Centre de formation professionnelle 24-Juin
Netrevolution Forfaits internet & Téléphonie illimité

Accueil   Chroniqueurs   Partenaires   Contactez-nous          
 
-6°C
détails
Annonces Classées Avis de décès Maison à vendre Concours Magasin général Calendrier Annuaire
  CIUSSS de l’Estrie–CHUS: appel de candidatures (emplois étudiants inclus). Mercredi, de de 15 à 19 h, au 1621 rue Prospect.
 
Memphrémagog - journal
ACTUALITÉS
Estrie
Memphrémagog
Culture & Événements
Sports
L'actualité en photos
L'actualité en vidéos
CAHIERS
Affaires & Juridique
Automobiles
Découvertes
Éducation
Famille
Habitation
Mode-Santé-Beauté
Style de vie
Voyages & Gastronomie
Blogue
JOURNAUX LOCAUX
Le Papotin
Novus Vitres Sherbrooke Coaticook
ACTUALITÉS / Estrie
Vincent Lambert Par Vincent Lambert
vlambert@estrieplus.com

Jeudi, 26 octobre 2017

100 ans et une même joie de vivre



 Imprimer   Envoyer 
Récemment, M. Poirier a marché le 2 km lors de la Grande Marche de Sherbrooke.

Lorsqu'on prend le temps de parler à Francis Poirier, on remarque rapidement sa sagesse et sa joie de vivre qui perdure depuis 100 ans. Pas question pour lui de s'ennuyer. Il continue de rencontrer des gens et de marcher régulièrement. La recette pour cette belle vieillesse : « se tenir actif et être bien entouré », indique-t-il en souriant.

Né en Angleterre en 1917 et installé à Sherbrooke depuis plusieurs années, Francis Poirier se trouve chanceux d'avoir célébré son centième anniversaire avec une cinquantaine d'invités, dont ses deux enfants, le 30 septembre dernier - sa fête est le 3 octobre. Lorsqu'on lui demande la recette de cette belle vieillesse, il n'hésite pas pour répondre qu'il faut « se tenir actif autant qu'on peut. C'est ce qui tient réveillé. On ne peut pas tout faire, c'est certain. Il faut aussi être bien entouré ».

« Dans ma jeunesse, j'ai travaillé très fort jusqu'à l'âge de 40 ans, indique-t-il. À 18 ans, je manœuvrais des poches de sel de 140 livres. Je me couchais de bonne heure et me levais tôt. Je mangeais beaucoup. C'est ce qui m'a aidé. »

Pensionnaire depuis plus de sept ans chez une amie de son épouse - qui est décédée il y a neuf ans, M. Poirier se tient occupé. Il n'est pas rare de le voir faire des mots croisés ou des jeux de ce type. « La télévision ne s'ouvre jamais dans le jour, confie-t-il. Seulement une coupe d'heures dans la soirée. On doit se changer les idées pour tenir le cerveau occupé. »

« J'ai toujours eu une joie de vivre, poursuit-il. J'ai été mariédeux fois, ma première épouse est décédée à l'âge de 52 ans. Elles étaient toutes deux joyeuses et intelligentes puisqu'elles m'ont marié », lance-t-il en riant de bon cœur.

Un grand amour pour la marche

M. Poirier a travaillé jusqu'à environ 70 ans dans différents domaines. Il a par ailleurs pratiqué plusieurs disciplines au cours dans sa vie : boxe, curling, course et la liste s'étire. Celle qui affectionne particulièrement est la marche parce que ça lui permet de rencontrer des gens.

« Ces temps-ci, c'est tranquille, admet-il. Par contre, en été, il y a beaucoup de gens qui marchent sur ma rue et ça me permet de faire plusieurs rencontres. C'est le fun, je connais beaucoup de monde. »

Récemment, M. Poirier a participé à la Grande marche de Sherbrooke. Il a marché le 2 km et avoue avoir adoré l'expérience. «Les gens aiment se côtoyer, c'est ce que je remarque dans la marche, note-t-il. Ça permet de prendre l'air et de faire de l'exercice physique. Il y avait beaucoup de gaîté. Le pire, ce n'était pas mes jambes, c'est que les gens me parlaient et je répondais comme un gentilhomme. C'est ce qui m'essoufflait.»

Lorsqu'on lui demande si la vieillesse lui a déjà fait peur, M. Poirier répond à la négative. « On se tient occupé, on n'a pas le temps de penser à ça, commente-t-il. La santé va quand même bien et je ne prends presque pas de pilules. »

S'il ne participe pas l'année prochaine à la marche de 5 km, Francis Poirier compte bien s'impliquer en tant que bénévole pour rencontrer des gens. « Je me trouve chanceux, admet-il. C'est une belle vieillesse que j'ai eue », termine l'homme fort sympathique.


Inscription Infolettre EstriePlus.com
  A LIRE AUSSI ...
Quand ce n’est pas le froid, c’est la pluie!

Quand ce n’est pas le froid, c’est la pluie!
Homme recherché pour un vol qualifié à Rock Forest

Homme recherché pour un vol qualifié à Rock Forest
NOS RECOMMANDATIONS
Incendie dans une maison centenaire rue Prospect

Incendie dans une maison centenaire rue Prospect
Un métier sur mesure pour ceux qui veulent aider les gens

Un métier sur mesure pour ceux qui veulent aider les gens
PLUS... | CONSULTEZ LA SECTION COMPLÈTE...

Inscription Infolettre EstriePlus.com
Coopérative Funéraire de l'Estrie - 24 janvier
 
François Fouquet
Lundi, 15 janvier 2018
Apprécier quoi, au juste?

Commission scolaire de la Région-de-Sherbrooke
Lundi, 15 janvier 2018
Le projet CLASS : un atout pour la réussite

Tourisme Cantons-de-l'Est
Vendredi, 12 janvier 2018
Va jouer… à l’intérieur!

Alexandre Hurtubise
Vendredi, 12 janvier 2018
Démarrer l’année en force !

Royal Lepage Jacinthe Dubé - 4 janvier 2018
Domino's Pizza
Trump et le coucher de soleil Par François Fouquet Lundi, 8 janvier 2018
Trump et le coucher de soleil
La mairesse nommée présidente du Caucus des cités régionales de l’UMQ Jeudi, 11 janvier 2018
La mairesse nommée présidente du Caucus des cités régionales de l’UMQ
Un conducteur ivre trahi par ses coussins gonflables Par Cynthia Dubé Lundi, 8 janvier 2018
Un conducteur ivre trahi par ses coussins gonflables
ACHETEZ EstriePlus.com
bannières | concours | répertoire web | publireportage | texte de référencement | site web | vidéos | chroniqueur vedette
2017 © EstriePlus.com, tous droits réservés | Contactez-nous