Remise Gagnon
BlackMarketEstrie

Accueil   Chroniqueurs   Partenaires   Contactez-nous          
Annonces Classées Avis de décès Maison à vendre Concours Magasin général Calendrier Annuaire
 
SPORTS
Régionaux
Phoenix de Sherbrooke
Golf et Académie Longchamp inc.
SPORTS / Régionaux
Vincent Lambert Par Vincent Lambert
vlambert@estrieplus.com

Mardi, 13 juin 2017

Les Expos en chute libre, le propriétaire en a assez



 Imprimer   Envoyer 
Les Expos de Sherbrooke ne livrent pas le rendement espéré depuis le début de la saison : une seule victoire en neuf matches.

Les Expos de Sherbrooke ne livrent pas le rendement espéré depuis le début de la saison : une seule victoire en neuf matchs. Personne ne tire de l'intérêt présentement. Les joueurs et les partisans n'ont pas de plaisir et le propriétaire de l'équipe en a assez. Il pourrait bien passer le flambeau la saison prochaine.

Une victoire et huit défaites en neuf joutes depuis le début de la saison. Voilà le rendement de la formation des Expos de Sherbrooke. Pourtant, ce n'est pas le talent qui manque sur papier : Eddie Lantigua, Douglas Toro, Luis Argumendes, et la liste s'étire encore.

Malgré un alignement talentueux, le rendement ne se voit pas sur le terrain. Le propriétaire des Expos, François Lécuyer, déplore les performances de son équipe et l'attitude de ses joueurs sur le terrain. Il en a assez et regarde pour passer le flambeau.

« Je pointe 28 joueurs, indique le propriétaire de l'équipe depuis près de 13 ans. Je pointe tout. Quand ce n'est pas l'offensive, c'est la défensive. C'est l'absentéisme autant physique que mental. Les joueurs qui sont là ne sont pas là. J'ai fait beaucoup de sacrifices pour avoir un excellent repêchage. J'ai eu quatre choix de première ronde. J'ai probablement quatre des dix meilleurs joueurs du junior élite. C'est toute une question d'attitude et je le vois avec mon autre équipe, les Blue Sox. Sur papier, elle est moins talentueuse que les Expos, mais pour elle, perdre n'est pas une option », ajoute-t-il.

Chaque saison, François Lécuyer investit près de 500 heures de son propre temps pour que son équipe excelle. Toutefois, la reconnaissance ne semble pas être là.

« Quand on s'implique dans une organisation sportive, on ne le fait pas pour des raisons personnelles, on le fait pour le sport et pour la ville qu'on représente, explique-t-il. Même si c'est amateur, ça demeure un calibre semi-professionnel. On le fait pour les fans. Je le fais personnellement pour les joueurs. J'essaie de les traiter comme des pros dans un statut amateur, et aujourd'hui, je sens qu'il n'y a pas de retour d'ascenseur », précise-t-il.

Passer le flambeau, mais assurer la pérennité

Cette saison, personne ne semble avoir de l'intérêt chez les Expos, tant du côté des joueurs que des partisans. « C'est tel qu'on soit une victoire et huit défaites, note le propriétaire. Ça peut virer de bord n'importe quand en regardant ce line-up-là. L'ambiance est moribonde et ce n'est pas plaisant. Tant qu'à donner 500 heures de bénévolat, je vais les investir avec ma famille. Je vais passer le flambeau, je suis rendu dans un point de non-retour », assure-t-il.

Même s'il désire passer le flambeau, le propriétaire des Expos veut s'assurer que la formation demeurera dans le baseball à Sherbrooke. « Ça fait déjà quelques années que j'y pense, indique-t-il. En 2005, je suis devenu partenaire de l'équipe, car j'avais des amis personnels qui jouaient pour les Expos, dont Vincent Guay, Bruno Vachon, la famille Lachance, etc. Ne pas avoir été là, ça fait longtemps qu'il n'y aurait pas eu de baseball senior à Sherbrooke. Ce n'est pas le but. Je vais me retirer quand je vais avoir un passionné qui va prendre la relève et que je vais avoir la garantie que ça reste. Je n'ai pas de plaisir et je m'empêche d'y aller. C'est rendu que je déteste le baseball et ce n'est pas normal », remarque-t-il.

Ce qui a donné le coup de massue vendredi dernier, c'est lorsque des partisans ont jeté aux poubelles leurs abonnements de saison. « L'assommoir, je l'ai eu vendredi, insiste, M. Lécuyer. J'ai vu une équipe qui n'a pas de vie, pas d'âme. J'ai vu des partisans découragés qui sont partis en quatrième et cinquième manche. Je fais ça pour les gens, pas pour moi. Chaque individu doit apporter plus à l'équipe », rappelle-t-il.

Les joueurs sont convoqués ce samedi pour faire état de la situation. « J'ai convoqué tous les joueurs samedi matin sans exception pour une réunion d'équipe, note M. Lécuyer. J'ai demandé à tous les joueurs de se présenter avec leurs uniformes. Je vais passer à autre chose si je suis pour finir la saison avec dix joueurs. Ceux qui veulent se présenter et continuer de jouer, ils resteront », conclut-il.


Devenez membre de notre facebook
  A LIRE AUSSI ...
Le début d’une longue carrière pour Alexie Guay

Le début d’une longue carrière pour Alexie Guay
La moto électrique de l’UdeS encore une fois championne

La moto électrique de l’UdeS encore une fois championne
NOS RECOMMANDATIONS
Je vis dans la plus belle région... pour relaxer!

Je vis dans la plus belle région... pour relaxer!
Machines d’antan de l’Estrie : une cinquantaine d’exposants attendus

Machines d’antan de l’Estrie : une cinquantaine d’exposants attendus
PLUS... | CONSULTEZ LA SECTION COMPLÈTE...

magasingeneral.com
Inscription Infolettre EstriePlus.com
bastacommunication.ca
 
Sylvie L. Bergeron
Samedi, 19 août 2017
Vus et entendus cet été à Sherbrousse

René Dubreuil
Vendredi, 18 août 2017
Les nouvelles rondes de René: prêt pour le football

Anne Vaillancourt
Vendredi, 18 août 2017
#vindredi : le millésime

Me Patrick Frechette
Jeudi, 17 août 2017
Assigné comme candidat juré: achetez un 6/49

Alexandre Dagenais
Jeudi, 17 août 2017
Des plantes au service de votre santé

Caroline Caouette
Jeudi, 17 août 2017
Papa, j’ai besoin de toi!

Golf et Académie Longchamp inc.
Achalandage exceptionnel pour le FTMS Par Cynthia Dubé Lundi, 14 août 2017
Achalandage exceptionnel pour le FTMS
538 500 $ pour la restauration de 3 bâtiments religieux Par Cynthia Dubé Mardi, 15 août 2017
538 500 $ pour la restauration de 3 bâtiments religieux
275 familles dans le besoin recevront un Panier de la rentrée Par Cynthia Dubé Mercredi, 16 août 2017
275 familles dans le besoin recevront un Panier de la rentrée

Appellez-nous dès maintenant
1 866 528.9886
  • Connexion Internet
  • Forfait Internet et téléphonie
  • Hébergement site Web
  • Hébergement serveur
  • 2017 © EstriePlus.com, tous droits réservés | Contactez-nous