Musée Nature Science Sherbrooke JUIL 21
Netrevolution Forfaits internet & Téléphonie illimité

Accueil   Chroniqueurs   Partenaires   Contactez-nous          
Annonces Classées Maison à vendre Concours Magasin général Calendrier INFOLETTRE
  Bilan COVID-19 du 4 août
 
ACTUALITÉS
Estrie
En bref
Ça se passe en Estrie
Affaires & juridique
Sports
Culture & Événements
Memphrémagog
Habitation
Santé et Beauté
Famille
Automobile
Avis publics
Découvertes
Blogue
CHRONIQUEURS /
Deux mots à vous dire
François Fouquet Par François Fouquet

Lundi, 18 juillet 2016

Réintégrer la gentillesse



 Imprimer   Envoyer 

J'ai attrapé la phrase à la radio au passage. Sans trop savoir de quoi il était question. Mais là, pas une phrase bonbon comme celles qui distribuent une morale caramélisée aux allures de Câlinours au visage des amis Facebook. Non. Une pensée simple qui rappelle que la gentillesse manque cruellement dans notre environnement.

Juste ça. Et tout ça.

Je ne sais plus trop comment il me faut réagir quand je vois les images atroces des événements de Nice. « On ne devrait pas les montrer, ça donne des idées aux autres... », dit un monsieur. Ouais, peut-être. Mais mon pif me dit que le « on ne devrait pas montrer ça » veut dire, en réalité, « ce qu'on ne sait pas ne nous fait pas mal ».

Je ne sais plus comment réagir, je disais.

C'est là que la gentillesse s'est pointée, le temps de quelques secondes. On jase, là. Et si on réintroduisait la gentillesse dans notre quotidien? Plutôt naïf, le monsieur! Peut-être pas tant.

La gentillesse se traduit par de petits gestes quotidiens qui donnent de micro coups de main à autrui. Parce que je parle de la gentillesse en société. Et notre société (j'en ai souvent parlé) me semble faite de milliers d'individus isolés dans leur bulle. Un geste de gentillesse brise un peu la bulle. Sans la détruire. Elle y fait une brèche. La gentillesse a ce pouvoir de susciter un sourire, provoquant en même temps un sentiment de bien-être aux deux entités concernées par ledit geste.

Ce n'est pas bête, la gentillesse. Et ça exige peu. Sur ce même chemin qu'on parcoure (et pratiquement sans ajouter de ce si précieux temps pour le parcourir!), on peut faire un, deux ou trois gestes gentils. Le classique « j'aide une vieille dame à traverser une rue achalandée » prend tout son sens si elle est « d'ailleurs », porte un voile sur sa tête et qu'elle vous gratifie de son regard et de son sourire. La gentillesse vient alors de dire aux deux personnes que la méfiance ne devrait pas guider nos pas.

Multipliée par des milliers, cette gentillesse vient créer un mouvement de fond qui fait obstacle à la haine gratuite, aux solutions drastiques d'un Trump déchaîné, aux jugements hâtifs qui verrouillent une porte déjà fermée. Bref, ça fait un meilleur tissu social.

Ce n'est pas si naïf.

Il est beaucoup plus naïf de penser que le gouvernement va régler tout ça. La vie en société a à voir avec les citoyens. Pas avec les gouvernements.

Mais attention! Soyons clairs: je parle de gentillesse à l'état pur. Celle qui tient du réflexe humain plus que de la réflexion stratégique. Je ne parle pas d'une forme de charité destinée, en bout de piste, à prouver que ma religion ou ma philosophie est meilleure que celle de l'autre.

Et vous savez quoi? C'est la gentillesse qui tient la porte ouverte à la solidarité.

Ce n'est pas rien...

Clin d'œil de la semaine
Les Français ont une fâcheuse habitude de glisser des mots anglais dans leurs phrases. Et si après Nice on devenait plus nice?


Devenez membre de notre facebook
  A LIRE AUSSI ...
La ferme, on est dimanche! (2)

La ferme, on est dimanche! (2)
L’amitié non industrialisée

L’amitié non industrialisée
Musée Nature Science Sherbrooke JUIL 21
NOS RECOMMANDATIONS
Bilan COVID-19 du 3 août

Bilan COVID-19 du 3 août
Consommation d’alcool : les Estriens plus enclins à prendre le volant

Consommation d’alcool : les Estriens plus enclins à prendre le volant
PLUS... | CONSULTEZ LA SECTION COMPLÈTE...

Inscription Infolettre EstriePlus.com
SMQ juin 2021
 
Daniel Nadeau
Mercredi, 4 août 2021
Les Jeux olympiques au féminin

Archives nationales du Québec à Sherbrooke
Mardi, 3 août 2021
Notre histoire en archives : Ernest Lacharité, de maréchal-ferrant à garagiste

François Fouquet
Lundi, 2 août 2021
Entre trois… et divague!

Me Michel Joncas
Jeudi, 29 juillet 2021
TRAVAIL AU NOIR ET GARANTIE

Jacinthe Dubé 14 sept 2020
Six projets pour améliorer l’attraction de population dans le Haut-Saint-François Par Maxime Grondin Samedi, 31 juillet 2021
Six projets pour améliorer l’attraction de population dans le Haut-Saint-François
Bilan COVID-19 du 3 août Par Maxime Grondin Mardi, 3 août 2021
Bilan COVID-19 du 3 août
Notre histoire en archives : Ernest Lacharité, de maréchal-ferrant à garagiste Par Archives nationales du Québec à Sherbrooke Mardi, 3 août 2021
Notre histoire en archives : Ernest Lacharité, de maréchal-ferrant à garagiste
ACHETEZ EstriePlus.com
bannières | concours | répertoire web | publireportage | texte de référencement | site web | vidéos | chroniqueur vedette
2017 © EstriePlus.com, tous droits réservés | Contactez-nous