1077_QESL oct 2018
Netrevolution Forfaits internet & Téléphonie illimité

Accueil   Chroniqueurs   Partenaires   Contactez-nous          
 

détails
Annonces Classées Avis de décès Maison à vendre Concours Magasin général Calendrier Annuaire
  L'appel des propositions liées au développement de la zone prioritaire du Quartier Well Sud est reporté au 18 janvier.
 
Memphrémagog - journal
ACTUALITÉS
Estrie
Memphrémagog
Ça se passe chez nous!
Culture & Événements
Sports
L'actualité en photos
L'actualité en vidéos
Blogue
Novus Vitres
ACTUALITÉS / Estrie
Elizabeth Nadeau Par Elizabeth Nadeau
enadeau@estrieplus.com

Mardi, 24 novembre 2015

Proches aidants : s’aider soi-même avant de sombrer



 Imprimer   Envoyer 

Devenir proche aidante amène son lot de défis. Jocelyne Fortier savait que des ressources pouvaient l'aider dans sa nouvelle tâche grâce à une amie qui avait suivi une formation donnée par le Réseau d'Amis. Mme Fortier ne s'est pas gênée pour cogner à leur porte lorsque le besoin s'est fait sentir.

« La formation que mon amie avait suivi avait pour sujet l'hébergement pour les personnes âgées, comment procéder et on donnait des trucs pour trouver le dit hébergement, explique Mme Fortier. J'ai vu que d'autres cours se donnaient aussi, entre autres pour ne pas s'épuiser. »

Une formation qu'elle a bien entendu suivie pour éviter de tomber dans le même piège que des centaines de proches aidants, c'est-à-dire s'oublier.

« On ne peut pas tout se mettre sur les bras comme proche aidant, il faut s'identifier comme personne dans tout ça, prendre notre place pour ensuite arriver à comprendre comme on peut donner à la personne dont on s'occupe. Tous ceux qui suivent la formation sont des personnes différentes qui vivent différentes étapes. On peut voir quels sont les trucs des autres. Je trouve que c'est une belle ressource. »

Jocelyne Fortier s'occupe de deux de ses tantes, seules et sans enfants, qui habitent la même rue. L'une est âgée de 91 ans et l'autre de 93 ans. Les deux femmes sont sourdes, ont eu des problèmes de foie et vivent toujours dans leurs résidences respectives. La première s'occupe encore elle-même de ses papiers ou appelle sa nièce pour se faire expliquer ce qu'elle ne comprend pas. La deuxième est plus dépendante, vit plus de pertes. Jocelyne doit faire son épicerie, ses comptes et les tâches saisonnières, comme nettoyer les gouttières et ramasser les feuilles.

Mais Jocelyne a le don de soi dans le sang. Le principe selon lequel « l'humain doit aider l'humain » a primé dans son éducation.

« Je suis la répondante jusqu'à la fin. Je n'ai jamais regretté de l'être, mon père m'avait élevée comme quoi c'était important. Il a été le proche aidant de plusieurs personnes puisque nous avions la maison familiale. Il nous disait toujours qu'on ne met pas un chien dehors, encore moins un humain. Je me mets à leur place, seule, pas d'enfants, et j'aimerais qu'on prenne soin de moi. On a aidé les autres, et on continue. »

Pour l'instant, Jocelyne n'a pas eu à placer ses tantes. La plus jeune appelle l'aînée tous les jours. La proche aidante a toutefois commencé à tâter le terrain, puisque sa tante de 93 ans devient de plus en plus dépendante. Jocelyne s'en occupe depuis maintenant 12 ans.

« Je l'ai déjà amenée visiter des centres d'hébergement pour voir si elle aime ça, mais je dois y aller de manière contournée parce qu'elle ne veut rien savoir, souligne Jocelyne, un petit sourire dans la voix. Elle fait un peu d'emphysème et les évènements arrivent vite. Avec une bonne pneumonie, sa santé peut dégringoler, elle peut souffrir d'arythmie et même faire un arrêt cardiaque. Mais pour l'instant, ma tante veut rester chez elle. »

Comment Jocelyne s'est-elle rendue compte qu'elle aurait besoin d'aide dans cette tâche qu'être proche aidante pour non pas une, mais deux proches âgées? Cela faisait 6 ans qu'elle prend aussi soin de sa tante âgée de 91 ans.

« J'étais fatiguée, je travaillais en même temps, explique-t-elle. J'ai pris ma retraite, mais j'étais épuisée. J'ai des enfants à l'université, cours d'un bord, cours de l'autre. J'ai décidé d'aller consulter avant d'être à terre, et je me suis reposée beaucoup aussi. Ils nous donnent des trucs et on se rend compte que parfois, on veut tellement en faire qu'on ne fait pas toujours ce qui est le plus utile. Masi c'est comme si on s'embarquait dans une roue et qu'on y restait pris. Les formations sont énergisantes! Je m'entends bien avec mes tantes, mais pour d'autres, je suppose que c'est autre chose. Il y a aussi des formations pour savoir comment approcher les aînés malcommodes, un caractère qui peut ajouter beaucoup à l'épuisement. »

Le conseil de Jocelyne : « La plupart des gens auront peut-être une petite expérience de c'est quoi, être un proche aidant. Mais si vous êtes nouveaux dans la tâche, allez tout de suite aux séances d'information pour aller chercher des conseils. Il y a tellement de cours et même du répit qu'on peut obtenir pour nous aider. L'épuisement, ça arrive rapidement... »


Vieux Clocher Magog  22 octobre 2018
Inscription Infolettre EstriePlus.com
  A LIRE AUSSI ...
Une dizaine de chantiers de plus cette semaine

Une dizaine de chantiers de plus cette semaine
Arrêté pour avoir en sa possession quelques plants

Arrêté pour avoir en sa possession quelques plants
NOS RECOMMANDATIONS
Le 40e Salon du livre touche 5 000 personnes de plus que l’an dernier

Le 40e Salon du livre touche 5 000 personnes de plus que l’an dernier
Récompensé pour son implication

Récompensé pour son implication
PLUS... | CONSULTEZ LA SECTION COMPLÈTE...

A.R.Turgeon Portes - Fenêtres - Rénovations
Inscription Infolettre EstriePlus.com
Ameublement Brand Source Gilles Boisvert 23 sept 2018
 
Sylvie L. Bergeron
Mardi, 23 octobre 2018
Sortir de sa zone de confort pour une bonne cause

Cégep de Sherbrooke
Mardi, 23 octobre 2018
Le Cégep et l’éveil d’André Bernier

François Fouquet
Lundi, 22 octobre 2018
Joins-toi à moi !

René Dubreuil
Lundi, 22 octobre 2018
Les nouvelles rondes de René

Pierre-Olivier Pinard, B.sc. CFMP
Vendredi, 19 octobre 2018
Plats d’automne à la mijoteuse

Jacinthe Dubé 18 oct 2018
Sherbrooke met la table 2018
Patrick Guay avec les meilleurs du pays Par Vincent Lambert Mercredi, 17 octobre 2018
Patrick Guay avec les meilleurs du pays
Récompensé pour son implication Par Vincent Lambert Vendredi, 19 octobre 2018
Récompensé pour son implication
Travaux de réparations d’urgence et aide aux sinistrés Par Cynthia Dubé Jeudi, 18 octobre 2018
Travaux de réparations d’urgence et aide aux sinistrés
ACHETEZ EstriePlus.com
bannières | concours | répertoire web | publireportage | texte de référencement | site web | vidéos | chroniqueur vedette
2017 © EstriePlus.com, tous droits réservés | Contactez-nous