Sherbrooke Auto Occasion
Netrevolution Forfaits internet & Téléphonie illimité

Accueil   Chroniqueurs   Partenaires   Contactez-nous          
 
14°C
détails
Annonces Classées Avis de décès Maison à vendre Concours Magasin général Calendrier Annuaire
 
ACHETEZ EstriePlus.com
ACTUALITÉS
Estrie
Memphrémagog
Ça se passe en Estrie
Culture & Événements
Sports
L'actualité en photos
L'actualité en vidéos
A.R.Turgeon Portes - Fenêtres - Rénovations
ACTUALITÉS / Estrie
Sarah Pomar Chiquette Par Sarah Pomar Chiquette
spomarchiquette@estrieplus.com

Mardi, 27 janvier 2015

Compenser vos émissions de GES grâce aux élèves du Triolet



 Imprimer   Envoyer 

Le comité du projet « Planter de l'air pur en Estrie » encourage les entreprises, les organismes et les municipalités de la région à acheter des arbres pour compenser leurs émissions de gaz à effet de serre (GES).

Le projet qui a été mis sur pied en 2009 a permis aux élèves du programme Santé globale de l'école du Triolet de planter plus de 88 000 arbres dans la région estrienne. En 2015, l'objectif est d'atteindre 100 000 arbres reboisés, et ce, grâce à l'implication des entreprises, des organismes et des municipalités de la région.

« Les partenaires financiers achètent une quantité d'arbres pour compenser leurs émissions de GES d'une flotte de véhicules, le chauffage de l'édifice, le transport lié à un colloque ou un congrès, ou pour atteindre les normes de carbone neutre pour des événements. Un certificat de reboisement est émis pour confirmer la mise en terre des arbres. Un suivi de plantations est effectué par un professionnel forestier deux et cinq ans après le reboisement pour vérifier le taux de survie des plantations », a expliqué Ken Dubé, superviseur du projet et ingénieur forestier.

À titre d'exemple, le Complexe Sportif Thibault GM a dépensé jusqu'à ce jour plus de 1,5 M$ en énergie. Pour compenser ses émissions de GES, le groupe a acheté environ 1 000 arbres, a spécifié Stephen Cabana, gestionnaire principale du Groupe Thibault, Rhéaume et Associés.

Les efforts à faire pour atteindre les normes de carbone neutre peuvent sembler a priori inatteignables. Or Benoît Laflamme, parent bénévole dans le projet et ancien éducateur physique à l'école du Triolet, explique que dans les faits le geste n'est pas aussi couteux : « Les jeunes n'en reviennent pas, pour voyager de Montréal à Calgary en avion, chaque jeune doit planter quatre arbres pour être carbone zéro. Pour aller en Europe, il faut planter six arbres. C'est un petit geste qui a un grand impact environnemental », soutient-il.

Ce projet est dans les faits un moyen de financement pour le voyage de fin d'année à Banff offert aux élèves de secondaire 5. Les élèves sont ainsi amenés à planter des arbres pour compenser les émissions de GES de leur voyage en avion.

Yves Gaudet, consultant en développement des affaires, a conclu en spécifiant que « les gens qui encouragent ce projet permettent aux jeunes de se sensibiliser au milieu forestier et d'expérimenter un métier de la forêt tout en faisant un geste pour l'environnement. »

À savoir que le projet Planter de l'air pur en Estrie a remporté un Phénix, soit la plus importante distinction environnementale décernée au Québec, dans la catégorie Institutions d'enseignement, jeunes ou groupes de jeunes ayant réalisé un projet à caractère environnemental.

Pour de plus amples informations sur le projet, rendez-vous à l'adresse suivante : planter de l'air pur.

Pour calculer vos émissions de GES, cliquez ici

Crédit photo: Association forestière du sud du Québec (AFSQ)


Basta Communication sept 2018
Devenez membre de notre facebook
  A LIRE AUSSI ...
La communauté derrière Èva

La communauté derrière Èva
Cannabis: la lutte contre la contrebande sera intensifiée

Cannabis: la lutte contre la contrebande sera intensifiée
NOS RECOMMANDATIONS
L’inflammation chronique, c’est quoi ça et en quoi ça nous concerne?

L’inflammation chronique, c’est quoi ça et en quoi ça nous concerne?
Élections provinciales : le Salésien reçoit les candidats régionaux

Élections provinciales : le Salésien reçoit les candidats régionaux
PLUS... | CONSULTEZ LA SECTION COMPLÈTE...

A.R.Turgeon Portes - Fenêtres - Rénovations
Inscription Infolettre EstriePlus.com
Rythme FM C’est Isabelle qui paye
 
Pierre-Olivier Pinard, B.sc. CFMP
Vendredi, 21 septembre 2018
Mythes et réalités (partie 2)

Me Michel Joncas
Jeudi, 20 septembre 2018
Bière et tout-terrain

Daniel Nadeau
Mercredi, 19 septembre 2018
Voter autrement pour gouverner autrement…

William Lafleur
Mercredi, 19 septembre 2018
Plus fort que le café

Priscilla Boutin
Mercredi, 19 septembre 2018
La tendance est aux couleurs!

François Fouquet
Lundi, 17 septembre 2018
Jacques Rougeau et les élections…

Jacinthe Dubé
Centre de développement athlétique Badmofo Methods
Ils volent et prennent la fuite Par Vincent Lambert Mercredi, 19 septembre 2018
Ils volent et prennent la fuite
De la recherche financée par des professeurs Par Vincent Lambert Lundi, 17 septembre 2018
De la recherche financée par des professeurs
Un homme qui souffre de schizophrénie manque à l’appel Par Cynthia Dubé Vendredi, 14 septembre 2018
Un homme qui souffre de schizophrénie manque à l’appel
ACHETEZ EstriePlus.com
bannières | concours | répertoire web | publireportage | texte de référencement | site web | vidéos | chroniqueur vedette
2017 © EstriePlus.com, tous droits réservés | Contactez-nous