magasingeneral.com
Netrevolution Forfaits internet & Téléphonie illimité

Accueil   Chroniqueurs   Partenaires   Contactez-nous          
Annonces Classées Maison à vendre Concours Magasin général Calendrier INFOLETTRE
  Il assène un coup de poing à une septuagénaire
 
ACTUALITÉS
Estrie
En bref
Ça se passe chez nous!
Affaires & juridique
Sports
Culture & Événements
Memphrémagog
Habitation
Automobile
Santé et Beauté
Famille
Découvertes
L'actualité en vidéos
L'actualité en photos
Blogue
Coop Funéraire arrangements juillet 2020
CHRONIQUEURS /
Deux mots à vous dire
François Fouquet Par François Fouquet

Lundi, 13 mai 2013

Maman, Facebook et le Publisac...



 Imprimer   Envoyer 

Coup d'oeil sur Facebook. Je retrouve des nouvelles plus ou moins pertinentes de bien des gens de mon entourage très élargi. Parlant pertinence, il n'y a pas une journée où je ne me retrouve pas face à message qui se veut touchant et qui finit toujours par le même type de phrase. Un exemple : « Si tu connais quelqu'un qui a ou a eu le cancer, partage ce message. »

Hier, c'était un message sur les mamans. On y parlait des étapes de la vie en lien avec la relation enfant/maman. La maman qui nous aime et nous protège à l'enfance, qui nous énerve à l'adolescence et que finalement, on regrette quand elle nous quitte. J'abrège exprès, c'est bien plus long que ça!

Personnellement, ces messages-là m'énervent. Je ne les partage jamais. Pour moi, il y a quelque chose qui sonne faux dans tout ça. Pas que l'intention soit mauvaise, je ne crois pas, mais je n'aime pas cette sorte de petite morale bonbon qui vient interpeller les gens de l'entourage.

Que je partage le message ou non ne changera rien dans l'état de la personne visée. C'est comme pour les chaînes de lettres de l'époque : « faites suivre la lettre sinon quelque chose de mal va arriver ». Jamais rien n'est arrivé parce que j'ai arrêté une chaîne de lettres.... à moins que les évènements du 11 septembre soient de ma faute, finalement...

L'autre chose qui me dérange dans ces messages Facebook, c'est que le fait de partager vient donner une fausse bonne conscience et peut remplacer, ultimement, le coup de téléphone ou la visite à quelqu'un qui a un cancer, pour conserver l'exemple ci-dessus. Aussi utile soit-il, le contact virtuel ne devrait pas remplacer le contact humain. Pourtant, Facebook est un moyen unique d'envoyer une petite pensée plus souvent à la personne touchée... Tout est question de dosage, j'imagine.

En terminant la session Facebook, j'ai mis la main sur le Publisac. Hishhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhh.... Si c'est la culpabilité qui fait que vous allez voir votre maman à la fête des Mères, abstenez-vous d'ouvrir le Publisac! Vous allez vous ruiner! C'est incroyable de voir que chaque bannière commerciale trouve donc qu'une maman, c'est important! Maman peut sentir bon le parfum nouveau en poussant sa nouvelle tondeuse tout en attendant de partir pour le Spa! Tout ce qu'elle mérite et dont elle a toujours rêvé est à chaque page de chaque circulaire! Et puis, vous diront-ils, « faites ces dépenses par amour pour elle! Vous ne seriez pas là sans elle! » (sans le père non plus, cela dit, mais ça, on le réglera en juin).

N'allez pas croire que je suis insensible. Je suis de ceux qui croient en ces petits rituels. Même si le commerce a décidé de s'emparer de la formule. Si vous me lisez régulièrement, vous savez que j'approuve ces temps d'arrêt si opportuns dans notre monde de fou.

Je continue de croire que si la fête des Mères n'existait pas, des milliers de mamans vivraient une autre journée, toutes seules, quelque part. La solitude est un mal qui existe, même dans cette ère de communication.

L'objectif ultime d'un parent, c'est que son enfant soit autonome. C'est dans l'ordre des choses. C'est partout pareil dans le règne animal. Sauf que l'humain a des émotions qui dépassent largement le cadre de l'instinct de survie. Cela prend pas mal de temps à la maman pour laisser partir son enfant.

Quand elle laisse partir son enfant, elle se dit qu'il pourrait bien appeler et passer de temps en temps...

Clin d'oeil de la semaine

À la Commission Charbonneau aussi, c'est la fête des maires...  


Écoloboutique juillet 2020
Devenez membre de notre facebook
  A LIRE AUSSI ...
Des écarts qui font frissonner

Des écarts qui font frissonner
Souvenirs et repères d'un "mon'oncle"

Souvenirs et repères d'un "mon'oncle"
NOS RECOMMANDATIONS
Le projet de construction de nouveaux bâtiments sur le site des Terrasses du golf franchit une étape décisive

Le projet de construction de nouveaux bâtiments sur le site des Terrasses du golf franchit une étape décisive
Sherbrooke et Magog, à vos rasoirs!

Sherbrooke et Magog, à vos rasoirs!
PLUS... | CONSULTEZ LA SECTION COMPLÈTE...

Inscription Infolettre EstriePlus.com
Dominos_juin2020
 
François Fouquet
Lundi, 13 juillet 2020
« M’as te montrer à vivre! »

Pierre-Olivier Pinard
Vendredi, 10 juillet 2020
J’ai pris 10lbs depuis le début de la pandémie

Daniel Nadeau
Mercredi, 8 juillet 2020
Le grand déboulonnage…

Alexis Jacques
Mardi, 7 juillet 2020
Chronique en rappel - Nous avons peur!

Jérôme Blais
Mardi, 7 juillet 2020
Pluie pas pluie j’y vais !

Sarah Beaudoin
Lundi, 6 juillet 2020
Chronique en rappel - Parlons sexe, genres et identité

Jacinthe Dubé 5 juin20
Concours Ma bucket list
Les clichés du miroir Par François Fouquet Lundi, 6 juillet 2020
Les clichés du miroir
Le conseil municipal adopte le programme d’intervention du quartier well sud Par Daniel Campeau Jeudi, 9 juillet 2020
Le conseil municipal adopte le programme d’intervention du quartier well sud
Chronique en rappel - Nous avons peur! Par Alexis Jacques Mardi, 7 juillet 2020
Chronique en rappel - Nous avons peur!
ACHETEZ EstriePlus.com
bannières | concours | répertoire web | publireportage | texte de référencement | site web | vidéos | chroniqueur vedette
2017 © EstriePlus.com, tous droits réservés | Contactez-nous