magasingeneral.com
Netrevolution Forfaits internet & Téléphonie illimité

Accueil   Chroniqueurs   Partenaires   Contactez-nous          
Annonces Classées Maison à vendre Concours Magasin général Calendrier INFOLETTRE
  Il assène un coup de poing à une septuagénaire
 
ACTUALITÉS
Estrie
En bref
Ça se passe chez nous!
Affaires & juridique
Sports
Culture & Événements
Memphrémagog
Habitation
Automobile
Santé et Beauté
Famille
Découvertes
L'actualité en vidéos
L'actualité en photos
Blogue
Coop Funéraire arrangements juillet 2020
CHRONIQUEURS /
Deux mots à vous dire
François Fouquet Par François Fouquet

Lundi, 31 mars 2014

Innocent ou intègre ?



 Imprimer   Envoyer 

La vie c'est court, mais c'est long des p'tits boutes. C'est Dédé Fortin qui disait ça. Je me dis la même chose avec l'actuelle campagne électorale.

Ce n'est pas la matière qui manque de tous les côtés, mais je n'ai pas le goût de faire l'inventaire des propos niais entendus cette semaine. Des exemples comme M. Couillard qui dit que la fermeture d'Électrolux est le résultat d'un gouvernement qui ne parle que de référendum, il y en a assez pour discréditer celui qui les prononce. Et moi qui croyais qu'on avait atteint le fond du baril... C'est qu'il est profond, ce baril, madame!

Mais puisqu'un mot s'est rajouté au vocabulaire binaire de M. Couillard (référendum et charte), parlons un peu d'intégrité.

L'intégrité est un état. Une façon d'être. Une façon de faire les choses. Une rigueur dans l'application.

Se réclamer, sur toutes les tribunes, d'être une personne intègre, c'est narcissique. C'est mon principe du gars sympathique. On ne devrait pas dire qu'on est sympathique, ça devrait paraître.

Visiblement, on confond les mots « innocent » et « intègre ».

Je repense à la démission de M. Couillard de son poste de ministre de la Santé et des Services sociaux en 2008. La façon de négocier avec son futur employeur alors qu'il était ministre était questionnable. Il a été innocenté. Il prétend donc qu'il a été intègre. L'intégrité aurait commandé qu'il ait le réflexe d'assumer ses choix et de quitter la vie politique avant de négocier. Peut-être n'est-il coupable de rien, mais ça ne fait pas de lui quelqu'un d'intègre.

Même chose pour le paradis fiscal. Il nous dit : "c'était légal, donc, je n'ai rien fait de mal". Peut-être. Quand il ajoute : « C'était légitime », là, je décroche. La légitimité dépasse l'aspect légal pour inclure les notions d'équité et d'éthique. Le fait de ne pas avoir le réflexe d'éviter le paradis fiscal, ne serait-ce qu'au nom du souvenir que c'est le système public québécois qui l'a éduqué est questionnable. Peut-être n'est-il coupable de rien, mais on ne peut parler d'intégrité.

Et je pourrais continuer.

Le problème que j'ai avec la façon d'inclure l'intégrité dans l'actuelle campagne, c'est qu'on s'en sert comme une anecdote, une façon de marteler un mot pour discréditer l'autre en se hissant soi-même au haut de la pyramide de l'honnêteté et de la morale. Et ça finit par transpirer la condescendance.

Quand M. Couillard nous dit qu'il ne veut pas parler de ce qui s'est passé dans son parti avant son arrivée comme chef, sous prétexte qu'il est tourné vers l'avenir, il ne peut parler d'intégrité en même temps. C'est facile de tout balayer du revers de la main, de ne pas prendre acte, comme il le répète en faisant la morale aux autres, de ce qui s'est passé.

Étaler son rapport d'impôt de l'an dernier, c'est un geste qui ne dit pas grand-chose, surtout pas sur l'intégrité. Comme il y a un Commissaire à l'éthique, au Québec, c'est une anecdote opportuniste que de dévoiler publiquement des chiffres en prétendant que ça vient donner un portrait global clair. Une anecdote vide. Ce n'est rien d'autre.

Au Québec, on est innocent jusqu'à preuve du contraire. Pour l'intégrité, c'est beaucoup plus complexe. Les valeurs morales et éthiques sont interpellées. 

Voilà. C'est dit. L'histoire décidera si vous avez été intègre. Comme elle le dira pour Madame Marois ou M. Legault.

Cette chronique exprime mon ras-le-bol et fait suite à celle de la semaine passée. La semaine prochaine, je parle d'autre chose. Je peux dire une chose avec certitude : la neige tombée ce dimanche (30 mars!), me déprime pas mal moins que le vide des propos tenus en campagne électorale. La neige, je peux la pelleter. Cela fait quelques semaines que j'ai l'impression de me faire pelleter...  

Clin d'œil de la semaine

« Aie, arrive en ville! » diraient les plus vieux pour ramener les gens à la réalité. Faut dire qu'on est en campagne...


Genevieve Hébert, députée de Saint-Francois
Inscription Infolettre EstriePlus.com
  A LIRE AUSSI ...
Les clichés du miroir

Les clichés du miroir
Souvenirs et repères d'un "mon'oncle"

Souvenirs et repères d'un "mon'oncle"
NOS RECOMMANDATIONS
Sherbrooke et Magog, à vos rasoirs!

Sherbrooke et Magog, à vos rasoirs!
Chronique en rappel - Nous avons peur!

Chronique en rappel - Nous avons peur!
PLUS... | CONSULTEZ LA SECTION COMPLÈTE...

Inscription Infolettre EstriePlus.com
Dominos_juin2020
 
François Fouquet
Lundi, 13 juillet 2020
« M’as te montrer à vivre! »

Pierre-Olivier Pinard
Vendredi, 10 juillet 2020
J’ai pris 10lbs depuis le début de la pandémie

Daniel Nadeau
Mercredi, 8 juillet 2020
Le grand déboulonnage…

Alexis Jacques
Mardi, 7 juillet 2020
Chronique en rappel - Nous avons peur!

Jérôme Blais
Mardi, 7 juillet 2020
Pluie pas pluie j’y vais !

Sarah Beaudoin
Lundi, 6 juillet 2020
Chronique en rappel - Parlons sexe, genres et identité

JD 22 juin 2020
Concours Ma bucket list
Arrestation pour braquage d'arme Vendredi, 10 juillet 2020
Arrestation pour braquage d'arme
Les clichés du miroir Par François Fouquet Lundi, 6 juillet 2020
Les clichés du miroir
Chronique en rappel - Parlons sexe, genres et identité Par Sarah Beaudoin Lundi, 6 juillet 2020
Chronique en rappel - Parlons sexe, genres et identité
ACHETEZ EstriePlus.com
bannières | concours | répertoire web | publireportage | texte de référencement | site web | vidéos | chroniqueur vedette
2017 © EstriePlus.com, tous droits réservés | Contactez-nous