Centre Sherbrooke
Netrevolution Forfaits internet & Téléphonie illimité

Accueil   Chroniqueurs   Partenaires   Contactez-nous          
Annonces Classées Avis de décès Maison à vendre Concours Magasin général Calendrier Annuaire
  Deux fraudeurs recherchés par le SPS
 
ACTUALITÉS
Estrie
En bref
Ça se passe chez nous!
Affaires & juridique
Sports
Culture & Événements
Memphrémagog
Habitation
Automobile
Santé et Beauté
Famille
Découvertes
L'actualité en vidéos
L'actualité en photos
Blogue
Festival de rue de Lennoxville 2019
ACTUALITÉS / Estrie
Vincent Lambert Par Vincent Lambert
vlambert@estrieplus.com

Jeudi, 31 janvier 2019

Sherbrooke n’ira pas de l’avant



 Imprimer   Envoyer 
Les Jeux de la Francophonie rassemblent tous les quatre ans quelque 3 200 athlètes et artistes issus de la Francophonie (crédit photo: Jeux de la Francophonie).

La province du Nouveau-Brunswick a annoncé hier qu'elle n'accueillera plus les Jeux de la Francophonie de 2021 en raison de la hausse des coûts et du manque de soutien fédéral. Même si Sherbrooke était dans la course il y a trois ans, le maire Steve Lussier n'ira pas de l'avant avec cet événement puisqu'« on n'est pas capable de définir les vrais chiffres », remarque-t-il.

Le maire de Sherbrooke Steve Lussier ne le cache pas : il aurait aimé que sa ville soit l'hôte de la 9e édition en 2021 des Jeux de la Francophonie, lesquels rassemblent tous les quatre ans quelque 3 200 athlètes et artistes issus de la Francophonie. « On avait un beau dossier bien étoffé, commente-t-il. La Ville de Sherbrooke devait gagner, mais c'est une raison politique qui a fait que le Nouveau-Brunswick l'a emporté. »

Parce que les coûts dépassent aujourd'hui de loin les attentes pour recevoir ces Jeux, M. Lussier affirme qu'il ne peut pas aller de l'avant. « À l'époque, on avait été capable de définir les vrais chiffres, rappelle le principal intéressé. Maintenant, les coûts dépassent largement les attentes de départ comme on peut le voir avec ce qui est arrivé au Nouveau-Brunswick. On ne sait pas combien ça va nous coûter exactement à la fin. On ne peut pas aller dans l'improvisation avec ce dossier-là. Pas du tout. »

Au départ, les coûts pour l'organisation des Jeux de la Francophonie étaient estimés à 17 millions de dollars. Toutefois, en novembre 2018, le gouvernement provincial du Nouveau-Brunswick a été informé que ceux-ci avaient augmenté à 130 millions de dollars.

Contacté récemment par la directrice de cabinet de la ministre des Relations internationales et de la Francophonie pour savoir si Sherbrooke était toujours dans la course, Steve Lussier a indiqué qu'il avait un intérêt dans la mesure où la Ville pourrait acquitter tous les frais sans avoir aucune dette.

« Si les gouvernements fédéral et provincial assument tous les coûts, je n'ai aucun problème parce qu'on pourrait être prêt, quoique deux ans, c'est extrêmement court pour tout monter le dossier. On n'a pas à être gêné puisqu'on a déjà reçu les Jeux du Canada. Mais aucun n'est prêt à me dire qu'il va assumer les coûts au complet. »

Le maire de Sherbrooke était au courant du retrait du Nouveau-Brunswick depuis deux ou trois semaines. Il avait eu des discussions avec le ministre des Affaires intergouvernementales et du Nord et du Commerce intérieur, Dominic LeBlanc, lors du passage du gouvernement fédéral à Sherbrooke.

«S'il y a quelqu'un qui aurait aimé avoir [les Jeux de la Francophonie], c'est bien moi, assure Steve Lussier. Si ce n'était pas une question monétaire, je le voudrais l'événement.»


Vieux Clocher de Magog 12 aout 2019
Devenez membre de notre facebook
  A LIRE AUSSI ...
Un ballon pour détecter la pollution lumineuse

Un ballon pour détecter la pollution lumineuse
Le Rendez-vous de Howard présente une programmation électrisante

Le Rendez-vous de Howard présente une programmation électrisante
La Rose des Vents 22 juillet 2019
NOS RECOMMANDATIONS
Le Service de police de Sherbrooke demande l'aide du public pour retrouver un adolescent    disparu

Le Service de police de Sherbrooke demande l'aide du public pour retrouver un adolescent disparu
Vent de renouveau au Zoo de Granby

Vent de renouveau au Zoo de Granby
PLUS... | CONSULTEZ LA SECTION COMPLÈTE...

Badmofo Methods juin 2019
Inscription Infolettre EstriePlus.com
Festival de rue de Lennoxville 2019
 
Alexandre Montreuil
Vendredi, 16 août 2019
Mariage à destination

Fondation québécoise du cancer - Estrie
Vendredi, 16 août 2019
L’activité physique lors des traitements contre le cancer : oui, vous avez bien lu!

Daniel Nadeau
Mercredi, 14 août 2019
Jouer notre propre musique

William Lafleur
Mercredi, 14 août 2019
L’été s’achève, mais pas toi.

Jérôme Blais
Mardi, 13 août 2019
Comment sauver des coups facilement

François Fouquet
Lundi, 12 août 2019
Tiens! Et si je vous racontais mes vacances?

Jacinthe Dubé 29 juillet 2019
Hyundai Sherbrooke mai 2019
Vent de renouveau au Zoo de Granby Par Daniel Campeau Samedi, 10 août 2019
Vent de renouveau au Zoo de Granby
Le Service de police de Sherbrooke demande l'aide du public pour retrouver un adolescent    disparu Mercredi, 14 août 2019
Le Service de police de Sherbrooke demande l'aide du public pour retrouver un adolescent disparu
Comment sauver du temps à l’épicerie Par Pierre-Olivier Pinard Vendredi, 9 août 2019
Comment sauver du temps à l’épicerie
ACHETEZ EstriePlus.com
bannières | concours | répertoire web | publireportage | texte de référencement | site web | vidéos | chroniqueur vedette
2017 © EstriePlus.com, tous droits réservés | Contactez-nous