Téléjournal Estrie 8 février 2018
Netrevolution Forfaits internet & Téléphonie illimité

Accueil   Chroniqueurs   Partenaires   Contactez-nous          
 
4°C
détails
Annonces Classées Avis de décès Maison à vendre Concours Magasin général Calendrier Annuaire
 
ACHETEZ EstriePlus.com
ACTUALITÉS
Estrie
Memphrémagog
Culture & Événements
Sports
L'actualité en photos
L'actualité en vidéos
CAHIERS
Affaires & Juridique
Automobiles
Découvertes
Éducation
Famille
Habitation
Mode-Santé-Beauté
Style de vie
Voyages & Gastronomie
Blogue
JOURNAUX LOCAUX
Le Papotin
Phoenix de Sherbrooke - 21 février 2018
ACTUALITÉS / Estrie
Vincent Lambert Par Vincent Lambert
vlambert@estrieplus.com

Mardi, 20 juin 2017

Parcs municipaux: interdiction de décoller et d’atterrir avec un drone récréatif



 Imprimer   Envoyer 
Les drones récréatifs ne pourront pas décoller et atterrir dans les parcs municipaux de Sherbrooke.

Le conseil municipal de la Ville de Sherbrooke s'est consulté et s'est prononcé sur la situation des drones récréatifs. En effet, leurs décollages et atterrissages dans les parcs municipaux seront interdits. Les aménagements ne permettent pas le respect des règles fédérales.

Les drones récréatifs ne pourront pas décoller et atterrir dans les parcs municipaux de Sherbrooke. En effet, le conseil municipal a conclu que les aménagements ne respectaient pas les règles fédérales, mises en place en mars dernier par Transports Canada, en ce qui concerne notamment les distances sécuritaires de vol.

Précisons que la réglementation de la Ville de Sherbrooke se limite aux atterrissages et décollages puisque l'espace aérien est sous la juridiction de Transports Canada.

« Le décollage et l'atterrissage de ces appareils à des fins professionnelles pourront être autorisés sur les autres terrains municipaux, de même que dans un parc municipal, dans le cadre d'un événement organisé par un organisme à but non lucratif admis par la Ville », explique la Ville de Sherbrooke.

« Pour obtenir une autorisation, le demandeur devra présenter un résumé de l'activité projetée, mentionnant notamment le lieu, la date et la durée prévue des opérations, indique la Ville. Il devra également fournir une copie de son certificat d'assurance, un engagement voulant qu'il soit responsable de mettre en place toutes les mesures de sécurité nécessaires et une copie du certificat d'opérations aériennes spécialisées (COAS) délivré par Transports Canada. Dans le cas où le demandeur est exempté de se procurer un COAS, une lettre de Transports Canada confirmant l'exemption sera exigée », conclut-elle.

Par ailleurs...

Certains types d'appareils de mobilités personnelles (avec assistance motorisée) auront désormais accès au réseau cyclable ou à la promenade urbaine. C'est ce qu'a autorisé le conseil municipal de la Ville de Sherbrooke, sous certaines conditions.

Parmi lesdits appareils, il est possible de retrouver le Segway, les vélos électriques, la trottinette à propulsion, le Geebee, le T3 Motion et la liste s'étire encore. « Le conseil municipal, dans un esprit de développement de la mobilité durable et du transport actif, prend en compte la demande d'utilisation de ces appareils qui est en constante croissance sur le territoire de la Ville de Sherbrooke », explique la Ville de Sherbrooke.

« Dans un souci de sécurité pour les utilisateurs et les autres usagers du réseau cyclable, certaines dispositions devront être respectées par les utilisateurs : l'appareil devra être muni d'un guidon permettant de le diriger adéquatement, il devra être muni d'un système de freinage fonctionnel et efficace, il ne devra pas dépasser la vitesse de 32 km/h, et son opérateur devra porter un casque et être âgé d'au moins 14 ans, précise la Ville. Notons, enfin, que sur le réseau cyclable ou la promenade urbaine, l'utilisateur devra se conformer au Code de la sécurité routière en circulant à droite sur les portions bidirectionnelles et en dépassant par la gauche », note-t-elle.

Précisons que pour les aides à mobilité motorisée comme les triporteurs ou quadriporteurs, un projet pilote est déjà en branle par le gouvernement du Québec, et ce, depuis le 1er juin 2015. Ce projet est d'une durée de trois ans et prévoit de nouvelles règles de circulation pour les utilisateurs d'aides à la mobilité motorisée.


Devenez membre de notre facebook
  A LIRE AUSSI ...
Mort d’un piéton : le chauffard était connu des policiers

Mort d’un piéton : le chauffard était connu des policiers
Quoi faire ce week-end!

Quoi faire ce week-end!
NOS RECOMMANDATIONS
Mini-maisons en milieu urbain: Sherbrooke enregistre une 1ère au Canada

Mini-maisons en milieu urbain: Sherbrooke enregistre une 1ère au Canada
Plus de 120 nouveaux emplois chez Nordia Sherbrooke

Plus de 120 nouveaux emplois chez Nordia Sherbrooke
PLUS... | CONSULTEZ LA SECTION COMPLÈTE...

Inscription Infolettre EstriePlus.com
Phoenix de Sherbrooke - 21 février 2018
 
Daniel Nadeau
Mercredi, 21 février 2018
Le legs de Justin

William Lafleur
Mercredi, 21 février 2018
Ne tourne pas les coins ronds, mais assoupli tes attentes

Isabelle Perron
Mercredi, 21 février 2018
Écoute-moi !!!

Léandre Lachance
Mardi, 20 février 2018
La table à cinq pattes

François Fouquet
Lundi, 19 février 2018
Photo des Jeux

Guillaume Rousseau
Lundi, 19 février 2018
Quelques aspects juridiques entourant la question autochtone

Royal Lepage Jacinthe Dubé - 4 janvier 2018
Hyundai Sherbrooke - fevrier 2018
Incendie sur la 13e Avenue : 3 personnes transportées au CHUS Par Cynthia Dubé Vendredi, 16 février 2018
Incendie sur la 13e Avenue : 3 personnes transportées au CHUS
Congestion aux urgences: le CIUSSS agit Par Vincent Lambert Mercredi, 14 février 2018
Congestion aux urgences: le CIUSSS agit
Jean-Marc Rozon raconte les Olympiques d’hier et d’aujourd’hui Par Vincent Lambert Mercredi, 14 février 2018
Jean-Marc Rozon raconte les Olympiques d’hier et d’aujourd’hui
ACHETEZ EstriePlus.com
bannières | concours | répertoire web | publireportage | texte de référencement | site web | vidéos | chroniqueur vedette
2017 © EstriePlus.com, tous droits réservés | Contactez-nous