Électro-5
Netrevolution Forfaits internet & Téléphonie illimité

Accueil   Chroniqueurs   Partenaires   Contactez-nous          
 
-2°C
détails
Annonces Classées Avis de décès Maison à vendre Concours Magasin général Calendrier Annuaire
 
Memphrémagog - journal
ACTUALITÉS
Estrie
Memphrémagog
Culture & Événements
Sports
L'actualité en photos
L'actualité en vidéos
CAHIERS
Affaires & Juridique
Automobiles
Découvertes
Éducation
Famille
Habitation
Mode-Santé-Beauté
Style de vie
Voyages & Gastronomie
Blogue
JOURNAUX LOCAUX
Le Papotin
Novus Vitres Sherbrooke Coaticook
ACTUALITÉS / Estrie
Vincent Lambert Par Vincent Lambert
vlambert@estrieplus.com

Lundi, 19 décembre 2016

Un élan de solidarité pour deux familles dans le besoin



 Imprimer   Envoyer 
Pour la famille de Vincent et Marianne, il s’agit d’un beau cadeau.

Deux familles dans le besoin de la Ville de Sherbrooke pourront désormais regarder vers l'avenir et non plus vers le passé. L'organisme à but non lucratif Habitat pour l'Humanité Québec leur a remis ce lundi les clés de leur nouvelle demeure, située sur la rue Thibault.

Le troisième projet d'habitation sociale d'Habitat pour l'Humanité Québec accueillera deux jeunes couples de deux et trois enfants à la fin décembre. Bon nombre de sourires étaient présents ce lundi dans le jumelé, vaste et éclairé. Le but de l'organisme est d'offrir des propriétés aux familles à faible revenu.

La réalisation de ce projet a reçu la collaboration de plusieurs bénévoles. C'est d'ailleurs l'une des recettes d'Habitat pour l'Humanité Québec dans ses constructions. Les familles doivent réaliser 500 heures de bénévolat, soit dans leurs propres maisons ou dans d'autres projets de l'organisme. Par le passé, de tels projets avaient été mis sur pied en 2011 et 2012.

« Habitat pour l'Humanité Québec s'assure que le coût de l'habitation ne représente jamais plus que 30 % du revenu des familles. Lorsque la maison est terminée, Habitat vend la maison à la famille. C'est important de comprendre que la famille fait l'acquisition de la maison. Par contre, Habitat a le rôle d'institution financière en finançant une hypothèque étalée dans le nombre d'années qu'il faut. Il n'y a aucun intérêt. Les familles auront aussi un soutien. Elles vont recevoir un carnet d'entretien pour la maison », explique Madeleine Martins, présidente-directrice générale d'Habitat pour l'Humanité Québec.

 

Un nouveau départ pour deux familles

« Les familles étaient qualifiées comme statistiquement sous le seuil de faible revenu. Ces familles habitaient des logements soit insalubres ou trop dispendieux pour leurs revenus. On appuie donc ces familles-là en leur offrant un logement de qualité et une stabilité de dépenses », fait valoir Mme Martins. « L'objectif est d'alimenter la communauté sherbrookoise », ajoute-t-elle.

Les deux familles qui bénéficient de ce soutien étaient déjà installées à Sherbrooke. Pour la famille de Vincent et Marianne, il s'agit d'un beau cadeau. « On ne s'attendait pas à ça, il y a quelques mois. Ça change le cours de nos vies. Beaucoup de personnes ont mis plusieurs efforts dans ce projet. La générosité de tout le monde est incroyable. C'est beaucoup d'émotions et ça fait chaud au cœur », explique le père de famille. « On s'est lancé dans l'aventure après avoir vu une publicité à la télévision. C'était merveilleux de s'impliquer dans le projet et de toucher à tout. C'est valorisant et c'est une belle expérience. On déménage le 27 décembre, c'est un beau cadeau de Noël », ajoute-t-il.

Ce qui a motivé la famille à prendre la route d'Habitat pour l'Humanité Québec réside dans le fait que leur quartier n'était pas adapté pour élever leurs deux enfants. Leur appartement a également été victime de moisissure et de visites de rongeurs.

En ce qui concerne la famille de Jonathan et Sabrina, elle est heureuse de voir à terme le projet. Cette jeune famille, qui compte trois enfants, a dû jongler avec un refus pour un prêt financier dans le but d'acquérir une nouvelle propriété. Elle a par la suite décidé de se lancer dans l'aventure après avoir parlé notamment avec des bénévoles d'Habitat pour l'Humanité Québec. Il s'agit d'un vent de fraicheur pour Jonathan et Sabrina puisque leur ancien domicile n'était pas adéquat.

L'un de leurs enfants devait dormir dans une garde-robe aménagée. Grand prématuré, leur garçon doit avoir chaque semaine des transfusions de plasma, et donc, un deuxième réfrigérateur était nécessaire. Le domicile ne le permettait toutefois pas. De plus, chaque enfant ne peut dormir ensemble en raison de certaines particularités comme des terreurs nocturnes ou des difficultés à gérer des émotions. La nouvelle maison leur permettra de répondre à leurs besoins.

 

 


Inscription Infolettre EstriePlus.com
  A LIRE AUSSI ...
Briser les barrières culturelles dans trois provinces

Briser les barrières culturelles dans trois provinces
Portraits robots d’un homme au comportement à risque envers les femmes

Portraits robots d’un homme au comportement à risque envers les femmes
NOS RECOMMANDATIONS
Briser les barrières culturelles dans trois provinces

Briser les barrières culturelles dans trois provinces
Skier pour persévérer et ne pas décrocher

Skier pour persévérer et ne pas décrocher
PLUS... | CONSULTEZ LA SECTION COMPLÈTE...

Inscription Infolettre EstriePlus.com
Domino's Pizza
 
Jessica Mackey, Via L'Attitude
Vendredi, 19 janvier 2018
Manger en pleine conscience

René Dubreuil
Vendredi, 19 janvier 2018
Les nouvelles rondes de René

Guillaume Rousseau
Vendredi, 19 janvier 2018
Réflexion sur l’accès à la justice en matière criminelle

Rosemarie Lacroix
Jeudi, 18 janvier 2018
Ces maladies camouflées

Isabelle Fournier
Jeudi, 18 janvier 2018
Mon ado et les tâches...

Alexandre Dagenais
Jeudi, 18 janvier 2018
La culture de légumes à l’intérieur, c’est possible?

Marianne Therriault
Mercredi, 17 janvier 2018
Faire pousser nos cheveux: pas si facile?

Catherine Côté
Mercredi, 17 janvier 2018
Tendances à surveiller en 2018

Daniel Nadeau
Mercredi, 17 janvier 2018
Histoire et récits : façonner le monde

Royal Lepage Jacinthe Dubé - 4 janvier 2018
Centre de recherche sur le vieillissement du CIUSSS de l’Estrie-CHUS
Portraits robots d’un homme au comportement à risque envers les femmes Par Cynthia Dubé Lundi, 15 janvier 2018
Portraits robots d’un homme au comportement à risque envers les femmes
Faire pousser nos cheveux: pas si facile? Par Marianne Therriault Mercredi, 17 janvier 2018
Faire pousser nos cheveux: pas si facile?
Skier pour persévérer et ne pas décrocher Par Vincent Lambert Mardi, 16 janvier 2018
Skier pour persévérer et ne pas décrocher
ACHETEZ EstriePlus.com
bannières | concours | répertoire web | publireportage | texte de référencement | site web | vidéos | chroniqueur vedette
2017 © EstriePlus.com, tous droits réservés | Contactez-nous