Zoo de Granby juin 2021
Netrevolution Forfaits internet & Téléphonie illimité

Accueil   Chroniqueurs   Partenaires   Contactez-nous          
Annonces Classées Maison à vendre Concours Magasin général Calendrier INFOLETTRE
  Bilan COVID-19 du 4 août
 
ACTUALITÉS
Estrie
En bref
Ça se passe en Estrie
Affaires & juridique
Sports
Culture & Événements
Memphrémagog
Habitation
Santé et Beauté
Famille
Automobile
Avis publics
Découvertes
Blogue
CHRONIQUEURS /
Deux mots à vous dire
François Fouquet Par François Fouquet

Lundi, 14 août 2017

Quand le jeu n’en est plus un



 Imprimer   Envoyer 
Depuis des mois, on regarde aller Donald Trump et on se régale de ses sorties cinglantes sur Tweeter, à toute heure du jour et de la nuit.

Ce titre de chronique semble directement tiré d'une campagne de Loto-Québec. C'est toujours étrange de constater qu'on investit des millions de dollars pour vendre un rêve et qu'on en investit d'autres pour dire : attention, tout ça n'est qu'un jeu, allez-y mollo.

Quoi qu'il en soit, on se prend tous au jeu du rêve un bon jour et on espère que notre numéro sera tiré.

Mais cette chronique n'en est pas une sur la loterie.

Depuis des mois, on regarde aller Donald Trump et on se régale de ses sorties cinglantes sur Tweeter, à toute heure du jour et de la nuit. On se dit qu'on a affaire à un genre de clown maniaque. Chaque tweet constitue un pas sur cette route que Trump a choisie: celle, inusitée, qui s'éloigne, chaque jour, de la pertinence et du bon sens.

Et on s'amuse.

Trump, disons-le, demeure la meilleure caricature de lui-même. Chaque dessin produit par les caricaturistes est moins ridicule que le personnage réel.

Les scénaristes de "House of cards", série télé politique américaine, côtoient le burnout tellement ils ne peuvent pondre de scénarios plus spectaculaires! En fait, leur déprime est liée au fait que s'ils avaient écrit pareilles inepties, les téléspectateurs auraient boudé, prétextant que ça ne tenait pas la route!

S'il y a une limite à notre acceptation de la fiction, il ne semble pas y en avoir autant dans notre acceptation de la réalité.

Triste constat...

Trump et Kim-Jon Un pourraient se mesurer dans un combat de lutte professionnelle que ce serait comique. Imaginez un grand combat de la WWE, avec des tricheries, des paillettes, des déclarations incendiaires, le tout sur fond de musique rock avec effets visuels et sonores, feux d'artifice et laser en prime.

Exactement le genre de combat auquel a participé Trump lui-même en 2007 (suivez ce lien si vous ne le saviez pas : https://www.youtube.com/watch?v=TuesauNtqTU ). Dix ans plus tard, il est aux commandes de la plus grande puissance mondiale, mais il semble dans le même état d'esprit que lors du combat de lutte loufoque.

Dangereux. Vraiment dangereux.

Kim-Jon Un vit également dans une réalité bien à lui, quelque part à côté de la vie. Un tyran obsédé par le pouvoir. Et le nucléaire.

Honnêtement, j'ai peur que tout cela finisse mal. Très mal.

Trump galvanise ses troupes à coups de messages-chocs et ne voudra pas perdre la face. Le Coréen non plus. Et ils vivent tous deux dans une réalité autre. Méchant potentiel atomique...

Deux ti-culs dans une cour d'école. Mais avec le pouvoir de tuer tout le monde.

Le jeu n'en est plus un.

Je devrais rire quand je vois leur coupe de cheveux respective, mais je ris jaune. J'ai un goût amer en bouche quand je vois ces clowns armés jusqu'aux dents. Mais avec de vrais fusils...

Ce n'est plus un jeu. Vraiment plus. Nous ne sommes pas en réalité virtuelle où, avec un code quelconque, on rajoute des vies au jeu quand on perd.

À cette loterie, j'espère que mon numéro ne sorte pas...

Clin d'œil de la semaine

La haine engendre la haine. Haïr la haine n'aide donc pas. Il faut travailler sur la paix...

 


Devenez membre de notre facebook
  A LIRE AUSSI ...
L’amitié non industrialisée

L’amitié non industrialisée
Entre trois… et divague!

Entre trois… et divague!
Musée Nature Science Sherbrooke JUIL 21
NOS RECOMMANDATIONS
Deux jeunes automobilistes arrêtés pour grand excès de vitesse

Deux jeunes automobilistes arrêtés pour grand excès de vitesse
Saint-Étienne-de-Bolton : deux autres conducteurs interceptés, dont un à 202 km/h

Saint-Étienne-de-Bolton : deux autres conducteurs interceptés, dont un à 202 km/h
PLUS... | CONSULTEZ LA SECTION COMPLÈTE...

Inscription Infolettre EstriePlus.com
Zoo de Granby juin 2021
 
Daniel Nadeau
Mercredi, 4 août 2021
Les Jeux olympiques au féminin

Archives nationales du Québec à Sherbrooke
Mardi, 3 août 2021
Notre histoire en archives : Ernest Lacharité, de maréchal-ferrant à garagiste

François Fouquet
Lundi, 2 août 2021
Entre trois… et divague!

Me Michel Joncas
Jeudi, 29 juillet 2021
TRAVAIL AU NOIR ET GARANTIE

Jacinthe Dubé 14 sept 2020
Un corps brûlé confondu avec un mannequin à Sherbrooke Par Maxime Grondin Jeudi, 29 juillet 2021
Un corps brûlé confondu avec un mannequin à Sherbrooke
Quoi faire ce weekend? Par Catherine Blanchette Vendredi, 30 juillet 2021
Quoi faire ce weekend?
Consommation d’alcool : les Estriens plus enclins à prendre le volant Par Maxime Grondin Jeudi, 29 juillet 2021
Consommation d’alcool : les Estriens plus enclins à prendre le volant
ACHETEZ EstriePlus.com
bannières | concours | répertoire web | publireportage | texte de référencement | site web | vidéos | chroniqueur vedette
2017 © EstriePlus.com, tous droits réservés | Contactez-nous