Électro-5
Caffuccino

Accueil   Chroniqueurs   Partenaires   Contactez-nous          
 
4°C
détails
Annonces Classées Avis de décès Maison à vendre Concours Magasin général Calendrier Annuaire
  L'ALS manifestait ce matin pour demander au gouvernement fédéral de répondre aux besoins des locataires.
 
ACHETEZ EstriePlus.com
ACTUALITÉS
Estrie
Culture & Événements
Sports
L'actualité en photos
L'actualité en vidéos
CAHIERS
Automobiles
Habitation
Mode-Santé-Beauté
Voyages & Gastronomie
Affaires & Juridique
Famille
Style de vie
Éducation
Blogue
JOURNAUX LOCAUX
Le Papotin
Radioactif - sept 2017
ACTUALITÉS / Estrie
Ségolène Bendo Par Ségolène Bendo

Lundi, 17 août 2015

Des résultats encourageants pour contrer l'incontinence chez les femmes



 Imprimer   Envoyer 

Depuis maintenant trois ans, un projet de recherche qui se déroule à la fois à Montréal et au CHUS tente de démontrer que les fuites urinaires chez les femmes est un problème qui peut être traité. L'étude vise à recruter 70 patients pour compléter la recherche. Avec des résultats encourageants et définitifs, l'équipe de recherche espère venir à bout de ce tabou, souvent mal jugé.

Jusqu'à maintenant l'étude a rejoint 290 sujets sur une possibilité de 360. Le but est de rendre le traitement plus accessible, puisque ce dernier n'est possible à ce jour pratiquement que dans les cliniques privées à des coûts peu abordables.

Contrairement à la croyance populaire, ce problème d'incontinence n'est pas un effet normal du vieillissement. D'ailleurs, 20 % des femmes âgées dans la vingtaine vivraient cette situation.

C'est tout simplement l'effet mécanique du muscle pelvien qui s'affaiblit, suite à plusieurs facteurs, soit un accouchement, un surpoids, le vieillissement et même la pratique régulière d'un sport qui demande de sauter fréquemment.

La bonne nouvelle de cette étude, c'est que les fuites urinaires est un problème qui est réversible à l'aide d'un traitement sans effet secondaire.

« La recherche s'effectue à l'aide de 12 traitements à l'effet d'une rencontre par semaine. Une évaluation de la patiente est effectuée au début du processus et à la fin, ainsi qu'une rencontre un an après. Ce que nous constatons jusqu'à présent, c'est que 97 % d'entre elles sont satisfaites des résultats et ne désirent pas recourir à d'autres traitements », précise docteure Chantale Dumoulin, chercheuse responsable de l'étude.

Le projet de recherche donne également des trucs et des conseils aux patientes pour le quotidien afin de contrer ce problème qui peut facilement faire vivre de l'inconfort, voir même de l'isolement.

Dès cet automne, un manuel d'exercices pelviens pour l'incontinence urinaire féminine sera également disponible sur les tablettes.

« Notre objectif est de recruter les 70 femmes qui manquent afin de terminer l'étude pour l'été 2016. Nous voulons briser l'isolement autour de ce tabou en rendant le traitement accessible tout en faisant avancer la science. Un petit pas qui va certainement changer la vie de plusieurs femmes. »

Pour participer au projet de recherche, il suffit d'être âgée de 60 ans et plus et de souffrir d'incontinence. Il est possible de contacter Marie-Soleil Carroll, coordonnatrice de recherche au laboratoire en urogynécologie au 819-346-1110, poste 18349.


Inscription Infolettre EstriePlus.com
  A LIRE AUSSI ...
Steve Lussier dévoile les 27 comités de travail

Steve Lussier dévoile les 27 comités de travail
Taxi à prix réduit pour les jeunes de Magog

Taxi à prix réduit pour les jeunes de Magog
NOS RECOMMANDATIONS
Le nouveau chef du NPD en visite à Sherbrooke

Le nouveau chef du NPD en visite à Sherbrooke
Leurre informatique: jeune homme de 17 ans arrêté

Leurre informatique: jeune homme de 17 ans arrêté
PLUS... | CONSULTEZ LA SECTION COMPLÈTE...

Inscription Infolettre EstriePlus.com
Coopérative Funéraire de l'Estrie
 
Rosemarie Lacroix
Jeudi, 23 novembre 2017
Schweizer

Isabelle Fournier
Jeudi, 23 novembre 2017
Le désir de performance chez les adolescents

René Dubreuil
Mercredi, 22 novembre 2017
Les nouvelles rondes de René

Catherine Côté
Mercredi, 22 novembre 2017
Party de bureau: comment éviter les faux-pas !

Daniel Nadeau
Mardi, 21 novembre 2017
Les réflexes du boutiquier

Yves Paquette
Mardi, 21 novembre 2017
Essai routier du Chevrolet Bolt EV 2017

Isabelle Perron
Mardi, 21 novembre 2017
Mon Top 5 des meilleurs cafés à Sherbrooke

APCHQ Estrie
Lundi, 20 novembre 2017
Groupe Concept PV spécialiste en revêtement de cèdre!

François Fouquet
Lundi, 20 novembre 2017
Tous pour… soi

Commission scolaire de la Région-de-Sherbrooke
Lundi, 20 novembre 2017
Le psychologue scolaire, une ressource clé

Assurance Xpert
Lundi, 20 novembre 2017
L’assurance hypothécaire, c’est quoi exactement?

Royal Lepage Jacinthe Dubé - 8 novembre 2017
Tire le coyote
Les membres du conseil municipal assermentés à Magog Par Cynthia Dubé Mardi, 21 novembre 2017
Les membres du conseil municipal assermentés à Magog
Essai routier du Chevrolet Bolt EV 2017 Par Yves Paquette Mardi, 21 novembre 2017
Essai routier du Chevrolet Bolt EV 2017
Une adolescente portée disparue Par Cynthia Dubé Vendredi, 17 novembre 2017
Une adolescente portée disparue
ACHETEZ EstriePlus.com
bannières | concours | répertoire web | publireportage | texte de référencement | site web | vidéos | chroniqueur vedette
2017 © EstriePlus.com, tous droits réservés | Contactez-nous