Téléjournal Estrie 8 février 2018
Netrevolution Forfaits internet & Téléphonie illimité

Accueil   Chroniqueurs   Partenaires   Contactez-nous          
 
14°C
détails
Annonces Classées Avis de décès Maison à vendre Concours Magasin général Calendrier Annuaire
  La circulation est maintenant rétablie sur l’autoroute 10 Ouest à la hauteur de la sortie 118 à Magog.
 
ACHETEZ EstriePlus.com
ACTUALITÉS
Estrie
Memphrémagog
Culture & Événements
Sports
L'actualité en photos
L'actualité en vidéos
CAHIERS
Affaires & Juridique
Automobiles
Découvertes
Éducation
Famille
Habitation
Mode-Santé-Beauté
Style de vie
Voyages & Gastronomie
Blogue
JOURNAUX LOCAUX
Le Papotin
Electro-5 Reparation Ecoresponsable
ACTUALITÉS / Estrie
Jean-Pierre Quirion Par Jean-Pierre Quirion
jpquirion@estrieplus.com

Vendredi, 19 juin 2015

Raif Badawi : des jeunes touchés écrivent une lettre touchante



 Imprimer   Envoyer 

Les élèves de 5e année de la classe de madame Sylvie Bolduc de l'école primaire du Boisjoli de Sherbrooke souhaitent que le Canada applique davantage de pression pour la libération du blogueur Raif Badawi.

Les jeunes ont remis une lettre au député néo-démocrate de Compton-Stanstead, Jean Rousseau,  afin qu'il la transmette au premier ministre Stephen Harper.

Maxime Lavigne et Claudine Boutin ont lu avec beaucoup d'aplomb leur lettre devant les journalistes. Avec aplomb et émotions. On les sentait touchés.

À les écouter, on se rend compte qu'il ne s'agit pas d'un simple travail final de juin, mais plutôt du début d'une vie remplie d'humanité.

Ces jeunes savent de quoi ils parlent et sont conscients de la chance qu'ils ont de pouvoir s'exprimer librement.

Engagement véritable

Cette lettre adressée au Premier Ministre représente l'aboutissement d'un long processus, d'une prise de conscience impressionnante pour des jeunes de 10 et 11 ans.

Le travail s'est beaucoup fait durant le cours d'Éthique et culture religieuse tout au cours de l'année scolaire.

Les élèves de madame Sylvie ont souvent parlé du cas de Raif Badawi. On leur a entre autres demandé de choisir un mot qui illustre la situation et de l'écrire sur un carton de couleur. Les plus fréquents qu'on peut encore voir affichés sur un mur : tristesse et injustice.

L'animatrice à la vie spirituelle et à l'engagement communautaire, Chantal Bouchard, explique qu'au-delà du cas de Raif Badawi, les enfants prennent conscience qu'il existe des injustices partout.

« Tu t'engages pour quelqu'un que tu ne connais pas. Alors, quoi faire quand c'est quelqu'un que tu connais qui est victime d'injustice? C'est quoi la notion d'injustice, de liberté d'expression. Ça les ouvre sur le monde. »

L'ouverture se sentait d'ailleurs dans la classe. Les jeunes sont au courant de la peine infligée au blogueur. Ils comprennent également les raisons pourquoi les séances de flagellation sont annulées semaine après semaine. Cependant, ils ne comprennent pas l'inaction du gouvernement canadien.

À ce propos, le député Rousseau remettra la lettre signée par tous les élèves à Stephen Harper, mais aussi au ministre responsable des Affaires internationales et à la critique du NPD en la matière, Hélène Laverdière.

« C'est une initiative extraordinaire. Il existe des procédures quand il s'agit d'une pétition, mais celle-là est exceptionnelle », a expliqué le député, visiblement touché par le geste.

Cependant, il faudra attendre la prochaine session parlementaire pour que la lettre soit officiellement présentée à la Chambre des communes. Cette dernière commencera après les élections prévues cet automne.

Sur la photo, on voit l'adjoint du député Jean Rousseau, Alain Robert, qui reçoit la lettre des mains de Maxime Lavigne et Claudine Boutin. Ils sont accompagnés de Sylvie Bolduc et de Chantal Bouchard.


Inscription Infolettre EstriePlus.com
  A LIRE AUSSI ...
Les funérailles de l’abbé Jolicoeur célébrées vendredi

Les funérailles de l’abbé Jolicoeur célébrées vendredi
La saison de la grippe à son sommet depuis six semaines

La saison de la grippe à son sommet depuis six semaines
NOS RECOMMANDATIONS
Jean-Marc Rozon raconte les Olympiques d’hier et d’aujourd’hui

Jean-Marc Rozon raconte les Olympiques d’hier et d’aujourd’hui
Les commerçants en colère

Les commerçants en colère
PLUS... | CONSULTEZ LA SECTION COMPLÈTE...

Inscription Infolettre EstriePlus.com
Resto-Brasserie Le Dauphin
 
Daniel Nadeau
Mercredi, 21 février 2018
Le legs de Justin

William Lafleur
Mercredi, 21 février 2018
Ne tourne pas les coins ronds, mais assoupli tes attentes

Isabelle Perron
Mercredi, 21 février 2018
Écoute-moi !!!

Léandre Lachance
Mardi, 20 février 2018
La table à cinq pattes

François Fouquet
Lundi, 19 février 2018
Photo des Jeux

Guillaume Rousseau
Lundi, 19 février 2018
Quelques aspects juridiques entourant la question autochtone

Royal Lepage Jacinthe Dubé - 4 janvier 2018
Val Estrie Ford - février 2018
Mini-maisons en milieu urbain: Sherbrooke enregistre une 1ère au Canada Par Cynthia Dubé Vendredi, 16 février 2018
Mini-maisons en milieu urbain: Sherbrooke enregistre une 1ère au Canada
Explosion à Sherbrooke: l’enquête toujours en cours Par Vincent Lambert Lundi, 19 février 2018
Explosion à Sherbrooke: l’enquête toujours en cours
Marvel, toujours la même chose? Vraiment? Par Alexandre Hurtubise Vendredi, 16 février 2018
Marvel, toujours la même chose? Vraiment?
ACHETEZ EstriePlus.com
bannières | concours | répertoire web | publireportage | texte de référencement | site web | vidéos | chroniqueur vedette
2017 © EstriePlus.com, tous droits réservés | Contactez-nous