Sherbrooke met la table 2018
Netrevolution Forfaits internet & Téléphonie illimité

Accueil   Chroniqueurs   Partenaires   Contactez-nous          
 
-0°C
détails
Annonces Classées Avis de décès Maison à vendre Concours Magasin général Calendrier Annuaire
  L'appel des propositions liées au développement de la zone prioritaire du Quartier Well Sud est reporté au 18 janvier.
 
ACHETEZ EstriePlus.com
ACTUALITÉS
Estrie
Memphrémagog
Ça se passe chez nous!
Culture & Événements
Sports
L'actualité en photos
L'actualité en vidéos
Blogue
Radioactif Forfait Internet mai 2018
ACTUALITÉS / Estrie
Vincent Lambert Par Vincent Lambert
vlambert@estrieplus.com

Jeudi, 26 octobre 2017

100 ans et une même joie de vivre



 Imprimer   Envoyer 
Récemment, M. Poirier a marché le 2 km lors de la Grande Marche de Sherbrooke.

Lorsqu'on prend le temps de parler à Francis Poirier, on remarque rapidement sa sagesse et sa joie de vivre qui perdure depuis 100 ans. Pas question pour lui de s'ennuyer. Il continue de rencontrer des gens et de marcher régulièrement. La recette pour cette belle vieillesse : « se tenir actif et être bien entouré », indique-t-il en souriant.

Né en Angleterre en 1917 et installé à Sherbrooke depuis plusieurs années, Francis Poirier se trouve chanceux d'avoir célébré son centième anniversaire avec une cinquantaine d'invités, dont ses deux enfants, le 30 septembre dernier - sa fête est le 3 octobre. Lorsqu'on lui demande la recette de cette belle vieillesse, il n'hésite pas pour répondre qu'il faut « se tenir actif autant qu'on peut. C'est ce qui tient réveillé. On ne peut pas tout faire, c'est certain. Il faut aussi être bien entouré ».

« Dans ma jeunesse, j'ai travaillé très fort jusqu'à l'âge de 40 ans, indique-t-il. À 18 ans, je manœuvrais des poches de sel de 140 livres. Je me couchais de bonne heure et me levais tôt. Je mangeais beaucoup. C'est ce qui m'a aidé. »

Pensionnaire depuis plus de sept ans chez une amie de son épouse - qui est décédée il y a neuf ans, M. Poirier se tient occupé. Il n'est pas rare de le voir faire des mots croisés ou des jeux de ce type. « La télévision ne s'ouvre jamais dans le jour, confie-t-il. Seulement une coupe d'heures dans la soirée. On doit se changer les idées pour tenir le cerveau occupé. »

« J'ai toujours eu une joie de vivre, poursuit-il. J'ai été mariédeux fois, ma première épouse est décédée à l'âge de 52 ans. Elles étaient toutes deux joyeuses et intelligentes puisqu'elles m'ont marié », lance-t-il en riant de bon cœur.

Un grand amour pour la marche

M. Poirier a travaillé jusqu'à environ 70 ans dans différents domaines. Il a par ailleurs pratiqué plusieurs disciplines au cours dans sa vie : boxe, curling, course et la liste s'étire. Celle qui affectionne particulièrement est la marche parce que ça lui permet de rencontrer des gens.

« Ces temps-ci, c'est tranquille, admet-il. Par contre, en été, il y a beaucoup de gens qui marchent sur ma rue et ça me permet de faire plusieurs rencontres. C'est le fun, je connais beaucoup de monde. »

Récemment, M. Poirier a participé à la Grande marche de Sherbrooke. Il a marché le 2 km et avoue avoir adoré l'expérience. «Les gens aiment se côtoyer, c'est ce que je remarque dans la marche, note-t-il. Ça permet de prendre l'air et de faire de l'exercice physique. Il y avait beaucoup de gaîté. Le pire, ce n'était pas mes jambes, c'est que les gens me parlaient et je répondais comme un gentilhomme. C'est ce qui m'essoufflait.»

Lorsqu'on lui demande si la vieillesse lui a déjà fait peur, M. Poirier répond à la négative. « On se tient occupé, on n'a pas le temps de penser à ça, commente-t-il. La santé va quand même bien et je ne prends presque pas de pilules. »

S'il ne participe pas l'année prochaine à la marche de 5 km, Francis Poirier compte bien s'impliquer en tant que bénévole pour rencontrer des gens. « Je me trouve chanceux, admet-il. C'est une belle vieillesse que j'ai eue », termine l'homme fort sympathique.


Lebeau Vitres d’Autos
Devenez membre de notre facebook
  A LIRE AUSSI ...
Un homme de 48 ans disparu

Un homme de 48 ans disparu
Les visages des producteurs d’ici mis de l’avant

Les visages des producteurs d’ici mis de l’avant
NOS RECOMMANDATIONS
Travaux de réparations d’urgence et aide aux sinistrés

Travaux de réparations d’urgence et aide aux sinistrés
Sauver la planète, vous dites?

Sauver la planète, vous dites?
PLUS... | CONSULTEZ LA SECTION COMPLÈTE...

A.R.Turgeon Portes - Fenêtres - Rénovations
Inscription Infolettre EstriePlus.com
Rythme - Travail - oct 2018
 
François Fouquet
Lundi, 22 octobre 2018
Joins-toi à moi !

René Dubreuil
Lundi, 22 octobre 2018
Les nouvelles rondes de René

Pierre-Olivier Pinard, B.sc. CFMP
Vendredi, 19 octobre 2018
Plats d’automne à la mijoteuse

Jacinthe Dubé 18 oct 2018
Centre de développement athlétique Badmofo Methods
La cause de l'incendie ravageur toujours inconnue Par Vincent Lambert Mardi, 16 octobre 2018
La cause de l'incendie ravageur toujours inconnue
Partenariat unique entre l’OSS et le Salésien Par Vincent Lambert Mardi, 16 octobre 2018
Partenariat unique entre l’OSS et le Salésien
La police met fin à une série de vols qualifiés Par Vincent Lambert Lundi, 15 octobre 2018
La police met fin à une série de vols qualifiés
ACHETEZ EstriePlus.com
bannières | concours | répertoire web | publireportage | texte de référencement | site web | vidéos | chroniqueur vedette
2017 © EstriePlus.com, tous droits réservés | Contactez-nous