Remises Gagnon
Netrevolution Forfaits internet & Téléphonie illimité

Accueil   Chroniqueurs   Partenaires   Contactez-nous          
 
-2°C
détails
Annonces Classées Avis de décès Maison à vendre Concours Magasin général Calendrier Annuaire
  L'appel des propositions liées au développement de la zone prioritaire du Quartier Well Sud est reporté au 18 janvier.
 
Memphrémagog - journal
ACTUALITÉS
Estrie
Memphrémagog
Ça se passe chez nous!
Culture & Événements
Sports
L'actualité en photos
L'actualité en vidéos
Blogue
Basta Communication oct 2018
ACTUALITÉS / Estrie
Cynthia Dubé Par Cynthia Dubé
cdube@estrieplus.com

Mercredi, 25 octobre 2017

Les candidats s’affrontent sur les thèmes des affaires et du commerce


Texte de Cynthia Dubé et Vincent Lambert

 Imprimer   Envoyer 
C’était au tour de l’Organisme de développement d’affaires commerciales et économiques (ODACE), hier soir, de tenir un débat des candidats à la mairie. L'événement s'est déroulé au restaurant Eggsfruits, dans l'est de la ville.

C'était au tour de l'Organisme de développement d'affaires commerciales et économiques (ODACE), hier soir, de tenir un débat des candidats à la mairie. Devant une quarantaine de personnes, les candidats à la mairie ont pu répondre, chacun leur tour, à des questions concernant le déséquilibre commercial, les taxes foncières et les entreprises locales, entre autres.

ODACE, qui compte quelque 215 membres, a opté pour une formule dans laquelle chaque candidat disposait de quelques minutes pour répondre à chacune des questions choisies (et connues d'avance par les candidats). La formule laissait donc peu de place aux face-à-face et aux échanges. Devant une quarantaine de personnes, principalement des gens d'affaires du quartier est de la ville, les cinq candidats ont répondu, chacun leur tour, aux différentes questions proposées par ODACE.

Concernant le déséquilibre commercial, qui défavoriserait l'est de la ville, Hélène Pigot, de Sherbrooke citoyen, a reproché à l'équipe en place le manque de commerces dans les différents quartiers de la ville. « Il y a un réel déséquilibre. On favorise beaucoup le Carrefour de l'Estrie et ses alentours. Je veux implanter une politique d'achat local, qui favoriserait les commerces locaux. » Le candidat indépendant Steve Lussier accuse le maire sortant de n'avoir rien fait concernant les programmes d'achat local. Tout comme Mme Pigot, il s'engage à créer un programme d'achat local.

Quant au candidat indépendant Denis Pellerin, il accuse le Renouveau sherbrookois de Bernard Sévigny d'avoir toujours défavorisé l'est et Fleurimont. À ces accusations, Bernard Sévigny a répondu que le commerce de proximité était bien ancré et bien structuré à Sherbrooke. Il a rappelé du même coup les organismes et programmes, dont Commerce Sherbrooke et Rue principale, qui soutiennent les commerces locaux.

À propos des taxes foncières, chacun y allait de son plan. « Dès que je serai en poste, indique Steve Lussier, je veux faire le tour de tous les départements afin d'optimiser les rendements de chacun, pour amener de nouveaux dollars dans notre ville. Il y a de la dépense qui se fait de façon incroyable en ce moment! », conclut-il. Mme Pigot s'engage à n'augmenter le compte de taxes qu'en deçà de l'inflation. « Et si jamais Sherbrooke a un grand projet porteur qu'on voudrait mettre de l'avant et qui nécessite une hausse de taxes, alors à ce moment-là, je le porterai à consultation, explique-t-elle. Par contre, ça ne sert à rien de faire une première année bonbon, comme le propose M. Lussier, pour ensuite se rendre compte qu'on est plus capable de gérer la ville par manque d'argent. »

M. Sévigny a mis de l'avant les coupures qui a permis des économies. « Ce n'est pas un hasard si on passe de 19 à 14 conseillers municipaux et de six à quatre arrondissements. On a réussi à sauver deux millions de dollars par année. Nous sommes en train de réviser l'ensemble des activités municipales, ce qui nous a permis au cours des deux dernières années d'abolir 80 postes permanents par attrition. »

Quant au candidat indépendant PatrickTétreault, il a préféré parler de la dette, soulignant que le sujet des taxes foncières n'avait pas autant d'intérêt. « Les taxes foncières, ce n'est pas quelque chose qui me fait peur, au contraire, on donne de l'argent aux gens, soutient-il. Par contre, ce qui m'inquiète, c'est la dette. Ce n'est pas quelque chose de facile à régler, mais on doit s'en parler pour trouver des solutions. »

Lorsqu'il est venu le temps de répondre à la question sur l'importance de revoir le mandat de Destination Sherbrooke, le candidat indépendant Denis Pellerin a dénoncé l'absence d'artistes sherbrookois et quelques projets qui n'ont pas vu le jour à Sherbrooke.

« Le dernier gros projet de Destination Sherbrooke est les murales animées réalisées par des artistes de Montréal, et non de Sherbrooke, a-t-il souligné. Qu'on se fasse planter au niveau touristique par une ville de 10 000 habitants... je salue l'initiative à Coaticook. Je trouve dommage qu'on ait eu l'idée de Foresta Lumina il y a quelques années, mais qu'on ne l'aille pas exploitée. »

Les autres candidats ont acquiescé pour optimiser le mandat de Destination Sherbrooke. Steve Lussier et Patrick Tétreault ont parlé de créer un projet international, alors qu'Hélène Pigot a rappelé l'importance de miser sur le tourisme local avec entre autres la Prison Winter. Quant au maire sortant, il ne compte pas changer le mandant de l'organisme. Il souhaite par contre développer une offre touristique intégrée et lancer un produit d'appel qui se démarque.


La façon d'optimiser le mandat des organismes qui accompagnent les entreprises était aussi au cœur des questionnements. Hélène Pigot a d'ailleurs insisté sur l'amélioration du rapport avec la Ville et aimerait revoir la façon de faire auprès des entreprises.

Pour sa part, Bernard Sévigny a parlé d'offrir un bon service au bon moment. « On a plusieurs organismes de développement économique et ils ont des mandats complémentaires, a-t-il indiqué. On souhaite concentrer dans un simple et même endroit ces organismes-là, d'où le sens du projet Well inc. »

La proposition de Steve Lussier dans ce dossier est de « réviser le mandat des organismes et mettre les efforts sur le revenu plutôt que les dépenses ». Du côté de Denis Pellerin, il a souligné une restructuration de Sherbrooke Innopole et compte laisser tomber Commerce Sherbrooke.

Le service de transport en commun a été critiqué par Denis Pellerin et Hélène Pigot. Les deux candidats affirment que certains endroits de la Ville ne sont pas bien desservis et qu'il « faut revoir le plan du transport en commun ». La candidate de Sherbrooke citoyen propose entre autres l'arrivée d'un autobus express.

Le Renouveau sherbrookois est conscient du problème et compte également élaborer un nouveau plan pour offrir du transport à la demande. Quant à M. Lussier, il souhaite garder le comité en place, mais revoir le processus en ajoutant des experts pour augmenter la rapidité du service. Pour Patrick Tétreault, « il faut que les citoyens expriment leur volonté et mettent de la pression sur les instances municipales, comme la Société de transport de Sherbrooke, pour que les idées arrivent plus tôt ». Il a notamment présenté l'idée d'un service de taxi comme celui de Victoriaville pour les endroits plus éloignés de Sherbrooke.

Au sujet de l'électrification des transports, les candidats croient que la Ville en fait bien trop peu à ce sujet. Les solutions? Pour Steve Lussier, la Ville doit installer plus de bornes électriques sur son territoire et mettre davantage le privé à contribution. Il est aussi revenu sur le système d'autobus qu'il considère inadéquat. À ce sujet, M. Lussier a été la cible de questionnements de la part de Mme Pigot. « Comment compter-vous payer les services d'autobus que vous voulez offrir? Vous voulez faire de la magie? »

Bernard Sévigny a avoué que pour le moment la Ville ne compte que quatre bornes, mais que trois autres sont présentement en implantation. Pour lui, la sensibilisation doit se poursuivre auprès des entreprises et des citoyens. Il a rappelé que la Ville a des partenariats pour la recherche, avec l'Université de Sherbrooke entre autres.

Rappelons que c'est le 5 novembre que les citoyens sherbrookois auront à choisir leur maire (ou mairesse).

 

 

 


Karting Orford
Inscription Infolettre EstriePlus.com
  A LIRE AUSSI ...
Feu vert pour le réaménagement de la rue Galt Ouest

Feu vert pour le réaménagement de la rue Galt Ouest
Quoi faire ce week-end

Quoi faire ce week-end
NOS RECOMMANDATIONS
Une coupe Stanley et 15 ans dans la LNH

Une coupe Stanley et 15 ans dans la LNH
Gala rock symphonique: mélanger les deux mondes pour le plaisir

Gala rock symphonique: mélanger les deux mondes pour le plaisir
PLUS... | CONSULTEZ LA SECTION COMPLÈTE...

A.R.Turgeon Portes - Fenêtres - Rénovations
Inscription Infolettre EstriePlus.com
Hyundai Sherbrooke octobre 2018
 
Pierre-Olivier Pinard, B.sc. CFMP
Vendredi, 19 octobre 2018
Plats d’automne à la mijoteuse

Me Ariane Ouellet
Jeudi, 18 octobre 2018
L’autorité parentale: droits et obligations des parents

Jacinthe Dubé 18 oct 2018
Centre de développement athlétique Badmofo Methods
Quoi faire ce week-end Par Cynthia Dubé Vendredi, 19 octobre 2018
Quoi faire ce week-end
La cause de l'incendie ravageur toujours inconnue Par Vincent Lambert Mardi, 16 octobre 2018
La cause de l'incendie ravageur toujours inconnue
Dur bilan au lendemain de l’incendie de Magog Par Cynthia Dubé Mercredi, 17 octobre 2018
Dur bilan au lendemain de l’incendie de Magog
ACHETEZ EstriePlus.com
bannières | concours | répertoire web | publireportage | texte de référencement | site web | vidéos | chroniqueur vedette
2017 © EstriePlus.com, tous droits réservés | Contactez-nous