Matelas Houde - janvier 2018
Netrevolution Forfaits internet & Téléphonie illimité

Accueil   Chroniqueurs   Partenaires   Contactez-nous          
 
-3°C
détails
Annonces Classées Avis de décès Maison à vendre Concours Magasin général Calendrier Annuaire
 
Memphrémagog - journal
ACTUALITÉS
Estrie
Memphrémagog
Culture & Événements
Sports
L'actualité en photos
L'actualité en vidéos
CAHIERS
Affaires & Juridique
Automobiles
Découvertes
Éducation
Famille
Habitation
Mode-Santé-Beauté
Style de vie
Voyages & Gastronomie
Blogue
JOURNAUX LOCAUX
Le Papotin
Radioactif - sept 2017
ACTUALITÉS / Estrie
Cynthia Dubé Par Cynthia Dubé
cdube@estrieplus.com

Mercredi, 1 mars 2017

Gravir le plus haut sommet d’Amérique pour surmonter les plus grandes épreuves



 Imprimer   Envoyer 
Gaétane Fillion, à gauche, et son équipe se pratiquent en montant différentes montagnes dans les environs, dont le mont Lafayette, situé au New-Hampshire.

En octobre prochain, sept Sherbrookois se rendront en Bolivie pour gravir l'Acotango, l'un des plus hauts sommets d'Amérique du Sud. Parmi eux, Gaétane Fillion, l'ainée du groupe, qui prend part à cette aventure, au profit de la Fondation du CHUS, pour soutenir une cause qu'elle connait trop bien.

Le chemin peut être bien long et ardu pour quelqu'un qui reçoit un diagnostic de cancer. Gaétane Fillion en sait quelque chose. Survivante de deux cancers du sein, la Sherbrookoise de 57 ans a aussi accompagné son mari atteint de la maladie de Lou Gehrig jusqu'à la fin, en plus d'avoir perdu une grande amie du cancer.

«Disons que la maladie m'a touchée de très près en l'espace de peu de temps, indique Mme Fillion, qui travaille à la Ville de Sherbrooke. Je me sens redevable envers le CHUS et la Fondation du CHUS.»

Gaétane Fillion, sportive depuis son adolescence, a reçu son premier diagnostic de cancer du sein en 2005. Dix ans plus tard, elle montait le Kilimanjaro, une montagne d'une altitude de 5 895 mètres. Peu de temps avant ce grand défi, on lui apprenait que le cancer du sein était revenu. De plus, le hasard a fait en sorte que son amie qui l'accompagnait dans l'aventure du Kilimanjaro venait aussi d'apprendre qu'elle souffrait d'un cancer du sein.

«Elle n'a pas eu ma chance. Elle est décédée deux ans plus tard», souligne Mme Fillion, qui est aujourd'hui guérie du cancer.
Puis, en 2011, la maladie frappait cette fois son conjoint. «Il s'est battu pendant quatre ans contre la maladie de Lou Gehrig, mais il a perdu son combat en 2015. J'ai eu beaucoup d'aide pour passer au travers de cette nouvelle épreuve.»

L'aventure de l'Acotango

Lorsque la Fondation du CHUS l'a approchée pour l'aventure de l'Acontango, une montagne de 6 056 mètres en Bolivie, Gaétane Fillion n'a pas hésité bien longtemps.

Malgré les effets indésirables de l'altitude et les quatorze nuits à dormir dans des tentes à moins vingt degrés - pour ne nommer que ces deux petits inconvénients -, Mme Fillion a bien hâte d'entamer ce nouveau défi.

«Je me sens tellement en vie lorsque je fais de l'exercice! Le sport me donne une énergie incroyable. J'ai une confiance en moi qui apparait lorsque je fais des défis comme ceux-là. Je ne sens pas que j'ai été malade, que j'ai eu le cancer. C'est un gros défi qui fait que je dois dépasser mes limites, mais pour y arriver, je n'ai qu'à penser à tous ceux qui se battent pour vivre. Eux, ils ont une autre montagne à monter; celle de combattre la maladie. Alors si je peux leur donner un peu de courage ou d'espoir, j'embarque!»

En attendant, elle et son équipe se pratiquent en montant différentes montagnes dans les environs, dont le mont Lafayette, situé au New-Hampshire. Chaque participant doit aussi amasser un minimum de 4 000$.

Les participants sont : Gaétane Fillion, Anne Mondoloni, Catherine Allard, Marc-André Leclair, Jean-François Pion, Steve Gosselin et Katrine-Rose Maltais.

Cliquez ici pour offrir un don au Défi Acotango ou pour en savoir davantage.


Devenez membre de notre facebook
  A LIRE AUSSI ...
Niveau de la rivière sous surveillance à Sherbrooke

Niveau de la rivière sous surveillance à Sherbrooke
Des centaines d’emplois étudiants à combler à Sherbrooke

Des centaines d’emplois étudiants à combler à Sherbrooke
NOS RECOMMANDATIONS
Va jouer…  à l’intérieur!

Va jouer… à l’intérieur!
Skier pour persévérer et ne pas décrocher

Skier pour persévérer et ne pas décrocher
PLUS... | CONSULTEZ LA SECTION COMPLÈTE...

Inscription Infolettre EstriePlus.com
Centre de recherche sur le vieillissement du CIUSSS de l’Estrie-CHUS
 
Jessica Mackey, Via L'Attitude
Vendredi, 19 janvier 2018
Manger en pleine conscience

René Dubreuil
Vendredi, 19 janvier 2018
Les nouvelles rondes de René

Guillaume Rousseau
Vendredi, 19 janvier 2018
Réflexion sur l’accès à la justice en matière criminelle

Rosemarie Lacroix
Jeudi, 18 janvier 2018
Ces maladies camouflées

Isabelle Fournier
Jeudi, 18 janvier 2018
Mon ado et les tâches...

Alexandre Dagenais
Jeudi, 18 janvier 2018
La culture de légumes à l’intérieur, c’est possible?

Marianne Therriault
Mercredi, 17 janvier 2018
Faire pousser nos cheveux: pas si facile?

Catherine Côté
Mercredi, 17 janvier 2018
Tendances à surveiller en 2018

Daniel Nadeau
Mercredi, 17 janvier 2018
Histoire et récits : façonner le monde

Commission scolaire de la Région-de-Sherbrooke
Lundi, 15 janvier 2018
Le projet CLASS : un atout pour la réussite

François Fouquet
Lundi, 15 janvier 2018
Apprécier quoi, au juste?

Royal Lepage Jacinthe Dubé - 4 janvier 2018
Domino's Pizza
Martin Coiteux visite des entreprises à succès à Magog Par Cynthia Dubé Jeudi, 11 janvier 2018
Martin Coiteux visite des entreprises à succès à Magog
Faire pousser nos cheveux: pas si facile? Par Marianne Therriault Mercredi, 17 janvier 2018
Faire pousser nos cheveux: pas si facile?
Quand ce n’est pas le froid, c’est la pluie! Par Cynthia Dubé Vendredi, 12 janvier 2018
Quand ce n’est pas le froid, c’est la pluie!
ACHETEZ EstriePlus.com
bannières | concours | répertoire web | publireportage | texte de référencement | site web | vidéos | chroniqueur vedette
2017 © EstriePlus.com, tous droits réservés | Contactez-nous