Salon des Arts sept 2019
Netrevolution Forfaits internet & Téléphonie illimité

Accueil   Chroniqueurs   Partenaires   Contactez-nous          
Annonces Classées Avis de décès Maison à vendre Concours Magasin général Calendrier Annuaire
  Un incendie à la ferme Beaulieu de Waterville
 
ACTUALITÉS
Estrie
En bref
Ça se passe chez nous!
Affaires & juridique
Sports
Culture & Événements
Memphrémagog
Habitation
Automobile
Santé et Beauté
Famille
Découvertes
L'actualité en vidéos
L'actualité en photos
Blogue
Novus Vitres Sherbrooke avril 2019
ACTUALITÉS / Estrie
Cynthia Dubé Par Cynthia Dubé
cdube@estrieplus.com

Mercredi, 7 novembre 2018

De plus en plus de vétérinaires désapprouvent le dégriffage des chats



 Imprimer   Envoyer 
La Clinique vétérinaire du Vieux Village, située dans Rock Forest, a carrément choisi d’arrêter cette pratique, deux ans après avoir cessé le dégriffage des pattes arrière.

La Clinique vétérinaire du Vieux Village de Rock Forest a pris récemment position concernant le dégriffage félin. Dès janvier 2019, l'établissement cessera cette pratique, qui est d'ailleurs interdite dans de nombreux pays. Quel est l'opinion de la SPA de l'Estrie et de l'Ordre des médecins vétérinaires du Québec à ce sujet?

Il faut d'abord préciser que, selon l'Ordre des médecins vétérinaires du Québec, il n'y a pas d'études actuellement qui déterminent clairement l'effet du dégriffage sur le comportement félin. Cependant, des changements comportementaux peuvent survenir après l'intervention. D'ailleurs, en avril 2015, l'Ordre a choisi de faire une recommandation qui invite la population à bien s'informer sur cette pratique médicalement non nécessaire et à trouver des alternatives.

Du côté de la Clinique vétérinaire du Vieux Village, située dans Rock Forest, l'équipe a carrément choisi d'arrêter cette pratique, deux ans après avoir cessé le dégriffage des pattes arrière.

« Nous sommes maintenant prêts à aller plus loin et cesser d'offrir ce service, indique la propriétaire Dre Myriam Audet. Nous sommes confiants que nos clients vont nous suivre dans cette nouvelle étape. Nous considérons cette pratique contraire à l'éthique de notre profession lorsqu'elle n'est pas médicalement nécessaire et elle ne reflète plus les croyances de la clinique. »

À Sherbrooke, la Clinique vétérinaire des petits animaux de l'Estrie n'a jamais offert le service de dégriffage. Son plus gros client, la Société protectrice des animaux de l'Estrie, ne l'offre pas non plus (bien que certains chats errants ou abandonnés arrivent déjà dégriffés). Selon Geneviève Cloutier, responsable du marketing et des communications à la SPA de l'Estrie, il y a un manque d'éducation auprès de la population concernant cette pratique.

« Il faut d'abord comprendre à quoi servent les griffes du chat. Elles font partie intégrale de son anatomie et elles sont essentielles à tous ses comportements naturels. Le chat utilise ses griffes pour se défendre dans la nature et pour chasser, mais elles jouent aussi un rôle important dans son équilibre mental. Il s'en sert pour marquer son territoire, pour s'étirer les muscles de la colonne (en faisant ses griffes) et pour se détendre. C'est vraiment un comportement inné. Enlever les griffes est déstabilisant émotionnellement et physiquement pour le chat. L'opération peut aussi occasionner des douleurs fantômes, du stress et de l'anxiété puisqu'on lui enlève son principal moyen de défense », explique Mme Cloutier.

L'opération pour enlever les griffes du chat se nomme une phalangectomie et consiste à l'ablation de la 3e phalange des doigts du chat. « Si on compare avec l'humain, c'est comme si on coupait le bout de nos doigts », précise Mme Cloutier.

Pour l'amour de son mobilier neuf!

La SPA de l'Estrie constate que la principale raison donnée par les propriétaires de félin pour la phalangectomie est en lien avec le matériel. On veut s'assurer que l'animal ne fasse pas ses griffes sur les meubles. La peur de blessures sur des enfants est aussi souvent mentionnée. Mais quels sont les solutions?

« Il y a toutes sortes de trucs et astuces qui peuvent être mis en place pour éviter que l'animal fasse ses griffes sur le mobilier, répond Mme Cloutier. D'abord, la coupe et la taille des griffes doivent être faites une à deux fois par mois. On peut aussi se procurer un protège griffes en plastique qui peut être posé par le vétérinaire. Un griffoir peut aussi être une bonne solution, mais il doit être assez haut pour que le chat puisse bien s'étirer. Il doit aussi être installé dans un endroit visible, près des meubles qu'utilisait normalement le chat pour faire ses griffes. Quant aux dangers de blessures, l'éducation des parents est très importante envers les enfants, pour qu'ils adaptent des comportements sécuritaires avec les animaux. Le chat donne plusieurs signaux avant de griffer. Son langage corporel parle beaucoup. C'est la même chose avec le chien. »

Au Québec, le dégriffage n'est pas encore interdit, mais les alternatives à cette pratique sont de plus en plus proposées aux propriétaires de félin. Plusieurs cliniques vétérinaires ont aussi cessé ou pensent à cesser cette pratique. Dans le monde, plusieurs pays interdissent carrément le dégriffage des chats, dont l'Australie et la France.

 


Mc Donald's - emploi automne 2019
Inscription Infolettre EstriePlus.com
  A LIRE AUSSI ...
Vulgariser l’information scientifique concernant le cannabis

Vulgariser l’information scientifique concernant le cannabis
Une nouvelle alliance pour l'éducation sexuelle des jeunes

Une nouvelle alliance pour l'éducation sexuelle des jeunes
L'ÉcoloBoutique 5 septembre 2019
NOS RECOMMANDATIONS
Crise des médias: ça concerne EstriePlus aussi!

Crise des médias: ça concerne EstriePlus aussi!
BANC D’ESSAI : Mitsubishi Eclipse Cross

BANC D’ESSAI : Mitsubishi Eclipse Cross
PLUS... | CONSULTEZ LA SECTION COMPLÈTE...

Badmofo Methods juin 2019
Inscription Infolettre EstriePlus.com
Animatout sept 2019
 
Daniel Nadeau
Mercredi, 11 septembre 2019
Le «Nous» identitaire Québécois

René Dubreuil
Mardi, 10 septembre 2019
La nouvelle BMW série 3 de BMW - Essai routier

Jérôme Blais
Mardi, 10 septembre 2019
Tout est une question de mental

AutoPassion
Mardi, 10 septembre 2019
BANC D’ESSAI : Mitsubishi Eclipse Cross

François Fouquet
Lundi, 9 septembre 2019
Mon char, ma réussite : tasse-toi, mon’oncle

Jacinthe Dubé 5 septembre 2019
Hyundai Sherbrooke mai 2019
Un incendie à la ferme Beaulieu de Waterville Vendredi, 13 septembre 2019
Un incendie à la ferme Beaulieu de Waterville
Le grand salon des Arts - 6e édition Mardi, 10 septembre 2019
Le grand salon des Arts - 6e édition
Tout est une question de mental Par Jérôme Blais Mardi, 10 septembre 2019
Tout est une question de mental
ACHETEZ EstriePlus.com
bannières | concours | répertoire web | publireportage | texte de référencement | site web | vidéos | chroniqueur vedette
2017 © EstriePlus.com, tous droits réservés | Contactez-nous