Remises Gagnon
Netrevolution Forfaits internet & Téléphonie illimité

Accueil   Chroniqueurs   Partenaires   Contactez-nous          
 
11°C
détails
Annonces Classées Avis de décès Maison à vendre Concours Magasin général Calendrier Annuaire
 
Memphrémagog - journal
ACTUALITÉS
Estrie
Memphrémagog
Ça se passe en Estrie
Culture & Événements
Sports
L'actualité en photos
L'actualité en vidéos
Basta Communication sept 2018
ACTUALITÉS / Estrie
Cynthia Dubé Par Cynthia Dubé
cdube@estrieplus.com

Mercredi, 4 juillet 2018

Contraventions pour motos modifiées: opération exagérée ou nécessaire?



 Imprimer   Envoyer 
Hier (mardi), une opération planifiée et simultanée sur l’ensemble du territoire de l’Estrie et de la Montérégie s’est déroulée et des constats d’infraction ont été remis à des conducteurs fautifs. (Photos SQ)

Plusieurs vérifications visant la conformité des systèmes d'échappement des motos et des véhicules modifiés ont lieu en Estrie. L'objectif pour les corps policiers? Faire respecter le Code de la sécurité routière. Mais pour certains motocyclistes, il s'agit d'une opération exagérée.

Depuis l'arrivée du printemps et des motos sur les routes, plusieurs vérifications de conformité des systèmes d'échappement sur les motos ont lieu dans la région, tant par la Sûreté du Québec que par le Service de police de Sherbrooke. Hier (mardi), une opération planifiée et simultanée sur l'ensemble du territoire de l'Estrie et de la Montérégie s'est aussi déroulée et plusieurs constats d'infraction ont été remis à des conducteurs fautifs.

Selon le Code de la sécurité routière, il est interdit de modifier ou de transformer l'équipement de base d'une moto ou tout autre véhicule. D'ailleurs, plusieurs corps policiers ont été formés et outillés pour effectuer ce genre de vérification.

« Il y a toute la notion de sécurité et un aspect environnemental, mais nous faisons d'abord les vérifications en vertu du Code de la sécurité routière, qui dit qu'on ne peut pas modifier ou transformer l'équipement de base d'une moto, explique Ingrid Asselin, porte-parole à la Sûreté du Québec. Il y a aussi le fait que certaines motos sont extrêmement bruyantes. À certaines heures, dans certains quartiers, nous recevons des appels de citoyens qui nous indiquent que les motos dérangent leur quiétude. Alors si l'équipement est non conforme, on doit intervenir », indique-t-elle, précisant qu'aucune compilation de chiffres concernant l'opération d'hier n'a été réalisée pour l'ensemble du territoire.

Dans Sherbrooke, lors de l'opération qui s'est déroulée sur une période de deux heures hier, aucun constat d'infraction n'a été remis pour les systèmes d'échappement modifiés, indique Samuel Ducharme, du Service de police de Sherbrooke. M. Ducharme rappelle qu'en tout temps, c'est à la discrétion du policier de remettre un avertissement ou un constat pour ce genre d'infraction, mais selon lui, rares sont les motocyclistes qui ne savent pas que leur moto a été modifiée.

« Je n'ai jamais rencontré de motocycliste qui ne savait pas que son silencieux était illégal. Plusieurs décident de le garder jusqu'à ce qu'ils se fassent prendre. Je dirais même que certains se donnent un budget annuel pour payer leurs contraventions. D'autres changent leur silencieux, selon l'endroit et la ville. Par exemple, certaines villes sont reconnues pour être intransigeantes à ce propos, dont Magog et Trois-Rivières, mais aux États-Unis, le silencieux modifié est légal ou très toléré », explique-t-il.

Un avis partagé

Chez les motocyclistes questionnés, l'avis est partagé concernant les systèmes d'échappement modifiés, qui permettent une plus grande puissance et augmentent le niveau sonore.

Alain Blanchard, un Sherbrookois d'origine qui habite à Terrebonne, possèdent plusieurs motos, dont certaines modifiées. Selon lui, le Code de la sécurité routière du Québec est beaucoup trop intransigeant à ce propos.

« Pour avoir voyagé beaucoup, je pense que nous sommes les pires dans le monde pour ça! Je trouve que la loi est exagérée, mais je comprends qu'il y a certains motocyclistes qui font exprès pour être bruyants et ceux-là doivent être arrêtés. Personnellement, j'ai toujours roulé avec des échappements modifiés et je n'ai jamais eu de problème. Par contre, je suis respectueux et je fais attention. Je pense que ça doit être du cas par cas. La plupart des automobiles de luxe, comme Ferrari, ont des systèmes légaux qui font beaucoup plus de bruit! », explique le motocycliste d'expérience, qui avoue avoir reçu une contravention de 300 $ à ce propos il y a à peine quelque jours, à l'Assomption.

Geneviève Desloges, nouvellement propriétaire d'une moto sport, devra aussi débourser un peu plus de 300 $, après avoir été arrêtée la semaine dernière, à Sherbrooke. Elle savait que son système d'échappement était modifié.

« Le son d'une moto est pour moi synonyme de puissance! Je ne faisais pas exprès pour faire du bruit inutilement; mon plaisir, c'est d'entendre ronronner le moteur. De plus, le moteur nous rend plus visible, surtout à la noirceur. Après mon constat d'infraction, j'ai été obligée de changer mon silencieux et personnellement je trouve que ça diminue le plaisir de faire de la moto. Plusieurs motocyclistes s'empêchent d'aller dans de petites villes au Québec de peur d'être arrêtés et préfèrent donc rouler aux États-Unis. »

Majorie Bertrand pour sa part a un Suzuki semi-sport. Elle considère qu'un silencieux n'a pas à être modifié. Cependant, elle dit connaitre certains motocyclistes qui affectionnent particulièrement les motos modifiées, dans le but de rouler à très haute vitesse.

« Certaines personnes modifient leurs engins pour en faire de petites bombes! Je comprends que ça peut être bien trippant de rouler à des vitesses extrêmes à un certain âge, mais l'insouciance fait d'eux des dangers sur la route. Puis, il y a des pistes de course conçues pour ça; c'est à ces endroits que les gens doivent utiliser leurs motos modifiées. De cette façon, ils assument pleinement le risque associé. »

Michel Gamache possède une Honda CBR 650f, considérée semi-sport. Selon lui, la puissance est bien assez forte avec le système d'échappement original. «  Plusieurs motos sont déjà à l'origine des bombes de puissance. Je suis d'accord à ce les policiers fassent un certain contrôle, histoire de préserver la tranquilité des gens. C'est assez dérangeant dans un petit quartier résidentiel une moto straight pipe (sans silencieux)! »

Guillaume Belhumeur préfère aussi garder son système d'échappement d'origine. « Les motos sont conçues pour être plus bruyantes que les automobiles et je trouve ça correct, pour une question de sécurité, puisque les motos sont moins visibles. Mais a-t-on vraiment besoin de se faire entendre dans tout le quartier lorsqu'on se déplace? D'ailleurs, plusieurs motos non-modifiées sont déjà trés bruyantes. »

Notons que d'autres opérations similaires pour vérifier la conformité des systèmes d'échappement sont prévues au cours des prochaines semaines.


A.R.Turgeon Portes - Fenêtres - Rénovations
Devenez membre de notre facebook
  A LIRE AUSSI ...
Un homme qui souffre de schizophrénie manque à l’appel

Un homme qui souffre de schizophrénie manque à l’appel
Cannabis: la lutte contre la contrebande sera intensifiée

Cannabis: la lutte contre la contrebande sera intensifiée
NOS RECOMMANDATIONS
Quoi faire ce week-end

Quoi faire ce week-end
Une Sherbrookoise aux JO

Une Sherbrookoise aux JO
PLUS... | CONSULTEZ LA SECTION COMPLÈTE...

A.R.Turgeon Portes - Fenêtres - Rénovations
Inscription Infolettre EstriePlus.com
Sherbrooke Auto Occasion
 
Daniel Nadeau
Mercredi, 19 septembre 2018
Voter autrement pour gouverner autrement…

William Lafleur
Mercredi, 19 septembre 2018
Plus fort que le café

Priscilla Boutin
Mercredi, 19 septembre 2018
La tendance est aux couleurs!

François Fouquet
Lundi, 17 septembre 2018
Jacques Rougeau et les élections…

Jacinthe Dubé
Centre de développement athlétique Badmofo Methods
Un homme qui souffre de schizophrénie manque à l’appel Par Cynthia Dubé Vendredi, 14 septembre 2018
Un homme qui souffre de schizophrénie manque à l’appel
Magog prend part à la Flambée des couleurs Par Cynthia Dubé Mercredi, 12 septembre 2018
Magog prend part à la Flambée des couleurs
Apprendre à accepter la maladie mentale Par Vincent Lambert Mercredi, 12 septembre 2018
Apprendre à accepter la maladie mentale
ACHETEZ EstriePlus.com
bannières | concours | répertoire web | publireportage | texte de référencement | site web | vidéos | chroniqueur vedette
2017 © EstriePlus.com, tous droits réservés | Contactez-nous