magasingeneral.com
Netrevolution Forfaits internet & Téléphonie illimité

Accueil   Chroniqueurs   Partenaires   Contactez-nous          
Annonces Classées Maison à vendre Concours Magasin général Calendrier INFOLETTRE
  Le SPS recherche un fraudeur qui gesticule beaucoup!
 
ACTUALITÉS
Estrie
En bref
Ça se passe chez nous!
Affaires & juridique
Sports
Culture & Événements
Memphrémagog
Habitation
Automobile
Santé et Beauté
Famille
Découvertes
L'actualité en vidéos
L'actualité en photos
Blogue
CHRONIQUEURS /
Deux mots à vous dire
François Fouquet Par François Fouquet

Lundi, 30 août 2010

La confiance


30 août 2010

 Imprimer   Envoyer 

« J'ai confiance », dit l'amoureuse. « C'est mon homme depuis longtemps. Il ne me tromperait pas! » Julie est sûre de son affaire, bien installée au bar avec deux amies. Les choses vont bien. La vie est bonne pour elle. « Pourquoi as-tu confiance en ton homme? »  « Ben, parce que je n'ai jamais eu de raisons de ne pas lui faire confiance, c'est simple! » Julie avait été surprise par la question, mais bon. Peut-être son amie avait-elle été trompée, qui sait!

La confiance de Julie ne l'empêche pas de jeter un œil fréquent sur les courriels que son homme reçoit et le registre des appels sur son téléphone portable. « Après tout, se justifie-t-elle à elle-même, la confiance est un bâtiment qui gagne à être renforcé, non? » « Trop fort casse pas », se dit-elle ...

Il n'y a pas de fin à cette anecdote. Et  Julie est un nom fictif. Vous pouvez fabriquer votre fin vous-mêmes, au gré de vos sentiments du moment. Elle n'est là que pour illustrer une chose : la confiance est une notion fragile qui demande...de la confiance. Effritée, la confiance ne se répare qu'aux prix de grandes souffrances et laisse presque toujours une cicatrice.

Voilà. C'est tout. 

Alors, pourquoi cette anecdote? C'est  à cause de Jean Charest. Et de Marc Bellemarre. Et des juges. Et de Harper, etc. 

Depuis le début de la semaine, j'essaie de me faire une tête sur la Commission de l'Honorable Bastarache. Qui va entendre le Très Honorable Jean Charest. Le même Charest qui est sorti publiquement, tel un junior, en début de semaine. Il donnait ainsi beaucoup de crédibilité aux propos de quelqu'un qui, somme toute, n'en a pas tant que ça.

La laveuse est à spin. Et pour les mauvaises raisons, je crois bien.

Le plus souvent, j'ose croire que les nominations importantes ont été faites en fonction de la qualité du candidat. La seule variable : le timing de la nomination. C'est là que la notion d'implication au sein du parti au pouvoir joue. Mais vous savez quoi? La Commission Bastarache n'y changera rien. Elle n'a même rien à voir avec le processus de nomination des juges.

Ce n'est, somme toute, qu'avec une tentative de Jean Charest pour ramener la confiance du peuple envers ses dirigeants. Le problème, c'est que les dirigeants, au fil des ans, ont fait plein de trucs pour ne plus mériter cette confiance. Et, un à un, les squelettes sont sortis du placard.

 La confiance est, me semble-t-il, le sentiment (ou le concept) le plus noble. Il implique tellement de notions, qu'une chronique ne saurait les contenir toutes. Une commission non plus.

Au final, enclencher pareille commission coûte quelque chose. Jean Charest finira peut-être par payer pour lui-même...et les autres...

Clin d'œil de la semaine

Pourquoi Honorable et Très Honorable?  « Ben, parce que je n'ai jamais eu de raisons de ne pas lui faire confiance, c'est simple! » 


Genevieve Hébert, députée de Saint-Francois
Inscription Infolettre EstriePlus.com
  A LIRE AUSSI ...
Le choix et le pas le choix

Le choix et le pas le choix
Des écarts qui font frissonner

Des écarts qui font frissonner
NOS RECOMMANDATIONS
Suis-je sédentaire sans le savoir ?

Suis-je sédentaire sans le savoir ?
Travailleuse de rang: semer le bien-être

Travailleuse de rang: semer le bien-être
PLUS... | CONSULTEZ LA SECTION COMPLÈTE...

Inscription Infolettre EstriePlus.com
Boucherie du Terroir 2juillet2020
 
Alexis Jacques
Jeudi, 2 juillet 2020
Chronique en rappel - Agile âgisme

Daniel Nadeau
Mercredi, 1 juillet 2020
Le pays qui refuse de naître

Jérôme Blais
Mercredi, 1 juillet 2020
La pression des mains

Nathalie Larocque
Mercredi, 1 juillet 2020
Chronique en rappel - Parcours scolaire parsemé d'étiquettes

François Fouquet
Lundi, 29 juin 2020
Souvenirs et repères d'un "mon'oncle"

Pierre-Olivier Pinard
Vendredi, 26 juin 2020
Suis-je sédentaire sans le savoir ?

JD 22 juin 2020
Éditions de l'Homme - Mangez local
''Vroom'' ou vivre le Ciné-Parc autrement Vendredi, 26 juin 2020
''Vroom'' ou vivre le Ciné-Parc autrement
Suis-je sédentaire sans le savoir ? Par Pierre-Olivier Pinard Vendredi, 26 juin 2020
Suis-je sédentaire sans le savoir ?
Projet Ch. Rhéaume: Sherbrooke Citoyen veut s'assurer de la comformité du processus Vendredi, 26 juin 2020
Projet Ch. Rhéaume: Sherbrooke Citoyen veut s'assurer de la comformité du processus
ACHETEZ EstriePlus.com
bannières | concours | répertoire web | publireportage | texte de référencement | site web | vidéos | chroniqueur vedette
2017 © EstriePlus.com, tous droits réservés | Contactez-nous