Musée Nature Science Sherbrooke JUIL 21
Netrevolution Forfaits internet & Téléphonie illimité

Accueil   Chroniqueurs   Partenaires   Contactez-nous          
Annonces Classées Maison à vendre Concours Magasin général Calendrier INFOLETTRE
  Bilan COVID-19 du 4 août
 
ACTUALITÉS
Estrie
En bref
Ça se passe en Estrie
Affaires & juridique
Sports
Culture & Événements
Memphrémagog
Habitation
Santé et Beauté
Famille
Automobile
Avis publics
Découvertes
Blogue
CHRONIQUEURS /
Deux mots à vous dire
François Fouquet Par François Fouquet

Lundi, 25 avril 2016

Je suis Jeff Fillion



 Imprimer   Envoyer 

Sur ma page Facebook, j'ai déjà affiché « Je suis Charlie ». J'ai aussi affiché « Je suis Raïf ».

J'ai été plus déçu que surpris de constater que le mouvement « Je suis Jeff Fillion» était lancé sur les médias sociaux.

Déçu parce que ce mouvement fait ombrage aux deux autres. Je ne lis pas la revue Charlie hebdo. Ce type d'humour m'interpelle, mais va souvent trop loin. Mais j'ai été Charlie quand même. Pas comme un sceau que j'imprimais sur l'ensemble de l'œuvre de Charlie Hebdo, mais pour le fait qu'on ne tue pas l'autre pour un dessin, une phrase, un commentaire.

Je suis encore et toujours Raïf même si je ne connais pas entièrement la vie et les actions de l'homme. Je ne mets donc pas un sceau sur tout ce qu'il a fait. Je suis Raïf pour dénoncer le fait qu'on n'emprisonne ni n'impose le fouet à un homme pour une opinion, un blogue, une communication.

Qu'on se serve de la formule « Je suis Jeff Fillion» pour appuyer un homme de radio qui a n'hésite pas à semer de la haine et des insultes dans son champ d'auditeurs, je trouve ça déplacé. Insultant pour le mouvement original. Mais tout le monde est libre d'y adhérer ou non.

La liberté d'expression est un droit fondamental. Mais il n'y a pas que ce fondement en société. Il y a des libertés individuelles aussi qui protègent les gens qui sont visés par les insultes et calomnies. La liberté de l'un se termine là où celle de l'autre commence. C'est un principe en soi aussi.

Deux choses me heurtent au plus haut point.

Je continue de croire que le fait de parler publiquement (à la radio, la télé, le Web, l'imprimé) est un droit, bien sûr, mais c'est surtout un privilège. Un privilège dont on doit prendre soin.

Jeff Fillion et ses comparses des radios dites d'opinion et sur les ondes desquelles on peut lancer n'importe quelle vacherie n'ont pas la même vision du privilège que moi. Je garde la mienne. Et la défendrai. Quoi qu'ils en disent.

Je continue aussi de croire qu'à la Charte des droits et libertés, il manque le volume 2 : la Charte des devoirs et responsabilités. On l'oublie aisément, mais la vie en société nécessite une dose de respect mutuel.

Et quand on dit de Jeff que, dans la vie, c'est un bon gars et qu'il faut donc considérer que ce côté bon gars nuance les vacheries qu'il vomit à intervalles plus ou moins réguliers, je décroche. Ce qui se passe chez lui, avec sa famille, ça le regarde. Mais le Jeff privé ne peut pas venir atténuer les propos du Jeff public. Il est bien assez intelligent pour faire la part des choses.

On dira de la radio d'opinion que je considère crédible qu'elle est moumoune, mais je m'attends à ceci, pour ma part : que l'animateur, le journaliste ou le chroniqueur montre les différents aspects d'un dossier, argumente une opinion et me laisse faire la part des choses, ensuite, bien appuyé sur mes valeurs.

Pour moi, quand on doit gueuler ou insulter pour faire valoir une opinion, c'est qu'on n'est pas capable de la défendre. Donc, qu'elle n'a pas le mérite d'être rendue publique. Au fond, c'est qu'il n'y a qu'apparence d'opinion.

On vit, il me semble, dans une époque de vaste « n'importe quoi ». Il faut donc commencer à mettre aux vidanges ce qui va aux vidanges. Pour moi, l'insulte, le manque de respect chronique, le « gueulage », ça va aux vidanges. Même pas sûr que ça peut aller à la récupération...

Clin d'œil de la semaine
Entendu cette semaine sur une radio dite d'opinion : vaut mieux de la désinformation que pas d'information pantoute.
Vraiment?


Inscription Infolettre EstriePlus.com
  A LIRE AUSSI ...
La ferme, on est dimanche! (2)

La ferme, on est dimanche! (2)
L’amitié non industrialisée

L’amitié non industrialisée
Musée Nature Science Sherbrooke JUIL 21
NOS RECOMMANDATIONS
Enlèvement de Serge Boutin : arrestation de deux suspects

Enlèvement de Serge Boutin : arrestation de deux suspects
TRAVAIL AU NOIR ET GARANTIE

TRAVAIL AU NOIR ET GARANTIE
PLUS... | CONSULTEZ LA SECTION COMPLÈTE...

Inscription Infolettre EstriePlus.com
SMQ juin 2021
 
Daniel Nadeau
Mercredi, 4 août 2021
Les Jeux olympiques au féminin

Archives nationales du Québec à Sherbrooke
Mardi, 3 août 2021
Notre histoire en archives : Ernest Lacharité, de maréchal-ferrant à garagiste

François Fouquet
Lundi, 2 août 2021
Entre trois… et divague!

Me Michel Joncas
Jeudi, 29 juillet 2021
TRAVAIL AU NOIR ET GARANTIE

Jacinthe Dubé 14 sept 2020
Deux jeunes automobilistes arrêtés pour grand excès de vitesse Par Maxime Grondin Mercredi, 28 juillet 2021
Deux jeunes automobilistes arrêtés pour grand excès de vitesse
Saint-Étienne-de-Bolton : deux autres conducteurs interceptés, dont un à 202 km/h Par Maxime Grondin Vendredi, 30 juillet 2021
Saint-Étienne-de-Bolton : deux autres conducteurs interceptés, dont un à 202 km/h
Six projets pour améliorer l’attraction de population dans le Haut-Saint-François Par Maxime Grondin Samedi, 31 juillet 2021
Six projets pour améliorer l’attraction de population dans le Haut-Saint-François
ACHETEZ EstriePlus.com
bannières | concours | répertoire web | publireportage | texte de référencement | site web | vidéos | chroniqueur vedette
2017 © EstriePlus.com, tous droits réservés | Contactez-nous