Centre de formation professionnelle 24-Juin
Netrevolution Forfaits internet & Téléphonie illimité

Accueil   Chroniqueurs   Partenaires   Contactez-nous          
 
-8°C
détails
Annonces Classées Avis de décès Maison à vendre Concours Magasin général Calendrier Annuaire
  CIUSSS de l’Estrie–CHUS: appel de candidatures (emplois étudiants inclus). Mercredi, de de 15 à 19 h, au 1621 rue Prospect.
 
Memphrémagog - journal
ACTUALITÉS
Estrie
Memphrémagog
Culture & Événements
Sports
L'actualité en photos
L'actualité en vidéos
CAHIERS
Affaires & Juridique
Automobiles
Découvertes
Éducation
Famille
Habitation
Mode-Santé-Beauté
Style de vie
Voyages & Gastronomie
Blogue
JOURNAUX LOCAUX
Le Papotin
Ecolo Boutique janvier 2018 - 3
ACTUALITÉS / Estrie
Sarah Pomar Chiquette Par Sarah Pomar Chiquette
spomarchiquette@estrieplus.com

Lundi, 2 mars 2015

Un premier polar pour l’auteur Louis Gosselin



 Imprimer   Envoyer 

Le chargé des communications à la Ville de Sherbrooke et auteur, Louis Gosselin, dévoile son prochain roman intitulé Rue Wellington.

Pour sa 16e publication, M. Gosselin présente un roman policier où l'histoire se déroule principalement à Sherbrooke. « Contrairement à d'autres thriller où l'on essaie de trouver l'assassin jusqu'à la fin, dans mon roman, on se met plutôt dans la tête du tueur », explique l'auteur.

Les personnages et les intrigues de l'histoire suivent l'actualité locale et nationale de l'année 2013.

"j'ai eu un flash"

C'est alors qu'il assistait à un spectacle d'un chanteur de la Voix, à l'ancien restaurant Antiquarius, sur la rue Wellington, que l'écrivain a été inspiré pour la rédaction d'un polar : « Pendant le spectacle, j'ai eu un flash et je me suis imaginé qu'un musicien de bar, qui n'avait pas beaucoup de succès, pouvait tout à coup devenir violent et avoir des pensées meurtrières. Quand je suis sorti du spectacle, j'ai écrit le scénario puis trois mois après l'histoire était réglée », a-t-il relaté.

Un travail de recherche méticuleux

Journaliste de profession, M. Gosselin aborde souvent d'actualité dans ses ouvrages littéraires. De fait, dans Rue Wellington, il met en scène la relation entre le service de police, les journalistes, les relationnistes et les enquêteurs. Il y a aussi la pression que peuvent exercer les médias pour retrouver le tueur qui est décrite.

Louis Gosselin a réalisé un travail pointu pour s'assurer de la véracité de l'intrigue : « je me suis informé auprès de policiers et d'enquêteurs pour savoir comment ils interviennent lorsqu'ils arrivent sur les lieux d'un événement. Je voulais être très réaliste dans ma description. J'ai parlé à des médecins pour savoir les conséquences de certaines blessures sur le corps, qu'est-ce qu'on ressent, est-ce qu'on peut s'en tirer. J'ai également parlé avec des avocats. Il y a plusieurs détails auxquels on doit tenir compte », a-t-il soutenu.

Une suite pour Rue Wellington?

M. Gosselin a d'ores et déjà une idée pour faire une suite de son premier livre policier. Il attend de voir la réception du public. Il espère pouvoir écrire un autre livre l'année prochaine, un thriller ou autre chose : « Tout part souvent d'un flash », lance celui qui a écrit un livre par année depuis 1998. « Souvent, en revenant de voyage, j'ai des idées. Mes inspirations partent de mes expériences personnelles. »

La sortie du livre en librairie est prévue au début du mois d'avril. Voici la bande-annonce du livre

 


Devenez membre de notre facebook
  A LIRE AUSSI ...
Des projets d'amélioration, mais aucun nouveau service

Des projets d'amélioration, mais aucun nouveau service
Portraits robots d’un homme au comportement à risque envers les femmes

Portraits robots d’un homme au comportement à risque envers les femmes
NOS RECOMMANDATIONS
Démarrer l’année en force !

Démarrer l’année en force !
La mairesse nommée présidente du Caucus des cités régionales de l’UMQ

La mairesse nommée présidente du Caucus des cités régionales de l’UMQ
PLUS... | CONSULTEZ LA SECTION COMPLÈTE...

Inscription Infolettre EstriePlus.com
Centre de recherche sur le vieillissement du CIUSSS de l’Estrie-CHUS
 
Rosemarie Lacroix
Jeudi, 18 janvier 2018
Ces maladies camouflées

Alexandre Dagenais
Jeudi, 18 janvier 2018
La culture de légumes à l’intérieur, c’est possible?

Isabelle Fournier
Jeudi, 18 janvier 2018
Mon ado et les tâches...

Catherine Côté
Mercredi, 17 janvier 2018
Tendances à surveiller en 2018

Marianne Therriault
Mercredi, 17 janvier 2018
Faire pousser nos cheveux: pas si facile?

Daniel Nadeau
Mercredi, 17 janvier 2018
Histoire et récits : façonner le monde

François Fouquet
Lundi, 15 janvier 2018
Apprécier quoi, au juste?

Commission scolaire de la Région-de-Sherbrooke
Lundi, 15 janvier 2018
Le projet CLASS : un atout pour la réussite

Royal Lepage Jacinthe Dubé - 4 janvier 2018
Centre de recherche sur le vieillissement du CIUSSS de l’Estrie-CHUS
24 heures pour se découvrir! Par Sarah-Eve Desruisseaux Jeudi, 11 janvier 2018
24 heures pour se découvrir!
Un chien laissé dehors à Stanstead meurt de froid Par Cynthia Dubé Mercredi, 10 janvier 2018
Un chien laissé dehors à Stanstead meurt de froid
D’une pierre deux coups: rentabilise ton temps avec des exercices complets Par William Lafleur Mercredi, 10 janvier 2018
D’une pierre deux coups: rentabilise ton temps avec des exercices complets
ACHETEZ EstriePlus.com
bannières | concours | répertoire web | publireportage | texte de référencement | site web | vidéos | chroniqueur vedette
2017 © EstriePlus.com, tous droits réservés | Contactez-nous