magasingeneral.com
Netrevolution Forfaits internet & Téléphonie illimité

Accueil   Chroniqueurs   Partenaires   Contactez-nous          
Annonces Classées Maison à vendre Concours Magasin général Calendrier INFOLETTRE
 
ACTUALITÉS
Estrie
En bref
Ça se passe chez nous!
Affaires & juridique
Sports
Culture & Événements
Memphrémagog
Habitation
Automobile
Santé et Beauté
Famille
Découvertes
L'actualité en vidéos
L'actualité en photos
Blogue
CHRONIQUEURS /
Deux mots à vous dire
François Fouquet Par François Fouquet

Lundi, 6 décembre 2010

La vie en wiki


6 décembre 2010

 Imprimer   Envoyer 

Wiki. Je me demandais bien d'où venait l'expression.

Je suis allé voir sur Wikipédia. On y parle de quelques sources possibles du mot wiki. Celle que j'aime le mieux? Celle selon laquelle wiki est un acronyme pour What I Know Is. Autrement dit, un site wiki s'enrichit de la contribution de ce chacun connait.

Le principe est en lien direct avec la philosophie de base de l'Internet. Le partage complet de l'information.

Je persiste à croire qu'on ne prend toujours pas toute la mesure de l'impact d'Internet dans la vie moderne. Outil pratique pour les uns, de plaisir pour les autres, Internet est également un levier qui favorise la démocratie, l'ouverture sur les cultures et sur ce qui se passe ailleurs. Les dirigeants chinois peuvent bien ériger des barrières pour contrôler l'accès à Internet, ils ne gagneront pas la bataille. À mon avis, il ne sera possible à personne de prendre le contrôle de la Toile.

Wikipédia demeure une extraordinaire banque de données. La chose est généralement fiable. Cela dit, il ne faut jamais laisser son esprit critique dans le placard quand on se procure des informations. Peu en importe la provenance.

Ces derniers temps, on a beaucoup parlé de Wikileaks. Déjà, des milliers de documents ont été coulés sur ce site. Des notes diplomatiques secrètes, des correspondances confidentielles, tout y passe. On sait maintenant qu'une banque américaine sera ciblée en janvier 2011. Le site publiera des documents secrets qui feront la lumière sur des agissements et pratiques qui risquent de faire jaser. Déjà, les commentaires fusent. La pression est haute. J'ajouterais que, même si on réussissait à mettre en tôle le mec qui est responsable du site, il n'en demeure pas moins que la bête est lancée. Et elle ne mourra pas de sa belle mort. Un autre reprendra le flambeau.

Même si j'ai le goût d'applaudir à toute cette transparence soudaine, je me pose des questions sur la nature de Wikileaks. Est-il sain de publier tous les documents qui ont mené à une décision d'un organisme public ou privé, si je n'ai ni le contexte, ni la nature de l'échange? Avance-t-on en faisant la promotion de la délation? Ma première réponse : pas sûr... Pour moi l'hyper démocratie et l'hyper transparence sont porteuses d'un préfixe que je déteste : hyper. Je préfère largement l'équilibre en tout.       

Au début, Wikileaks était un site où n'importe qui pouvait couler n'importe quoi. L'outil souhaitait la transparence absolue. Ce n'est plus le cas aujourd'hui. Le site n'est plus vraiment un wiki. Il faut des autorisations spéciales pour y inclure des documents nouveaux. Mesure de protection? Peut-être. Les gens de Wikileaks, en acceptant ou refusant certains documents, exercent une forme de contrôle de l'information qui circule ou ne circule pas. Eux qui voulaient dénoncer ouvertement le font maintenant de façon ciblée. En quoi sont-ils plus vertueux que les autres? Sais pas. Et moi, comme citoyen lecteur, en quoi suis-je plus avisé de savoir tous ces trucs?

L'information fait partie de la société. Et toute société doit avoir une structure. Même Wikileaks a senti le besoin de se structurer. Vivre sans structure, c'est l'anarchie. Je préfère de loin, comme citoyen, le reportage éclairé d'un journaliste indépendant qui met en contexte une information documentée plutôt qu'un simple largage de textes coulés.

Il en reste beaucoup à apprivoiser dans cette vaste Toile. L'esprit critique sera sollicité dans les prochaines années!

Clin d'œil de la semaine

On dit de Wikileaks qu'il dévoile des documents sur les vrais enjeux... Pourtant, rien n'a coulé sur Occupation Double...


Genevieve Hébert, députée de Saint-Francois
Inscription Infolettre EstriePlus.com
  A LIRE AUSSI ...
Pas raciste. Ou peu… Ça dépend, quand même!

Pas raciste. Ou peu… Ça dépend, quand même!
Le choix et le pas le choix

Le choix et le pas le choix
NOS RECOMMANDATIONS
Souvenirs et repères d'un "mon'oncle"

Souvenirs et repères d'un "mon'oncle"
Le 6 juillet, Lac-Mégantic se souvient…

Le 6 juillet, Lac-Mégantic se souvient…
PLUS... | CONSULTEZ LA SECTION COMPLÈTE...

Inscription Infolettre EstriePlus.com
Boucherie du Terroir 2juillet2020
 
François Fouquet
Lundi, 6 juillet 2020
Les clichés du miroir

Sarah Beaudoin
Lundi, 6 juillet 2020
Chronique en rappel - Parlons sexe, genres et identité

Alexis Jacques
Jeudi, 2 juillet 2020
Chronique en rappel - Agile âgisme

Daniel Nadeau
Mercredi, 1 juillet 2020
Le pays qui refuse de naître

Jérôme Blais
Mercredi, 1 juillet 2020
La pression des mains

Nathalie Larocque
Mercredi, 1 juillet 2020
Chronique en rappel - Parcours scolaire parsemé d'étiquettes

JD 22 juin 2020
Concours Ma bucket list
Le 6 juillet, Lac-Mégantic se souvient… Mardi, 30 juin 2020
Le 6 juillet, Lac-Mégantic se souvient…
La Maison du cinéma ouvrira ses portes le 3 juillet Mardi, 30 juin 2020
La Maison du cinéma ouvrira ses portes le 3 juillet
Travailleuse de rang: semer le bien-être Par Anita Lessard Dimanche, 28 juin 2020
Travailleuse de rang: semer le bien-être
ACHETEZ EstriePlus.com
bannières | concours | répertoire web | publireportage | texte de référencement | site web | vidéos | chroniqueur vedette
2017 © EstriePlus.com, tous droits réservés | Contactez-nous