Sykes Sherbrooke ICT Canada Marketing
Netrevolution Forfaits internet & Téléphonie illimité

Accueil   Chroniqueurs   Partenaires   Contactez-nous          
 
2°C
détails
Annonces Classées Avis de décès Maison à vendre Concours Magasin général Calendrier Annuaire
 
ACHETEZ EstriePlus.com
ACTUALITÉS
Estrie
Culture & Événements
Sports
L'actualité en photos
L'actualité en vidéos
CAHIERS
Automobiles
Habitation
Mode-Santé-Beauté
Voyages & Gastronomie
Affaires & Juridique
Famille
Style de vie
Éducation
Blogue
JOURNAUX LOCAUX
Le Papotin
Ecolo Boutique novembre 2017
ACTUALITÉS / Estrie
Ségolène Bendo Par Ségolène Bendo

Vendredi, 22 mai 2015

Le parkour gagne Sherbrooke



 Imprimer   Envoyer 

Mélanger la course, le saut, l'escalade, les déplacements en équilibre et la quadrupédie est possible. Lorsque ceci se déroule à travers des éléments du milieu urbain, comme des blocs de béton par exemple, vous obtenez, non pas un sport extrême, mais plutôt un art du déplacement. Le parkour est un mode d'entrainement aux possibilités infinies qui gagne maintenant Sherbrooke.

Depuis quelques années, on remarque un engouement croissant pour cette discipline mondiale. D'ailleurs, Sherbrooke ne fait pas exception, avec son groupe d'athlète Degré Zéro, qui s'adonne à ce concept de franchissement d'obstacles et du déplacement efficace. Le tout dans une ambiance qui mise davantage sur le dépassement de soi, plutôt que l'esprit de compétition.

« Notre but est de promouvoir cet art afin de le rendre le plus accessible possible. D'ailleurs, Sherbrooke est une ville qui cadre bien avec ce mode d'entrainement grâce à ses nombreuses structures en béton, ses nombreux parcs et montagnes », explique Matthew Gaines, l'un des membres fondateurs du groupe Degré Zéro.

À titre d'exemple, ce passionné de parkour raconte que la Place de la Cité est l'un de leurs endroits favoris puisque les possibilités sont infinies.

Né dans les années 90, en banlieue de Paris, le parkour moderne est un ensemble de mouvements qui s'adapte à l'environnement, souvent extérieur. Cette discipline a pour but de trouver la maîtrise du corps face à un obstacle.

Une décennie plus tard, cet art du déplacement devient un phénomène Internet mondial sur youtube et est malheureusement perçu comme un sport extrême dû à son fort impact visuel. Toujours dans les années 2000, de nombreuses associations voient le jour et le parkour s'institutionnalise dans le monde. À la même époque, il gagne les gymnases créant une version plus acrobatique; le free-running.

Grâce à la demande des adeptes et du manque d'endroit intérieur pour pratiquer, Degré Zéro a même confectionné un module de parkour qui leur permettra d'aller au-delà des limites de l'extérieur. De cette façon, un premier gymnase qui accueillera les athlètes de parkour, mais aussi les artistes du cirque verra le jour à Sherbrooke.

« Le manque d'endroit où pratiquer fait partie des raisons de la création du module, tout comme l'encadrement que nous avions envie de donner aux gens afin qu'ils puissent explorer cet art en toute sécurité. Dans cette optique, le module pourra aussi bien s'adapter aux différents niveaux. Dès l'âge de 5 ans, les enfants pourront venir découvrir le parkour, à travers des cours qui seront axés sur la démonstration », précise Philippe Létourneau, propriétaire du gym et également membre du groupe.

Le parkour ne tombe pas dans le sexisme puisque les filles sont de plus en plus présentes au sein de la discipline. Alexia Terrier est l'exemple parfait de la conciliation passion famille! 

« Je trouve que le parkour est une belle remise en forme. C'est très physique, mais la gang me donne envie de bouger et de me dépasser moi-même », ajoute la maman de deux enfants qui pratique le parkour depuis 2006. 

 


Devenez membre de notre facebook
  A LIRE AUSSI ...
Tentative de meurtre pour une histoire de séparation

Tentative de meurtre pour une histoire de séparation
Trois nouveaux centres d’accueil en cas de sinistre

Trois nouveaux centres d’accueil en cas de sinistre
NOS RECOMMANDATIONS
Se glisser dans l’univers d’Ultra Nan

Se glisser dans l’univers d’Ultra Nan
Le nouveau chef du NPD en visite à Sherbrooke

Le nouveau chef du NPD en visite à Sherbrooke
PLUS... | CONSULTEZ LA SECTION COMPLÈTE...

Inscription Infolettre EstriePlus.com
Gestion Financière JLR
 
Tourisme Cantons-de-l'Est
Vendredi, 17 novembre 2017
Des produits de beauté d’ici

Fontaine Panneton Joncas Bourassa & Associés
Jeudi, 16 novembre 2017
Dol, vice caché et copropriété

Bedon & bout'chou
Jeudi, 16 novembre 2017
La magie de l’éveil musical

Alexandre Dagenais
Jeudi, 16 novembre 2017
Récoltes terminées: au tour du bilan de fin de saison

Sarah-Eve Desruisseaux
Jeudi, 16 novembre 2017
Changer ? Oui, tu as le droit !

Marianne Therriault
Mercredi, 15 novembre 2017
Une inspiration signée Lady Gaga

William Lafleur
Mercredi, 15 novembre 2017
Un hiver sans tapis roulant

Laura Basque
Mardi, 14 novembre 2017
Le combat des librairies indépendantes

Léandre Lachance
Mardi, 14 novembre 2017
Attention au chemin de non-retour

Royal Lepage Jacinthe Dubé - 8 novembre 2017
Tire le coyote
Quoi faire ce week-end! Par Cynthia Dubé Vendredi, 10 novembre 2017
Quoi faire ce week-end!
Une inspiration signée Lady Gaga Par Marianne Therriault Mercredi, 15 novembre 2017
Une inspiration signée Lady Gaga
Juvénal contre César… ou google-moi la vie Par François Fouquet Lundi, 13 novembre 2017
Juvénal contre César… ou google-moi la vie
ACHETEZ EstriePlus.com
bannières | concours | répertoire web | publireportage | texte de référencement | site web | vidéos | chroniqueur vedette
2017 © EstriePlus.com, tous droits réservés | Contactez-nous