Centre Sherbrooke
Netrevolution Forfaits internet & Téléphonie illimité

Accueil   Chroniqueurs   Partenaires   Contactez-nous          
Annonces Classées Avis de décès Maison à vendre Concours Magasin général Calendrier Annuaire
  Voleur d'ordinateurs recherché par le SPS
 
ACTUALITÉS
Estrie
En bref
Ça se passe chez nous!
Affaires & juridique
Sports
Culture & Événements
Memphrémagog
Habitation
Automobile
Santé et Beauté
Famille
Découvertes
L'actualité en vidéos
L'actualité en photos
Blogue
Cordonnerie Tremblay aout 2019
ACTUALITÉS / Estrie
Anita Lessard Par Anita Lessard

Mercredi, 17 juillet 2019

Les infirmières lancent un autre cri du coeur


Le Syndicat des professionnelles en soins des Cantons-de-l’Est affilié à la FIQ considère que ses membres sont victimes d’un recours abusif au temps supplémentaire de la part de la direction de l’établissement.

 Imprimer   Envoyer 
crédit photo: EstriePlus

Les infirmières représentées par la Fédération interprofessionnelle du Québec section Estrie, interpellent une fois de plus les dirigeants du CIUSSSS-CHUS sur l'organisation du travail.

Le Syndicat des professionnelles en soins des Cantons-de-l'Est affilié à la FIQ considère que ses membres sont victimes d'un recours abusif au temps supplémentaire de la part de la direction de l'établissement. Sophie Séguin la présidente de la section explique que malgré les nombreuses rencontres et discussions entamées avec l'employeur depuis plusieurs mois, la mise en application de mesures pour améliorer les conditions de travail des infirmières ne se concrétise pas.

« On considère qu'on aurait pu mettre en place des mesures beaucoup plus rapidement pour pouvoir diminuer ce fardeau. Au-delà de la pénurie, il faut quand même trouver des solutions. Les employés emmènent des solutions, nous on est aux tables régulièrement avec l'employeur, on en a emmené des solutions et tout tarde à être mis en place; il y a un grand fardeau administratif qui fait en sorte qu'on ne réussit pas à défoncer le mur et arriver avec des structures rapidement » explique-t-elle.

Malgré des mesures incitatives offertes pour pallier au manque de personnel en période estivale, celles-ci sont jugées insuffisantes puisqu'elles ne s'adressent qu'aux infirmières et infirmières auxiliaires les fins de semaines. Le gouvernement a complètement mis de côté les inhalothérapeutes et les perfusionnistes cliniques, qui plus est, ces mesures sont assorties de nombreuses conditions d'application.

Cythia Pothier, vice-présidente de l'aile nationale, ajoute que des 17 projets évaluant les ratios professionnels en soins/ patients, 14 sont maintenant terminés, et le verdict est sans appel. « Ça prend une loi sur les ratios au Québec. Si le gouvernement veut réellement agir sur la surcharge de travail et la détresse des professionnels en soin, il faut garantir des soins sécuritaires et de qualité à la population. Dès maintenant il faut travailler sur un plan de déploiement afin que les balises et les conditions soient mis en place pour qu'à terme on puisse rendre les ratios sécuritaires et ce partout à travers le Québec. Nous voulons que d'ici trois à cinq ans les ratios soient complètement déployés »

Mme Pothier ajoute que l'épuisement et la démotivation gagnent les troupes répétant plusieurs fois qu'il y a urgence d'agir. « Le gouvernement et les employeurs doivent arrêter de nous lancer de la poudre aux yeux et mettre en place des solutions efficaces dès maintenant pour donner du souffle aux professionnels en soins ».
Plusieurs de ces professionnels s'étaient déplacés pour la conférence de presse avec des membres de leur famille, pour qu'eux aussi puissent témoigner des impacts qu'ont sur leur vie quotidienne, les heures supplémentaires obligatoires imposées, ajoutées à des horaires déjà exigeants.

La conjointe d'Alexis Lampron est une jeune infirmière aux soins de néonatalogie. Il ne se cache pas du fait que lorsqu'elle revient à la maison après son quart (souvent prolongé par des heures supplémentaires obligatoires), elle est complètement épuisée, a les larmes aux yeux et ‘'perd'' le reste de sa journée à dormir. « À chaque fois qu'elle commence un quart de travail elle est anxieuse; je viens parfois la conduire et c'est sûr qu'elle n'a pas de plaisir, pas parce qu'elle n'aime pas le travail, c'est juste qu'elle n'aime pas les conditions actuelles. Au moment où on lui dit que c'est imposé, c'est souvent dernière minute malheureusement », témoigne M. Lampron. Cette situation rend le désir d'avoir des enfants plus difficile. Selon lui, sa conjointe va probablement faire le choix de changer d'emploi pour fonder une famille. « Elle ne peut pas travailler là et avoir des enfants. Elle va aller en CLSC ou un autre endroit où il n'y a pas d'impositions, ce qui va faire en sorte qu'il vont perdre encore plus de main d'œuvre, ce qui n'a pas de sens » ajoute-t-il. Il dit ne pas pouvoir imaginer ce que c'est pour ceux et celles qui ont déjà une famille et qui doivent composer avec ce rythme d'enfer. Les quelques enfants présents ont témoigné en ce sens, expliquant ne pas pouvoir faire beaucoup d'activités en famille cet été.

Les prochaines semaines devraient apporter certaines réponses à ce cri du cœur puisque les gestionnaires du CIUSSSS-CHUS se sont engagés à analyser les multiples demandes de la FIQ.

 


Club de Golf Milby - juin 2019
Inscription Infolettre EstriePlus.com
  A LIRE AUSSI ...
La Commission scolaire de la Région-de-Sherbrooke intensifie sa lutte au décrochage scolaire

La Commission scolaire de la Région-de-Sherbrooke intensifie sa lutte au décrochage scolaire
La Société de Transport de Sherbrooke prépare une importante bonification du service d’autobus

La Société de Transport de Sherbrooke prépare une importante bonification du service d’autobus
La Rose des Vents 22 juillet 2019
NOS RECOMMANDATIONS
Le Service de police de Sherbrooke demande l'aide du public pour retrouver un adolescent    disparu

Le Service de police de Sherbrooke demande l'aide du public pour retrouver un adolescent disparu
La Société de Transport de Sherbrooke prépare une importante bonification du service d’autobus

La Société de Transport de Sherbrooke prépare une importante bonification du service d’autobus
PLUS... | CONSULTEZ LA SECTION COMPLÈTE...

Badmofo Methods juin 2019
Inscription Infolettre EstriePlus.com
Centre Sherbrooke 14 aout 2019
 
Daniel Nadeau
Mercredi, 21 août 2019
Libéraux aux abois

Jérôme Blais
Mardi, 20 août 2019
Bien positionner sa balle de golf

François Fouquet
Lundi, 19 août 2019
À côté de la track

Fondation québécoise du cancer - Estrie
Vendredi, 16 août 2019
L’activité physique lors des traitements contre le cancer : oui, vous avez bien lu!

Alexandre Montreuil
Vendredi, 16 août 2019
Mariage à destination

William Lafleur
Mercredi, 14 août 2019
L’été s’achève, mais pas toi.

Jacinthe Dubé 29 juillet 2019
Club de Golf Longchamp 4 juin 2019
Voleur d'ordinateurs recherché par le SPS Lundi, 19 août 2019
Voleur d'ordinateurs recherché par le SPS
La Société de Transport de Sherbrooke prépare une importante bonification du service d’autobus Par Anita Lessard Vendredi, 16 août 2019
La Société de Transport de Sherbrooke prépare une importante bonification du service d’autobus
Le Service de police de Sherbrooke demande l'aide du public pour retrouver un adolescent    disparu Mercredi, 14 août 2019
Le Service de police de Sherbrooke demande l'aide du public pour retrouver un adolescent disparu
ACHETEZ EstriePlus.com
bannières | concours | répertoire web | publireportage | texte de référencement | site web | vidéos | chroniqueur vedette
2017 © EstriePlus.com, tous droits réservés | Contactez-nous