox

Un homme arrêté dans le bunker des Hells à Lennox
NOS RECOMMANDATIONS
Un véhicule volé heurte une autopatrouille

Un véhicule volé heurte une autopatrouille
Identité territoriale, les citoyens y croient

Identité territoriale, les citoyens y croient
PLUS... | CONSULTEZ LA SECTION COMPLÈTE...

Inscription Infolettre EstriePlus.com
Phoenix de Sherbrooke - 25 février 2018
 
Jessica Mackey, Via L'Attitude
Samedi, 24 février 2018
Cholestérol alimentaire, quel est l’impact?

Béatrice Dupont-Chartier
Jeudi, 22 février 2018
L'importance de s'impliquer à l'école

Me Ariane Ouellet
Jeudi, 22 février 2018
Quelle est la solution à l’incompétence d’un salarié?

Cégep de Sherbrooke
Jeudi, 22 février 2018
Le Cégep de Sherbrooke selon Marie Théorêt

Daniel Nadeau
Mercredi, 21 février 2018
Le legs de Justin

William Lafleur
Mercredi, 21 février 2018
Ne tourne pas les coins ronds, mais assoupli tes attentes

Isabelle Perron
Mercredi, 21 février 2018
Écoute-moi !!!

Royal Lepage Jacinthe Dubé - 22 fevrier 2018
Hyundai Sherbrooke - fevrier 2018
Quelques aspects juridiques entourant la question autochtone Par Guillaume Rousseau Lundi, 19 février 2018
Quelques aspects juridiques entourant la question autochtone
Well inc. : le Groupe Laroche intéressé à proposer un projet Par Vincent Lambert Lundi, 19 février 2018
Well inc. : le Groupe Laroche intéressé à proposer un projet
Identité territoriale, les citoyens y croient Par Vincent Lambert Lundi, 19 février 2018
Identité territoriale, les citoyens y croient
ACHETEZ EstriePlus.com
bannières | concours | répertoire web | publireportage | texte de référencement | site web | vidéos | chroniqueur vedette
2017 © EstriePlus.com, tous droits réservés | Contactez-nous