Salon Priorité Emploi fev 21
Netrevolution Forfaits internet & Téléphonie illimité

Accueil   Chroniqueurs   Partenaires   Contactez-nous          
Annonces Classées Maison à vendre Concours Magasin général Calendrier INFOLETTRE
  Bilan COVID-19 du 3 mars
 
ACTUALITÉS
Estrie
En bref
Ça se passe chez nous!
Affaires & juridique
Sports
Culture & Événements
Memphrémagog
Habitation
Santé et Beauté
Famille
Automobile
Avis publics
Découvertes
Blogue
Salon Priorité Emploi fev 21
SPORTS / Régionaux
Vendredi, 18 septembre 2020

La croisade de Diane Roy



 Imprimer   Envoyer 
crédit photo: Matthew Murnaghan, Comité paralympique canadien: Diane Roy

Bien connue pour ses performances sportives en région, l'athlète paralympique Diane Roy n'arrive pas à imaginer ce que serait sa vie sans son entraînement quotidien. Bien qu'elle se considère privilégiée de pouvoir pratiquer son sport sans trop de difficultés, elle constate que ce ne sont pas toutes les personnes à mobilité réduite qui ont accès à des installations adaptées à leur condition.

C'est pourquoi Mme Roy œuvre en tant que vice-présidente du conseil d'administration, auprès d'un organisme qui travaille à faire naître sur le territoire sherbrookois, un centre dédié à la condition physique de ces personnes. Le First Steps Wellness Centre (FSWC), y offrirait un programme de récupération fonctionnelle axé sur l'exercice spécialement conçu pour les blessés à la moelle épinière. Il n'existe présentement que deux FSWC situés dans l'ouest du Canada. Comme les gouvernements n'offrent que peu de suivi après un passage de quelques semaines en réadaptation, ce type de programme sert à faire progresser, souvent de façon significative, les capacités motrices des blessés de la moelle épinière.

Vivant avec cette réalité depuis 32 ans, l'athlète estrienne comprend parfaitement les enjeux et les défis auxquels font face ceux qui ont subi ce type de blessure, et les besoins qui en découlent. « Si ce centre était là, ça aiderait beaucoup de gens. Ce principe de centre adapté ça existe aux États-Unis depuis longtemps. On y travaille la neuro-plasticité pour employer le terme médical. Je ne crois pas aux miracles, mais travailler fort et avoir les outils qui te permettront d'aller chercher  plus de force et d'autonomie, ça te permet d'être moins souvent à l'hôpital, d'être moins malade, et ça coûte moins cher à la société! C'est aussi important pour la santé mentale de la personne paraplégique. »

Pour donner plus de visibilité à cette cause, Diane Roy a accepté de relever le Défi Everest pendant tout le mois de septembre. Grâce à l'implantation d'un​e application rendant l'événement ‘'virtuel'', le Défi Everest s'est rendu accessible aux personnes à la grandeur du Québec, incluant les personnes à mobilité réduite qui peuvent choisir un parcours en pente ou sur le plat. L'équipe FSWC Québec s'est construite en regroupant des gens de différents milieux et régions du Québec. « L'objectif premier  c'est vraiment de se faire connaître, de faire parler de nous. On doit amasser des fonds, parce qu'un centre comme ça c'est cher à ouvrir et cher à maintenir aussi. L'idéal ce serait de trouver des gens, des compagnies, des organismes, le plus de monde que possible qui seraient prêts à embarquer dans le projet, » explique Diane Roy.

L'événement qui, habituellement se serait tenu sur la rue Don Bosco à Sherbrooke, a adapté son offre, et l'organisation de FSWC Québec a profité de cette opportunité pour mieux se faire connaître du grand public. Pendant tout le mois de septembre l'équipe de l'organisme avec des participants de l'Estrie, de Gatineau, de Montréal ou de Québec, qui relèveront le défi en vélo adapté et la chaise de course, comme le fait Mme Roy. « Le Défi représente bien les difficultés que les blessés à la moelle épinière doivent faire face suite à leur blessure. Dans la vie de tous les jours, c'est souvent l'Everest pour plusieurs d'entre nous. »

Ce ne sont pas les projets qui manquent pour le FSWC Québec au cours de prochaines années. D'abord les dons recueillis permettront d'acheter des équipements spécialisés, de former deux kinésiologues, de louer un local d'environ 2000 pi² et d'y effectuer les améliorations nécessaires, toujours avec le souci d'offrir le programme à un coût le plus abordable possible.​        

 Une fois le programme bien en place, FSWC Québec planifie aussi de l'offrir aux personnes vivant avec d'autres conditions neurologiques comme la sclérose en plaques et le spina-bifida. Éventuellement, un autre programme sera mis en place dans le but d'améliorer la planification motrice, la croissance corporelle,​ l'indépendance et la qualité de vie des enfants, principalement  ceux atteints de paralysie cérébrale. 

Mme Noriko Imaizumi est la fondatrice du centre FSWC Québec. Touchée par un accident qui a laissé tétraplégique l'entraîneur de son fils, la femme originaire du Japon a choisi de s'investir pour convaincre et sensibiliser les gens à une cause qui touche le quotidien de centaines de québécois. Depuis 2014, elle met tous les efforts pour concrétiser l'ouverture d'un tel centre à Sherbrooke.

Le Défi Everest est pour Diane Roy, une autre façon de se faire le porte-étandard d'une cause qui apportera soutien et force à de nombreuses personnes qui en ont bien besoin.

fswc.ca


Résidence Le Boisé du Lac dec 2020
Inscription Infolettre EstriePlus.com
  A LIRE AUSSI ...
Un jeune boxeur de Sherbrooke récompensé

Un jeune boxeur de Sherbrooke récompensé
S’entraîner avec un athlète professionnel grâce à Rogers

S’entraîner avec un athlète professionnel grâce à Rogers
NOS RECOMMANDATIONS
Place au Carnaval de Sherbrooke

Place au Carnaval de Sherbrooke
Les autobus scolaires de l’Estrie pourront être suivis en temps réel grâce à un projet pilote

Les autobus scolaires de l’Estrie pourront être suivis en temps réel grâce à un projet pilote
PLUS... | CONSULTEZ LA SECTION COMPLÈTE...

Résidence Le Boisé du Lac dec 2020
Inscription Infolettre EstriePlus.com
Geneviève Hébert députée juillet 2020
 
Daniel Nadeau
Mercredi, 3 mars 2021
Le petit panthéon de mes disparus

François Fouquet
Lundi, 1 mars 2021
Je vous aimais bien, Monsieur et Madame Patate

Me François Sylvestre
Jeudi, 25 février 2021
Le Choix d’un liquidateur : Une décision pas toujours si simple!

Jacinthe Dubé 14 sept 2020
Radio-Canada PILI mars 21
Semaine de relâche : Sherbrooke veut que les jeunes s’amusent Par Maxime Grondin Jeudi, 25 février 2021
Semaine de relâche : Sherbrooke veut que les jeunes s’amusent
Le Salon Priorité-Emploi Estrie en mode virtuel Vendredi, 26 février 2021
Le Salon Priorité-Emploi Estrie en mode virtuel
La fraude qui sévit à Sherbrooke est également présente à Magog Par Maxime Grondin Lundi, 1 mars 2021
La fraude qui sévit à Sherbrooke est également présente à Magog
ACHETEZ EstriePlus.com
bannières | concours | répertoire web | publireportage | texte de référencement | site web | vidéos | chroniqueur vedette
2017 © EstriePlus.com, tous droits réservés | Contactez-nous
slimecut