La Maison Aube-Lumière - poinsettias 2018
Netrevolution Forfaits internet & Téléphonie illimité

Accueil   Chroniqueurs   Partenaires   Contactez-nous          
  Erreur de traitement

détails
Annonces Classées Avis de décès Maison à vendre Concours Magasin général Calendrier Annuaire
 
ACHETEZ EstriePlus.com
ACTUALITÉS
Estrie
En bref
L'actualité en vidéos
Affaires & juridique
L'actualité en photos
Sports
Culture & Événements
Memphrémagog
Ça se passe chez nous!
Blogue
Clinique Supra Santé nov 2018
ACTUALITÉS / Estrie
Elizabeth Nadeau Par Elizabeth Nadeau
enadeau@estrieplus.com

Jeudi, 10 septembre 2015

Déficit au Cégep de Sherbrooke : cette fois, impossible de l’absorber



 Imprimer   Envoyer 

Pour la première fois depuis cinq ans, le Cégep de Sherbrooke est incapable d'absorber son déficit de 900 000 $ pour l'année 2014-2015. Selon toute vraisemblance, un plan de redressement lui sera imposé dans les prochaines semaines.

Pour le président du conseil d'administration du Cégep, Réal J. Desautels, la dernière compression du printemps 2015 était de trop.

« On travaille avec des êtres humains qui ont à cœur la mission éducative du Cégep de Sherbrooke. On a dû composer avec trois coupes consécutives qui représentent deux millions de dollars, expliquait M. Desautels à l'occasion d'un point de presse le 10 septembre. On a fait nos devoirs et on est allés chercher cinq millions d'économies dans les dernières années. Mais le dernier million de compression imposé au printemps, c'est trop, trop vite. »

Ce n'est pas la première fois que le Cégep adopte un budget déficitaire. Toutefois, il restait toujours des sous pour compenser.

Il n'y a plus d'éponge

Les compressions imposées par Québec, la diminution de l'achalandage et la non-indexation des frais comme ceux du chauffage et des assurances sont responsables du déficit de l'institution.

« On essaie de sauver les étudiants là-dedans, notre mission éducative est importante. Le c.a. est bien au fait de ses responsabilités, on assumera nos devoirs et ce qui nous est demandé », de dire M. Desautels en évoquant le coup de téléphone que le Cégep recevra certainement dans les prochaines semaines de la part du gouvernement du Québec.

La directrice générale du Cégep de Sherbrooke, Marie-France Bélanger, assure qu'augmenter une nouvelle fois les frais de scolarité est la dernière option qui sera envisagée. Mais elle sera étudiée.

« C'est impossible de couper dans l'enveloppe salariale comme le fait l'Université de Sherbrooke, affirmait Mme Bélanger jeudi. Nous avons déjà coupé 38 emplois, dont 28 dans les deux dernières années. Les prochains ne pourraient l'être que par attrition. Nos marges de manœuvres sont extrêmement minces. »

Mme Bélanger estime que la situation devient dangereuse.

« On a fait des efforts très importants pour préserver la mission première du Cégep, pour préserver ce qui touche les étudiants. Ce qu'on demande, c'est un coup de main. On demande du temps pour nous aider à nous redresser. »

Message aux étudiants

Malgré la situation financière précaire du Cégep, Réal Desautels affirme que l'institution fera toute en son pouvoir pour tirer son épingle du jeu.

« On a toujours été un chef de file reconnu partout au Québec pour la qualité de son enseignement. On prendra le peu de moyens qui reste à notre disposition et on regardera tout ce qui est possible de faire pour cela demeure ainsi. »


Fondation Rock-Guertin - Collectes de denrées 2018
Inscription Infolettre EstriePlus.com
  A LIRE AUSSI ...
L’Estrie comme pôle d’enseignement supérieur

L’Estrie comme pôle d’enseignement supérieur
Un parc pour enfants construit à la Maison Aube-Lumière

Un parc pour enfants construit à la Maison Aube-Lumière
NOS RECOMMANDATIONS
OTL Gouverneur Sherbrooke classé dans le top 3 des hôtels 5 étoiles au Québec

OTL Gouverneur Sherbrooke classé dans le top 3 des hôtels 5 étoiles au Québec
«Le Sapin a des boules» … à  Lennoxville!

«Le Sapin a des boules» … à Lennoxville!
PLUS... | CONSULTEZ LA SECTION COMPLÈTE...

A.R.Turgeon Portes - Fenêtres - Rénovations
Inscription Infolettre EstriePlus.com
Sherbrooke Auto Occasion
 
Pierre-Olivier Pinard, B.sc. CFMP
Vendredi, 14 décembre 2018
Tout sur le sommeil (part 2)

Me Karine Bourassa
Jeudi, 13 décembre 2018
Mais qu’en est-il des servitudes de passage?

Caroline Caouette
Jeudi, 13 décembre 2018
L’enfant, un enseignant pour l’adulte!

William Lafleur
Mercredi, 12 décembre 2018
Prend les devants avant de tirer de l'arrière

Cégep de Sherbrooke
Mercredi, 12 décembre 2018
Stage au Nicaragua : Jocelyne Lacasse se souvient

Daniel Nadeau
Mercredi, 12 décembre 2018
Les accoutrements ridicules

Jacinthe Dubé 29 nov 2018
Fondation Rock-Guertin - Collectes de denrées 2018
(MISE À JOUR) Fausse alerte à la bombe à l’usine Camso de Magog Par Cynthia Dubé Vendredi, 14 décembre 2018
(MISE À JOUR) Fausse alerte à la bombe à l’usine Camso de Magog
Il met le feu dans sa chambre à l’Université de Sherbrooke Par Cynthia Dubé Lundi, 10 décembre 2018
Il met le feu dans sa chambre à l’Université de Sherbrooke
«Le Sapin a des boules» … à  Lennoxville! Par Cynthia Dubé Vendredi, 14 décembre 2018
«Le Sapin a des boules» … à Lennoxville!
ACHETEZ EstriePlus.com
bannières | concours | répertoire web | publireportage | texte de référencement | site web | vidéos | chroniqueur vedette
2017 © EstriePlus.com, tous droits réservés | Contactez-nous