Sherbrooke Auto Occasion
Netrevolution Forfaits internet & Téléphonie illimité

Accueil   Chroniqueurs   Partenaires   Contactez-nous          
 
23°C
détails
Annonces Classées Avis de décès Maison à vendre Concours Magasin général Calendrier Annuaire
 
ACHETEZ EstriePlus.com
ACTUALITÉS
Estrie
Memphrémagog
Culture & Événements
Sports
L'actualité en photos
L'actualité en vidéos
Electro-5 Reparation Ecoresponsable
ACTUALITÉS / Estrie
Vincent Lambert Par Vincent Lambert
vlambert@estrieplus.com

Vendredi, 27 janvier 2017

La CSN réclame des embauches dans le système de santé



 Imprimer   Envoyer 
La Confédération des syndicats nationaux (CSN) demande au gouvernement Couillard d’investir massivement dans la santé et les services sociaux à l’approche du prochain budget, notamment en Estrie.

La Confédération des syndicats nationaux (CSN) demande au gouvernement Couillard d'investir massivement dans la santé et les services sociaux à l'approche du prochain budget, notamment en Estrie. Les cinq milliards de dollars en surplus de 2015-2016 permettraient de redonner de l'oxygène au réseau public.

La liste de rappel est courte et les employés dans le domaine de la santé et des services sociaux sont à bout de souffle. « On demande déjà aux employés de faire des heures supplémentaires, donc pour eux, ce n'est pas évident. Il faut un registre par l'embauche, sinon on ne s'en sortira pas », explique Denis Beaudin, président du Conseil central des syndicaux nationaux de l'Estrie (CCSNE).

« Le gouvernement du Québec a compressé de quatre milliards les dépenses en deux ans. Ça se traduit donc par des coupures de postes ou de services. La lourdeur de la tâche fait en sorte que plusieurs employés pensent à changer de domaine ou aller à la retraite. La clientèle est de plus en plus lourde. Je pense sérieusement qu'il y a un problème de rétention », fait valoir Jacques Létourneau, président de la CSN.

Dans une conférence de presse ce matin, M. Létourneau a rappelé que le domaine de la santé n'est pas une usine de cannes de conserve. « Ils ont intégré de nouveaux modèles de gestion comme si on pouvait minuter le temps que ça prend pour laver un patient, l'installer dans un fauteuil et le faire manger. Ça n'a pas d'allure. On travaille avec des humains et non des cannes de conserve. Dans le réseau de la santé, ça n'a pas de bon sens de demander de rentrer dans des temps limites pour traiter un dossier », commente-t-il.

 La CSN en tournée partout au Québec

« On s'en va en consultation prébudgétaire et très prochainement, monsieur Leitão va nous consulter sur le prochain budget du Québec. On va réclamer des investissements partout en santé et services sociaux. Notre tournée permet de constater qu'il manque de personnel dans les CHSLD et les hôpitaux. L'équilibre budgétaire ne peut pas se faire au détriment des services à la population. C'est le message qu'on passe en Estrie », souligne M. Létourneau.

Selon le président de la CSN, le manque d'embauches peut s'expliquer par les suppressions de postes et par le fait que le réseau est un peu moins attrayant. « Il faut régler ce problème et la CSN va le faire », affirme M. Létourneau. « Il faut suivre l'inflation et investir 4,5 % du budget du gouvernement du Québec dans la santé », ajoute-t-il.

Ce que la CSN et la CCSNE dénoncent, c'est que les surplus budgétaires ont été réalisés sur le dos des usagers et personnels en santé et services sociaux. « S'il n'y a pas de nouvelles embauches, les gens ne peuvent pas être remplacés. Il faut se serrer la ceinture, car il y a un déficit au CIUSSS de l'Estrie-CHUS. Il y a encore un 20 M$ à couper. On se demande si ces coupures se feront encore sur le dos des travailleurs et travailleuses. On parle de remplacement là. Les employés n'en peuvent plus », précise M. Beaudin.

« Les mesures d'austérité ont eu pour effet de détériorer les services tout en dégradant les conditions de travail des travailleuses et travailleurs. Par exemple, à Magog, on ajoute normalement 30 préposés aux bénéficiaires sur la liste de rappel durant l'été. Cette année, ce nombre est passé à huit. Il est donc difficile de remplir tous les quarts de travail. Ce réinvestissement est d'autant plus nécessaire qu'on apprenait récemment que le CIUSSS de l'Estrie aurait un déficit anticipé de 5 millions de dollars », ajoute M. Beaudin.


A.R.Turgeon Portes - Fenêtres - Rénovations
Devenez membre de notre facebook
  A LIRE AUSSI ...
Disparition de Michaël Fortin-Turcotte

Disparition de Michaël Fortin-Turcotte
Invasion à domicile dans l’est de la ville

Invasion à domicile dans l’est de la ville
NOS RECOMMANDATIONS
Haute vitesse en moto: trois contraventions salées en une journée

Haute vitesse en moto: trois contraventions salées en une journée
Une première fête de l’eau à Magog

Une première fête de l’eau à Magog
PLUS... | CONSULTEZ LA SECTION COMPLÈTE...

Écoloboutique.com
Inscription Infolettre EstriePlus.com
Centre culturel de l'Université de Sherbrooke juillet 2018
 
Marie-Soleil Samson, B.Sc., ND.,K.in
Vendredi, 20 juillet 2018
La crème solaire, bonne ou mauvaise pour la santé?

Sylvie Roy
Jeudi, 19 juillet 2018
« C’est pas juste! »

Daniel Nadeau
Mercredi, 18 juillet 2018
La célébration du ballon rond!

Royal Lepage Jacinthe Dubé - 20 juillet 2018
Centre de développement athlétique Badmofo Methods
Le SPS veut rapidement retrouver une adolescente disparue Par Cynthia Dubé Jeudi, 19 juillet 2018
Le SPS veut rapidement retrouver une adolescente disparue
Une altercation se termine en meurtre au centre-ville Par Vincent Lambert Jeudi, 19 juillet 2018
Une altercation se termine en meurtre au centre-ville
Les suspects comparaissent pour le meurtre de Félix Bergeron Par Cynthia Dubé Vendredi, 20 juillet 2018
Les suspects comparaissent pour le meurtre de Félix Bergeron
ACHETEZ EstriePlus.com
bannières | concours | répertoire web | publireportage | texte de référencement | site web | vidéos | chroniqueur vedette
2017 © EstriePlus.com, tous droits réservés | Contactez-nous