RYTHME_JTT_2103
Netrevolution Forfaits internet & Téléphonie illimité

Accueil   Chroniqueurs   Partenaires   Contactez-nous          
Annonces Classées Maison à vendre Concours Magasin général Calendrier INFOLETTRE
  Bilan COVID-19 du 11 avril
 
ACTUALITÉS
Estrie
En bref
Ça se passe chez nous!
Affaires & juridique
Sports
Culture & Événements
Memphrémagog
Habitation
Santé et Beauté
Famille
Automobile
Avis publics
Découvertes
Blogue
RYTHME_JTT_2103
CHRONIQUEURS /
Deux mots à vous dire
François Fouquet Par François Fouquet

Lundi, 7 mars 2016

Faire une différence



 Imprimer   Envoyer 

On pense souvent qu'il en faut beaucoup.

Je l'ai réalisé quand un grand nombre de personnes de la région ont fait des démarches pour se procurer des billets de cette loterie américaine via laquelle on pouvait s'enrichir d'un milliard et demi de dollars (américains, en plus!), d'un coup!

Personnellement, le montant me procurait un vertige assez solide pour m'enlever le goût de même posséder un billet! Mais ça, c'est moi...

Quand on parlait de ce montant d'argent, entre collègues et amis, la question devenait inévitable : qu'est-ce qu'on ferait d'une pareille somme? Une des réponses, et relativement fréquente : je m'arrangerais pour faire une différence dans le monde actuel.

D'un côté, je trouvais que cette réponse était très valable du point de vue de l'entraide qu'elle impliquait. Remarquez que quand on possède soudainement assez d'argent pour ne pas pouvoir imaginer ce que ça représente, on peut bien se sentir le cœur ouvert au partage!

Faire une différence.

Voilà bien trois mots qui contiennent une dose d'énergie particulière! Être celle ou celui qui, par un geste, vient faire une différence positive dans la vie de quelqu'un. Autrement dit, sentir que le geste posé (et qui ne pouvait pas être posé par la personne aidée) contribue à modifier positivement un parcours qui semblait tracé d'avance. On imagine tout de suite un geste spectaculaire. Sauvez une vie en étant au bon endroit au bon moment, par exemple.

Pourtant, faire une différence ne requiert rien de bien spectaculaire. Il exige de l'attention. Du temps. Pas beaucoup, mais quand même. Dans une époque où le temps est mesuré comme si il était de l'argent (!), être attentif à autrui devient plus difficile.

Pourtant, faire une différence, c'est souvent simple.

C'est accepter de prendre du temps pour aller voir visiter un ami aux soins palliatifs malgré qu'on soit mal à l'aise, malgré qu'on ne sache pas quoi dire. Faire une différence, c'est être là, simplement.

C'est arrêter notre course quotidienne pour prendre du temps avec un proche qu'on croise. Juste le fait de dépasser l'éternel « Ça va? » et y aller d'une question ouverte qui ouvrira sur une conversation plus riche.

C'est envoyer une vraie carte de Noël à quelqu'un. Une carte en carton. Avec un mot écrit à la main dedans. Par la poste. Vous vous souvenez du plaisir d'en recevoir une? C'est poser le geste d'entreprendre une vraie conversation avec un proche pour lui souhaiter bonne fête. Autrement dit, dépasser le simple texto.

C'est prendre du temps pour aller au salon funéraire quand la mort frappe dans l'entourage. C'est vrai qu'il est simple et pratique d'envoyer un petit courriel. De dire qu'on envoie des ondes positives à la famille éplorée. Mais rien ne remplacera jamais la poignée de main, l'accolade. C'est l'onde la plus positive qui soit.

Il y a bien des situations dans nos vies où on peut faire une différence. Parfois, on cherche à frapper un grand coup. Pourtant, la solidarité s'exprime par l'accumulation de tous les « petits bons coups » qu'on frappe. Chaque « petit bon coup » qui vient contribuer à faire une différence.

La vraie chance, ce n'est pas de gagner à la loterie.

C'est plutôt de savoir qu'on peut compter sur des gens attentifs qui contribueront à améliorer notre quotidien, qu'il aille bien ou qu'il dérape.

Clin d'œil de la semaine
En somme, la valeur d'un geste est le résultat de la différence entre avant et après ledit geste...


Écoloboutique avril 21
Devenez membre de notre facebook
  A LIRE AUSSI ...
Le printemps, Vivaldi et les refrains

Le printemps, Vivaldi et les refrains
MS 21 : nouvelle norme d’isolation…sociale

MS 21 : nouvelle norme d’isolation…sociale
Café William Spartivento 2103
NOS RECOMMANDATIONS
Congé de Pâques : les policiers de la RPM occupés

Congé de Pâques : les policiers de la RPM occupés
Bilan COVID-19 du 8 avril

Bilan COVID-19 du 8 avril
PLUS... | CONSULTEZ LA SECTION COMPLÈTE...

Écoloboutique avril 21
Inscription Infolettre EstriePlus.com
Radio-canada application fev 2021
 
Yves Nantel
Samedi, 10 avril 2021
LES 3 R, TU APPLIQUERAS

Archives nationales du Québec à Sherbrooke
Jeudi, 8 avril 2021
Notre histoire en archives : Derrière le rideau du photomaton

Daniel Nadeau
Mercredi, 7 avril 2021
Les pissous de François Legault

François Fouquet
Mardi, 6 avril 2021
Le printemps, Vivaldi et les refrains

Jacinthe Dubé 14 sept 2020
Sherbybox : de retour pour la fête des Mères Par Maxime Grondin Mercredi, 7 avril 2021
Sherbybox : de retour pour la fête des Mères
Prix Cardozo-Coderre : une résidente de Magog est lauréate Par Maxime Grondin Samedi, 3 avril 2021
Prix Cardozo-Coderre : une résidente de Magog est lauréate
La vaccination s’accélère en Estrie Par Maxime Grondin Mercredi, 7 avril 2021
La vaccination s’accélère en Estrie
ACHETEZ EstriePlus.com
bannières | concours | répertoire web | publireportage | texte de référencement | site web | vidéos | chroniqueur vedette
2017 © EstriePlus.com, tous droits réservés | Contactez-nous