Sherbrooke Auto Occasion
Netrevolution Forfaits internet & Téléphonie illimité

Accueil   Chroniqueurs   Partenaires   Contactez-nous          
  Erreur de traitement

détails
Annonces Classées Avis de décès Maison à vendre Concours Magasin général Calendrier Annuaire
 
ACHETEZ EstriePlus.com
ACTUALITÉS
Estrie
En bref
L'actualité en vidéos
Affaires & juridique
L'actualité en photos
Sports
Culture & Événements
Memphrémagog
Ça se passe chez nous!
Blogue
A.R.Turgeon Portes - Fenêtres - Rénovations
ACTUALITÉS / Estrie
Elizabeth Nadeau Par Elizabeth Nadeau
enadeau@estrieplus.com

Vendredi, 27 novembre 2015

360 000 $ pour la persévérance scolaire



 Imprimer   Envoyer 

Le programme « Propulsion Jeunesse Desjardins » revient pour une troisième fois soutenir la persévérance scolaire dans les écoles secondaires de la Commission scolaire de la Région-de-Sherbrooke (CSRS). 360 000 $ seront investis pour la réalisation de projets dits alternatifs.

Ces projets consistent à la tenue d'ateliers parascolaires offerts pendant cinq semaines et dans une panoplie de domaines : coiffure, esthétique, charpenterie-menuiserie, ébénisterie, mécanique automobile, mécanique de véhicules lourds, infographie, techniques d'usinage, réparation d'appareils électroniques, boucherie, cuisine, pâtisserie et restauration.

Ces ateliers peuvent ensuite se concrétiser en carrière pour les jeunes qui y participent. Piloté par le Centre de formation professionnelle 24-Juin, le programme offre de véritables enseignants de formations professionnelles pour accompagner les jeunes pendant les ateliers.

Pour le 24-Juin, c'est un défi de taille : on veut accueillir et intéresser les jeunes du secondaire à des ateliers offerts en parascolaire. On veut faire naître des passions, contrer l'oisiveté des jeunes, briser leur isolement, développer leur estime personnelle et les faire évoluer concrètement dans de nouveaux environnements.

En 2014-2015, 140 élèves à risque de décrocher ont participé au programme. La nouvelle entente prendra fin le 31 août 2017.

De future décrocheuse à trois diplômes professionnels
Raphaëlle Nault a bénéficié deux fois du programme Propulsion Jeunesse. La première fois en coiffure et la deuxième, en esthétique.

« Je n'avais pas d'intérêt à poursuivre mes études, j'étais très « laisser-aller » dans mes cours, affirme la jeune femme. C'est le conseiller d'orientation de l'école qui m'a parlé du programme et je me suis inscrite. La coiffure m'allumait déjà, mais avec des professeurs passionnés, ça donne le goût de continuer. »

Raphaëlle est en train de terminer son diplôme d'études professionnelles (DEP) en coiffure. Elle détient aussi un DEP en esthétique et une attestation de spécialisation professionnelle (ASP) en électrolyse. À temps partiel, elle travaille actuellement comme esthéticienne chez Yves Rocher. Propulsion Jeunesse lui a permis de trouver cette petite lueur d'espoir qui lui a donné un but à atteindre et, par la bande, rendre ses parents fiers d'elle.

« Mes parents ont longtemps pensé que je serais une décrocheuse. De voir que j'aurai deux diplômes professionnels en plus d'une ASP, ils sont bien fiers! affirme en souriant Raphaëlle. Oui, c'est difficile de se motiver en voyant le parcours qui nous attend au secondaire. Mais il faut foncer et persévérer. Il faut essayer de trouver cette petite lumière, cette lueur d'espoir qui prendra de l'ampleur et qui se concrétisera par un diplôme et une carrière! »

Garder les jeunes sur les bancs d'école
Le maire de Sherbrooke, Bernard Sévigny, a fait de la persévérance scolaire un dossier d'importance lorsqu'il a été élu pour la première fois, en 2009. Comme l'a souligné le président de la Fondation des élèves de la CSRS, Serge Audet, le maire a versé tous les profits de son tournoi de golf annuel au volet persévérance scolaire de la Fondation durant son premier mandat. Il a renouvelé son engagement en 2012, si bien qu'environ 600 000 $ ont été remis à la Fondation pour soutenir les activités qui cherchent à garder les jeunes sur les bancs d'école.

« Un décrochage est un drame à plusieurs niveaux, personnel, familial et social. Encourager les jeunes est fondamental, affirme M. Sévigny. Il y a du potentiel en chacun et quand on prend le temps de supporter ceux qui ont besoin d'un petit coup de pouce supplémentaire, c'est toute la communauté qui en bénéficie. Quand on découvre, qu'on explore et qu'on s'aventure, ça ouvre des portes. »

Le président de la CSRS, Gilles Normand, soutient quant à lui que les programmes tels que Propulsion Jeunesse Desjardins démontre que la communauté prend en charge sa jeunesse pour lui permettre d'éviter la pauvreté, la précarité et l'exclusion, trois situations qui accompagnent malheureusement souvent le décrochage scolaire.

« On propulse les jeunes vers leur diplôme. La persévérance scolaire est au cœur des priorités de la commission scolaire. Pour les centaines d'étudiants qui sont passés par là, ces initiatives ont donné un sens à leurs apprentissages, ils ont pu développer leur identité, faire des liens entre leur parcours scolaire et les perspectives de carrière. Le but ultime, c'est qu'ils sortent de l'école diplômés. »

Photo: Roger Durand, président de l'Association des Caisses Desjardins de Sherbrooke, Josée Rouillard, enseignante en coiffure au 24-Juin, Raphaëlle Nault, étudiante, Serge Audet, directeur du développement à la Fondation pour les élèves de la CSRS, Gilles Normand, président de la CSRS. À l'arrière: Bernard Sévigny, maire de Sherbrooke.


La Maison Aube-Lumière - poinsettias 2018
Devenez membre de notre facebook
  A LIRE AUSSI ...
Plus du triple de la limite permise, en fin d’avant-midi!

Plus du triple de la limite permise, en fin d’avant-midi!
Condamnation pour maltraitance sur trois animaux

Condamnation pour maltraitance sur trois animaux
NOS RECOMMANDATIONS
Plus du triple de la limite permise, en fin d’avant-midi!

Plus du triple de la limite permise, en fin d’avant-midi!
«Le Sapin a des boules» … à  Lennoxville!

«Le Sapin a des boules» … à Lennoxville!
PLUS... | CONSULTEZ LA SECTION COMPLÈTE...

A.R.Turgeon Portes - Fenêtres - Rénovations
Inscription Infolettre EstriePlus.com
Val Estrie Ford - mai 2018
 
Pierre-Olivier Pinard, B.sc. CFMP
Vendredi, 14 décembre 2018
Tout sur le sommeil (part 2)

Me Karine Bourassa
Jeudi, 13 décembre 2018
Mais qu’en est-il des servitudes de passage?

Caroline Caouette
Jeudi, 13 décembre 2018
L’enfant, un enseignant pour l’adulte!

William Lafleur
Mercredi, 12 décembre 2018
Prend les devants avant de tirer de l'arrière

Cégep de Sherbrooke
Mercredi, 12 décembre 2018
Stage au Nicaragua : Jocelyne Lacasse se souvient

Daniel Nadeau
Mercredi, 12 décembre 2018
Les accoutrements ridicules

Jacinthe Dubé 29 nov 2018
Fondation Rock-Guertin - Collectes de denrées 2018
Plus du triple de la limite permise, en fin d’avant-midi! Par Cynthia Dubé Mardi, 11 décembre 2018
Plus du triple de la limite permise, en fin d’avant-midi!
L’or et rien d’autre pour Alexie Guay Par Vincent Lambert Mercredi, 12 décembre 2018
L’or et rien d’autre pour Alexie Guay
L’Estrie comme pôle d’enseignement supérieur Par Vincent Lambert Lundi, 10 décembre 2018
L’Estrie comme pôle d’enseignement supérieur
ACHETEZ EstriePlus.com
bannières | concours | répertoire web | publireportage | texte de référencement | site web | vidéos | chroniqueur vedette
2017 © EstriePlus.com, tous droits réservés | Contactez-nous