1077_MIDI_2103
Netrevolution Forfaits internet & Téléphonie illimité

Accueil   Chroniqueurs   Partenaires   Contactez-nous          
Annonces Classées Maison à vendre Concours Magasin général Calendrier INFOLETTRE
  Bilan COVID-19 du 13 avril
 
ACTUALITÉS
Estrie
En bref
Ça se passe chez nous!
Affaires & juridique
Sports
Culture & Événements
Memphrémagog
Habitation
Santé et Beauté
Famille
Automobile
Avis publics
Découvertes
Blogue
1077_MATIN_2103
CHRONIQUEURS /
Deux mots à vous dire
François Fouquet Par François Fouquet

Lundi, 8 mars 2021

Le vieux mélangeur sur socle



 Imprimer   Envoyer 

Alors que les vaccins devraient se rendre à nos épaules au cours des prochains mois, voilà que les laboratoires de la compagnie Merck constatent de bons résultats en deuxième vague d'étude d'un médicament pour contrer les effets de la Covid-19. La combinaison de vaccins et de médicaments devrait nous ramener à une vie un peu plus normale dans pas si long. 

Les plus optimistes disent que ce sera terminé bientôt. Et pour de bon. Après tout, on a une épidémie par 100 ans, non?

Non, mais bon...

Le mélangeur sur socle

Mais ce matin, j'ai en tête notre vieux mélangeur sur socle.

Il y a plus de 35 ans, ma blonde a fait l'achat d'un mélangeur sur socle. La grosse patente, là! Un genre de robot culinaire de cette époque. Un Kenmore de "sus Sears", entendait-on alors.  

Vous avez l'image du mélangeur en tête? Oui, oui, ce modèle-là! Blanc cassé, avec environ 20 boutons-poussoirs pour moduler la vitesse de rotation des accessoires! Parmi ces accessoires, des batteurs et une série de trois plats profonds en acier inoxydable qui se rangent comme des poupées russes, un mélangeur pour laits fouettés, un autre réceptacle avec une hélice tranchante pour les légumes et autres.

Il y a une dizaine d'années, voilà que la base du mélangeur a rendu l'âme. Dommage, le reste était en très bon état. Mais pas de moteur, disons que l'attrait est moindre.

Visite, alors, dans un atelier de réparation : « oui, je vois. Vous savez, cette base-là, à boutons, était moins bonne que la précédente version, composée d'un bouton rotatif. Il n'y a pas grand-chose à faire avec votre base, mais j'ai une base de la génération précédente qui fonctionne bien. Vous la voulez? » On l'a achetée. Même si elle était plus vieille que la nôtre d'au moins 5 ans! Et même si elle était beige alors que le reste de nos accessoires était blanc cassé! Deux tons, c'est pas à la mode, ça?

Et le mélangeur ronronne encore.

Une belle histoire? Oui, mais elle devrait être banale et résolument marquée de nos habitudes de vie.

Mais non.

« Mets ça au chemin pis paye-toi'z'en un autre! »

C'est sûr que le mélangeur à shake, avec ses deux lames au fond du pot en verre, ne rivalise plus avec les modèles à 6 lames montées sur un arbre central qui couvre la moitié de la hauteur du bol!

Mais, justement, pourquoi ne pas fabriquer simplement un arbre de rechange plus performant pour le vieux modèle, en lieu et place?

Pourquoi ne pas se servir de ce qui marche encore plutôt que de devoir acheter une nouvelle patente au complet? Et ne pas trop savoir quoi faire de l'ancienne?

Pourquoi n'encourageons-nous pas le geste de réparer avant de consommer plein de nouveaux cossins? Je ne sais pas, moi, une exemption de taxe de vente? Une forme de carte privilège quelconque? Une déduction d'impôt? On sait qu'il n'y a souvent que l'argent qui parle : laissons-le s'exprimer dans le bon sens!

Je ne sais trop comment, mais pourquoi tout sacrer au bout de nos bras quand quelque chose est un peu désuet?

Avec la Covid-19, on a appris, un peu à la dure, que notre petit geste individuel, quand il vient se combiner à des milliers d'autres, devient un levier collectif puissant. Assez pour ralentir la progression d'un virus.

Un exemple probant qui démontre que si chacun fait un geste, la conséquence positive s'en trouve multipliée et magnifiée.

Au-delà du vélo ou du kayak nouvellement acquis et les paniers de légumes locaux dont on a décidé de s'alimenter, n'y aurait-il pas une réflexion à faire pour valoriser les vieux mélangeurs sur socle?

Je me dis juste qu'une fois qu'on aura compris comment valoriser le vieux mélangeur sur socle, on pourrait peut-être appliquer la même logique à nos vieux en société.

Clin d'œil de la semaine

Des poètes, les gens de la Santé publique : on passera au jaune tard au printemps et, peut-être, au vert cet été. Souhaitant que l'orange ne s'applique qu'aux feuilles des arbres à l'automne. 



Écoloboutique avril 21
Devenez membre de notre facebook
  A LIRE AUSSI ...
Legault, philo et brisures de chocolat

Legault, philo et brisures de chocolat
Le printemps, Vivaldi et les refrains

Le printemps, Vivaldi et les refrains
Café William Spartivento 2103
NOS RECOMMANDATIONS
Congé de Pâques : les policiers de la RPM occupés

Congé de Pâques : les policiers de la RPM occupés
COVID-19 : un «wake-up call» de François Legault

COVID-19 : un «wake-up call» de François Legault
PLUS... | CONSULTEZ LA SECTION COMPLÈTE...

Écoloboutique avril 21
Inscription Infolettre EstriePlus.com
Geneviève Hébert députée juillet 2020
 
François Fouquet
Lundi, 12 avril 2021
Le printemps ne nous aidera pas, cette fois!

Yves Nantel
Samedi, 10 avril 2021
LES 3 R, TU APPLIQUERAS

Archives nationales du Québec à Sherbrooke
Jeudi, 8 avril 2021
Notre histoire en archives : Derrière le rideau du photomaton

Daniel Nadeau
Mercredi, 7 avril 2021
Les pissous de François Legault

Jacinthe Dubé 14 sept 2020
Bilan COVID-19 du 9 avril Par Maxime Grondin Vendredi, 9 avril 2021
Bilan COVID-19 du 9 avril
La vaccination s’accélère en Estrie Par Maxime Grondin Mercredi, 7 avril 2021
La vaccination s’accélère en Estrie
Congé de Pâques : les policiers de la RPM occupés Par Maxime Grondin Mardi, 6 avril 2021
Congé de Pâques : les policiers de la RPM occupés
ACHETEZ EstriePlus.com
bannières | concours | répertoire web | publireportage | texte de référencement | site web | vidéos | chroniqueur vedette
2017 © EstriePlus.com, tous droits réservés | Contactez-nous