Électro-5
Netrevolution Forfaits internet & Téléphonie illimité

Accueil   Chroniqueurs   Partenaires   Contactez-nous          
 
-6°C
détails
Annonces Classées Avis de décès Maison à vendre Concours Magasin général Calendrier Annuaire
  CIUSSS de l’Estrie–CHUS: appel de candidatures (emplois étudiants inclus). Mercredi, de de 15 à 19 h, au 1621 rue Prospect.
 
Memphrémagog - journal
ACTUALITÉS
Estrie
Memphrémagog
Culture & Événements
Sports
L'actualité en photos
L'actualité en vidéos
CAHIERS
Affaires & Juridique
Automobiles
Découvertes
Éducation
Famille
Habitation
Mode-Santé-Beauté
Style de vie
Voyages & Gastronomie
Blogue
JOURNAUX LOCAUX
Le Papotin
Radioactif - sept 2017
ACTUALITÉS / Estrie
Elizabeth Nadeau Par Elizabeth Nadeau
enadeau@estrieplus.com

Mardi, 12 janvier 2016

Deux amies de longue date remportent 23M $ : « si je gagne, tu gagnes »



 Imprimer   Envoyer 
L'animateur Pierre Corbeil, Suzanne Laurette Poisson et Hélène Gosselin, gagnantes, et Patrick Lavoie, directeur des communications chez Loto-Québec.

Après plusieurs nuits sans sommeil, Suzanne Laurette Poisson et Hélène Gosselin commencent à le réaliser : elles ont gagné une cagnotte de 23 millions de dollars lors du tirage du Lotto 6/49, le 2 janvier dernier.

« On se sent perturbées, c'est comme un tremblement de terre dont les secousses ne sont pas terminées », relate Suzanne, infirmière et enseignante à la retraite depuis peu.

Amies de longue date, les deux femmes achètent des billets de loto régulièrement depuis trois ans. « Si je gagne, tu gagnes », telle est leur vision. C'est Suzanne qui a acheté le billet le samedi soir 2 janvier. Elle pensait être à l'heure limite pour acquérir les précieux numéros de tirage.

« J'ai demandé au jeune commis de me donner un billet gagnant. Jamais je ne dis pour quel montant. Il a joué le jeu et m'a répondu qu'il allait faire son possible. Le lendemain matin, j'ai vérifié les numéros sur internet, comme je le fais habituellement. J'ai dû demander à mon conjoint de vérifier, je ne le croyais pas! »

Lorsqu'elle a appelé Hélène, celle-ci lui a dit qu'elle était trop occupée pour lui parler ce matin-là. Au ton de voix de son amie, elle s'est tout de même rendue chez Suzanne. À son arrivée, elle a compris que quelque chose de majeur s'était produit.

« On est allées au centre d'achat King, à la tabagie. On voulait valider le billet dans un coin plus reculé parce qu'on avait peur du bruit des cloches, raconte Hélène, sourire aux lèvres. Quand on a vu le montant, on a compris que c'était vrai! »

Le matin du 3 janvier, Hélène est allée travailler chez Lunetterie Sears comme si de rien n'était. De toute façon, les deux femmes devaient attendre au mardi pour téléphoner à Loto-Québec. Elles en ont profité pour avertir leurs enfants et les gens près d'elles, qui sont bien contents, même énervés un peu, pour les deux comparses.

Ont-elles des projets? « Pour le moment, je vais voyager un peu. Je suis déjà retraitée depuis un an. C'est encore un peu tôt pour établir des projets et c'est encore un choc, explique Suzanne. Déjà, on profitait bien de la vie. Mais là, on va en profiter plus et gâter les gens autour de nous. »

Hélène quant à elle entend bien prendre sa retraite et se reposera. Pour les deux femmes, pas question de changer parce qu'elles sont maintenant multimillionnaires. « L'humilité et la simplicité sont des choses qu'on acquiert dans la vie, affirme-t-elle. L'argent aide à faciliter, mais les amis, les proches, c'est encore bien plus important que l'argent. »

30 millions en lots en Estrie
Depuis 2013, sept lots ont permis à autant d'Estriens de devenir millionnaire pour un total de 30M $ en lots remportés. Celui remporté par Suzanne et Hélène est le plus important. Le directeur des communications de Loto-Québec, Patrick Lavoie, était présent à Sherbrooke pour la remise du chèque de 23M $ aux deux gagnantes, de même que l'animateur Pierre Corbeil.

« Lorsqu'on achète un billet de loterie, la personne est tenue d'accepter minimalement que son nom et sa photo soient diffusés », explique M. Lavoie lorsqu'on lui demande si un gagnant peut demander à ce que son identité reste secrète.

« Mais ils ne sont pas tenus de rencontrer les médias dans un événement comme aujourd'hui. On leur explique cependant qu'un tel événement leur permet de rencontrer tous les journalistes à un même endroit, au lieu de multiplier les entrevues », ajoute-t-il.

Loto-Québec possède une équipe « paiement au gagnant » qui se met en branle pour accueillir, soutenir et conseiller les gagnants de lots d'envergure, comme ce fut le cas pour Suzanne et Hélène.

« C'est presque du maternage, affirme M. Lavoie avec un sourire. Notre équipe encadre les gens, leur donne des pistes, notamment en leur remettant un volumineux document. On leur parle des grandes lignes, mais on sait très bien que lorsque les gens viennent chercher un prix de cette ampleur, tout ce qu'on leur dit entre par une oreille et ressort de sitôt par l'autre. Ils peuvent consulter le document une fois l'énervement passé. »

Dans ce document, on recommande notamment aux nouveaux millionnaires de rencontrer un fiscaliste ou un conseiller financier. Mais plus important encore, de ne pas se précipiter.

« Laissez retomber la poussière, ne prenez pas de décisions trop rapide. Faites un placement à court terme sur six mois, par exemple, souligne M. Lavoie. On recommande aussi de changer son numéro de téléphone et d'être prudents avec les médias sociaux. On rappelle tous nos gagnants un mois après pour savoir comment tout ça s'est passé. »

Une attention appréciée, apparemment, puisque « plusieurs nous téléphonent ensuite chaque année pour souhaiter de joyeuses fêtes à leur conseiller ou pour un conseil. Nous avons une oreille attentive pour nos gagnants », conclut Patrick Lavoie.


Inscription Infolettre EstriePlus.com
  A LIRE AUSSI ...
Des projets d'amélioration, mais aucun nouveau service

Des projets d'amélioration, mais aucun nouveau service
Quand ce n’est pas le froid, c’est la pluie!

Quand ce n’est pas le froid, c’est la pluie!
NOS RECOMMANDATIONS
Deux jeunes musiciennes de l’Estrie à l’émission Virtuose

Deux jeunes musiciennes de l’Estrie à l’émission Virtuose
Skier pour persévérer et ne pas décrocher

Skier pour persévérer et ne pas décrocher
PLUS... | CONSULTEZ LA SECTION COMPLÈTE...

Inscription Infolettre EstriePlus.com
Coopérative Funéraire de l'Estrie - 24 janvier
 
Rosemarie Lacroix
Jeudi, 18 janvier 2018
Ces maladies camouflées

Alexandre Dagenais
Jeudi, 18 janvier 2018
La culture de légumes à l’intérieur, c’est possible?

Isabelle Fournier
Jeudi, 18 janvier 2018
Mon ado et les tâches...

Catherine Côté
Mercredi, 17 janvier 2018
Tendances à surveiller en 2018

Marianne Therriault
Mercredi, 17 janvier 2018
Faire pousser nos cheveux: pas si facile?

Daniel Nadeau
Mercredi, 17 janvier 2018
Histoire et récits : façonner le monde

François Fouquet
Lundi, 15 janvier 2018
Apprécier quoi, au juste?

Commission scolaire de la Région-de-Sherbrooke
Lundi, 15 janvier 2018
Le projet CLASS : un atout pour la réussite

Royal Lepage Jacinthe Dubé - 4 janvier 2018
Centre de recherche sur le vieillissement du CIUSSS de l’Estrie-CHUS
Un chien laissé dehors à Stanstead meurt de froid Par Cynthia Dubé Mercredi, 10 janvier 2018
Un chien laissé dehors à Stanstead meurt de froid
Le projet CLASS : un atout pour la réussite Par Commission scolaire de la Région-de-Sherbrooke Lundi, 15 janvier 2018
Le projet CLASS : un atout pour la réussite
La chambre de commerce et l’AGACVS en accord avec la revitalisation du centro Par Cynthia Dubé Mercredi, 10 janvier 2018
La chambre de commerce et l’AGACVS en accord avec la revitalisation du centro
ACHETEZ EstriePlus.com
bannières | concours | répertoire web | publireportage | texte de référencement | site web | vidéos | chroniqueur vedette
2017 © EstriePlus.com, tous droits réservés | Contactez-nous