Rythme_avril20
Netrevolution Forfaits internet & Téléphonie illimité

Accueil   Chroniqueurs   Partenaires   Contactez-nous          
Annonces Classées Maison à vendre Concours Magasin général Calendrier INFOLETTRE
  Deux suspects recherchés pour vol
 
ACTUALITÉS
Estrie
En bref
Ça se passe chez nous!
Affaires & juridique
Sports
Culture & Événements
Memphrémagog
Habitation
Automobile
Santé et Beauté
Famille
Découvertes
L'actualité en vidéos
L'actualité en photos
Blogue
CHRONIQUEURS /
Deux mots à vous dire
François Fouquet Par François Fouquet

Mardi, 13 octobre 2015

La politique comme une religion



 Imprimer   Envoyer 

Pour moi, il y a deux sortes de religion.

D'abord, celle qui se passe en dedans. Elle guide notre conscience, répond à des questionnements, interpelle notre spiritualité. Elle est (et doit être) basée sur des valeurs de partage et de respect. Elle est porteuse d'espoir et répond à des questionnements profonds.

Il n'y a pas grand-chose à discuter sur cette religion-là. Elle est personnelle. C'est comme pour les goûts. Ça ne se discute pas. En fait, ça se discute, mais ça ne change rien en bout de piste...

Et il y a l'autre. La religion qui se passe en dehors. Qui sert à créer des groupes en société. Qui crée un système hiérarchique dans lequel, au nom d'une quelconque parole d'un quelconque prophète, la personne A peut dominer la personne B. La religion qui divise pour régner. Qui assouvit plus qu'elle n'aide. Qui impose bien plus qu'elle propose.

Je l'appelle la religion-politique.

Les intégristes de toutes les religions s'en servent. Le modèle est connu, même si des différences surviennent dans l'application des règles de base.

Nous sommes en pleine campagne de religion-politique.

M. Harper est un maître en la matière. Et pas juste à cause du niqab!

Il fait campagne comme les prêcheurs américains du dimanche matin à la télé. Il fabrique des phrases de gros bon sens qui sèment le goût de lui laisser toute la place ensuite.

« Notre chef est bien en place, il veillera sur nous, son peuple ». Voilà qui rassure suffisamment pour qu'on regarde ailleurs pendant que le programme politique modifie nos vies.

Mon problème avec l'approche Harper, c'est la distorsion grossière entre ce qu'il dit et ce qu'il fait. Des exemples :

Il déclenche les élections les plus longues depuis des lunes en disant qu'il faut discuter des enjeux fondamentaux. Et il refuse ensuite de répondre à toutes les questions ensuite.

Il agit depuis 10 ans comme quelqu'un pour qui l'environnement est un accessoire jetable qui ne doit jamais nuire à l'économie, mais il prend position pour le rejet des eaux usées dans le fleuve. Sans dire qu'il est contre, nenon, juste en disant qu'il faut en jaser. Autrement dit, il met sa cape de défenseur de l'environnement jusqu'aux élections et oubliera tout cela après.

Il impose des coupes budgétaires à Radio Canada en disant que ce n'est pas vrai qu'il coupe. « Je n'ai pas coupé. Mon gouvernement met le même argent qu'en 2006 à Radio-Canada ». Ben oui, et il en met plus qu'en 1970, probablement. Ridicule et niais, mais il le répète sans cesse. Parce qu'une ligne de texte qu'on répète devient une vérité après un certain temps.

Avec Radio-Canada, il fait de la religion-politique. Au nom de l'austérité, il coupe les vivres dans l'information. Il force ainsi une programmation de plus en plus basée sur la variété, diminuant le volet information. Le prêcheur cherche à contrôler l'information et le message.

Et on pourrait continuer.

Aux intégristes musulmans, M. Harper répond par un intégrisme dissimulé. Mon Dieu est plus fort que le tien.

La grande perdante? La démocratie.

Clin d'œil de la semaine

Le pari Harper semble fonctionner : le niqab ne laisse voir que les yeux. C'est fou comme le niqab de 20 personnes réussit à ne voiler que les yeux de 30 millions d'autres...


1077 Printemps 20
Devenez membre de notre facebook
  A LIRE AUSSI ...
Grand complot, croyances et COVID-19

Grand complot, croyances et COVID-19
Ce temps d’attente est bien involontaire de notre part

Ce temps d’attente est bien involontaire de notre part
Rythme_avril20
NOS RECOMMANDATIONS
Un monde perdu, un monde à venir…

Un monde perdu, un monde à venir…
Deux entreprises s'unissent pour fabriquer des visières médicales

Deux entreprises s'unissent pour fabriquer des visières médicales
PLUS... | CONSULTEZ LA SECTION COMPLÈTE...

Inscription Infolettre EstriePlus.com
BdT 17 mars 20
 
Daniel Nadeau
Mercredi, 8 avril 2020
Ce que changera la pandémie…

Pierre-Olivier Pinard
Mercredi, 8 avril 2020
Êtes-vous prêt à avoir la COVID-19? Partie 3

François Fouquet
Lundi, 6 avril 2020
Grand complot, croyances et COVID-19

Claude Hébert
Dimanche, 5 avril 2020
Le temps d’un confinement

Me Michel Joncas
Jeudi, 2 avril 2020
Coronavirus et bail commercial

JD Mars 2020
1077 Printemps 20
Coronavirus et bail commercial Par Me Michel Joncas Jeudi, 2 avril 2020
Coronavirus et bail commercial
Soigner sa santé mentale en ces temps incertains Par Anita Lessard Mercredi, 1 avril 2020
Soigner sa santé mentale en ces temps incertains
Un monde de découvertes au bout de nos doigts Par Isabelle Simoneau Mardi, 31 mars 2020
Un monde de découvertes au bout de nos doigts
ACHETEZ EstriePlus.com
bannières | concours | répertoire web | publireportage | texte de référencement | site web | vidéos | chroniqueur vedette
2017 © EstriePlus.com, tous droits réservés | Contactez-nous