RADIO-CANADA SEPT 21
Netrevolution Forfaits internet & Téléphonie illimité

Accueil   Chroniqueurs   Partenaires   Contactez-nous          
Annonces Classées Maison à vendre Concours Magasin général Calendrier INFOLETTRE
  Bilan COVID-19 du 17 septembre
 
ACTUALITÉS
Estrie
En bref
Ça se passe en Estrie
Affaires & juridique
Sports
Culture & Événements
Memphrémagog
Habitation
Santé et Beauté
Famille
Automobile
Avis publics
Découvertes
Blogue
VIEUX-CLOCHER_8_SEPT
CHRONIQUEURS /
Deux mots à vous dire
François Fouquet Par François Fouquet

Lundi, 26 juillet 2021

La ferme, on est dimanche! (2)



 Imprimer   Envoyer 

Pourquoi le 2? Pour référer à mai 2005, alors que je signais une chronique coiffée du même titre. C'était dans le défunt hebdomadaire La Nouvelle.

Et là, subitement, et parce que vraiment coincés par le manque flagrant de ressources humaines pour opérer les commerces, voilà que le sujet revient sur la table : pourquoi ne les fermerait-on pas le dimanche?

Dans la chronique de 2005, je réagissais d'abord à une initiative citoyenne de mon quartier qui demandait aux gens du secteur de prendre soin de diminuer le bruit le dimanche. Et je me disais que tout cela était juste et bon!

Pourquoi choisir nommément le dimanche pour couper son gazon et faire du bruit avec tout ce qui a un moteur, électrique ou à essence?

Oui, oui, je sais, des fois, on n'a pas le choix. Des travaux de rénovation à finir et tout. J'en suis.

Mais une fois n'est pas coutume, non?

Et je bifurquais, toujours en 2005, sur la quiétude que nous procurerait une journée sans magasinage le dimanche.

Oui, mais non! On n'a tellement pas le choix!  

Ouin, je sais bien, on n'a pas le choix. D'ailleurs, visiblement, on ne l'a jamais. C'est toujours notre principal argument pour ne rien changer.

Pas le choix d'ouvrir le dimanche parce qu'on travaille la semaine. Parce qu'il serait impossible pour moi d'y aller à un autre temps.

Aussi parce que si ça ferme le dimanche, je n'aurai pas d'autres choix que de me tourner vers le commerce en ligne.

Pas le choix parce que ça me brimerait dans ma liberté citoyenne de magasiner quand je veux. Ma liberté de combler mes besoins primaires!

Oups, je deviens ironique... Oui, oui, je sais, ça dérangerait.

Mais j'insiste pareil.

Au-delà de la rareté de la main-d'œuvre, il y a la qualité de la vie autour. J'aime croire que tout n'est pas que consommation. Même si tout, dans notre société, est axé là-dessus.

Je suis nostalgique de l'avant 1990? Du doux temps où les commerces étaient fermés le dimanche? Peut-être. Je ne suis qu'un de ces pas fins de boomers? Pas tant... selon les chiffres, j'appartiens aux X... allez savoir...

Nostalgique? Oui, peut-être un peu. Mais s'il faut savoir d'où on vient pour savoir où on va, la nostalgie peut m'aider à qualifier ce moment que j'ai vécu. En tenant compte des distorsions du rétroviseur, je sais bien : tout n'est-il pas plus beau quand c'est conjugué au passé?

La pandémie et son enseignement ?

J'ai entendu (de moi et de tant d'autres!) la phrase : « non, mais, il y a des choses qu'on ne fera plus de la même façon, quand la normalité reviendra! »

C'était dit, souvent, dans un contexte où on appréciait cette réduction de vitesse de nos vies quotidiennes que nous imposait la pandémie.

Je persiste et signe : la fermeture des commerces, le dimanche, pourrait aider à rebâtir un équilibre dans notre tissu social essoufflé.

Si on fermait les commerces et qu'on s'astreignait à ne pas faire de bruit avec nos outils et engins, on en viendrait peut-être à se dire : « bon, ben, pas le choix, on va "slaquer" la poulie un brin! » 

Subitement, l'argument serait valable, puisqu'il commencerait par : « pas le choix ».

 

Clin d'oeil de la semaine

« Consomme-moi un dimanche! »

Signé : Le Petit Prince des bas prix...



ECOLOBOUTIQUE AUG 2021
Devenez membre de notre facebook
  A LIRE AUSSI ...
Si on ne peut se fier au passé!

Si on ne peut se fier au passé!
Ceux qui s’en vont… ceux qui nous marquent

Ceux qui s’en vont… ceux qui nous marquent
ECOLOBOUTIQUE AUG 2021
NOS RECOMMANDATIONS
Dépister le cancer du poumon plus tôt pour plus de chances de s’en sortir

Dépister le cancer du poumon plus tôt pour plus de chances de s’en sortir
Des repas locaux seront remis à Moisson Estrie

Des repas locaux seront remis à Moisson Estrie
PLUS... | CONSULTEZ LA SECTION COMPLÈTE...

Inscription Infolettre EstriePlus.com
Boucherie du terroir B nov 2020
 
Me Catherine Chouinard
Jeudi, 16 septembre 2021
Quittance ou Mainlevée?

Daniel Nadeau
Mercredi, 15 septembre 2021
Les bonnes consciences

François Fouquet
Lundi, 13 septembre 2021
Si on ne peut se fier au passé!

Jacinthe Dubé 14 sept 2020
Bilan COVID-19 du 10 septembre Par Maxime Grondin Vendredi, 10 septembre 2021
Bilan COVID-19 du 10 septembre
Sherbrooke : un individu recherché pour vol Par Maxime Grondin Vendredi, 10 septembre 2021
Sherbrooke : un individu recherché pour vol
Acheter des biscuits pour donner espoir aux enfants atteints de cancer Par Maxime Grondin Lundi, 13 septembre 2021
Acheter des biscuits pour donner espoir aux enfants atteints de cancer
ACHETEZ EstriePlus.com
bannières | concours | répertoire web | publireportage | texte de référencement | site web | vidéos | chroniqueur vedette
2017 © EstriePlus.com, tous droits réservés | Contactez-nous