Phoenix de Sherbrooke - 18 février 2018
Netrevolution Forfaits internet & Téléphonie illimité

Accueil   Chroniqueurs   Partenaires   Contactez-nous          
 
-1°C
détails
Annonces Classées Avis de décès Maison à vendre Concours Magasin général Calendrier Annuaire
  La croix lumineuse du mont Bellevue ne sera plus en fonction pour une durée indéterminée en raison d'un bris.
 
Memphrémagog - journal
ACTUALITÉS
Estrie
Memphrémagog
Culture & Événements
Sports
L'actualité en photos
L'actualité en vidéos
CAHIERS
Affaires & Juridique
Automobiles
Découvertes
Éducation
Famille
Habitation
Mode-Santé-Beauté
Style de vie
Voyages & Gastronomie
Blogue
JOURNAUX LOCAUX
Le Papotin
Electro-5 Reparation Ecoresponsable
ACTUALITÉS / Estrie
Cynthia Dubé Par Cynthia Dubé
cdube@estrieplus.com

Vendredi, 27 janvier 2017

Situation préoccupante, mais moins alarmante



 Imprimer   Envoyer 
Sylvie Moreault, directrice du programme soutien à l’autonomie des personnes âgées, Lise Montagne, directrice des soins infirmiers, et Gilles Michaud, directeur des ressources humaines. des communications et des affaires juridiques.

La direction du CIUSSS de l'Estrie CHUS a fait le point vendredi après-midi concernant la gestion exceptionnelle des lits de soins de courte et de longue durée. La situation reste préoccupante, mais elle n'est plus au seuil critique.

En ce moment, il y a 75 lits d'ouverts en surcapacités dans les CHSLD de la région, soit cinq de plus que la semaine dernière. Selon la direction du CIUSSS de l'Estrie CHUS, la situation reste préoccupante, mais elle n'est plus au seuil critique.

«À ce stade-ci, on peut se permettre de ralentir le rythme d'admission dans les CHSLD en surcapacité, en tenant compte du fait que l'urgence immédiate n'est plus la même que la semaine dernière. Ce ralentissement donnera une chance à notre personnel qui est présentement très essoufflé», indique Sylvie Moreault, directrice du programme soutien à l'autonomie des personnes âgées.

À l'urgence, l'augmentation importante de l'occupation des civières s'est maintenant stabilisée. «Nos urgences ont un niveau d'activités plus en contrôle, mais la situation demeure précaire et elle est toujours suivie de près», souligne Lise Montagne, directrice des soins infirmiers.

Situation déstabilisante

Oui, les mesures de relocalisation de personnes âgées dans des CHSLD ont été déstabilisantes. Les pratiques ont été bousculées et ont causé de nombreuses insatisfactions. Cependant, la direction se défend d'avoir été négligente dans sa façon d'agir.

«On a mis en place tout ce qui était à mettre en place pour assurer la sécurité des usagers, indique Mme Moreault. Il y a eu des ratés au niveau administratif, dans le transfert de l'information, mais pas au niveau des soins.»

Et si la situation se détériore à nouveau et que des lits supplémentaires doivent encore être ouverts pour répondre aux besoins de courte durée? D'autres relocalisations devront être effectuées, répond Mme Moreault. Parmi les alternatives, il y a le CHSLD de Weedon. Cependant, on tente de relocaliser les usagers le plus près possible de leur résidence. Quant au CHSLD de Windsor, il est présentement à pleine capacité.

Mesures appliquées

Notons que les mesures de soutien à domicile ont été intensifiées, tout comme les heures supplémentaires du personnel. On a aussi embauché du nouveau personnel, en plus d'utiliser de manière exceptionnelle des personnes provenant d'agences privées.

La direction souligne qu'un budget transitoire de 4,5 M$ pour l'Estrie a été débloqué pour l'occasion. «Il y a des enjeux financiers, mais c'est clair que la sécurité passe avant la situation financière. Le ministre a annoncé l'ouverture de nouvelles places en hébergement dans les prochaines années, mais en attendant, il a débloqué un budget transitoire que nous pouvons utiliser pour faire face à cette situation difficile», explique Mme Morreault.

Situation dans les urgences

La situation dans les urgences change constamment. À 16h, vendredi, l'Hôpital Fleurimont avait 30 patients pour une capacité de 28 civières. Du côté de l'Hôtel-Dieu, on comptait 32 patients pour une capacité de 44 civières. À Magog, on parle de 4 patients pour une capacité de 7 civières.


Inscription Infolettre EstriePlus.com
  A LIRE AUSSI ...
Des chasseurs toujours aussi généreux

Des chasseurs toujours aussi généreux
Saisie de drogue à Coaticook

Saisie de drogue à Coaticook
NOS RECOMMANDATIONS
Incendie sur la 13e Avenue : 3 personnes transportées au CHUS

Incendie sur la 13e Avenue : 3 personnes transportées au CHUS
Hausse de la population à Sherbrooke

Hausse de la population à Sherbrooke
PLUS... | CONSULTEZ LA SECTION COMPLÈTE...

Inscription Infolettre EstriePlus.com
Novus Vitres Sherbrooke Coaticook - février 2018
 
Alexandre Hurtubise
Vendredi, 16 février 2018
Marvel, toujours la même chose? Vraiment?

René Dubreuil
Vendredi, 16 février 2018
Les nouvelles rondes de René

Alexandre Dagenais
Jeudi, 15 février 2018
La rose: véritable enjeu environnemental

Rosemarie Lacroix
Jeudi, 15 février 2018
Apprendre le bonheur

Daniel Nadeau
Mercredi, 14 février 2018
Chasse aux sorcières

Catherine Côté
Mercredi, 14 février 2018
Petit guide pour se composer une garde-robe bien équilibrée!

Royal Lepage Jacinthe Dubé - 4 janvier 2018
Hyundai Sherbrooke - fevrier 2018
Mini-maisons en milieu urbain: Sherbrooke enregistre une 1ère au Canada Par Cynthia Dubé Vendredi, 16 février 2018
Mini-maisons en milieu urbain: Sherbrooke enregistre une 1ère au Canada
Plus de 120 nouveaux emplois chez Nordia Sherbrooke Par Cynthia Dubé Mardi, 13 février 2018
Plus de 120 nouveaux emplois chez Nordia Sherbrooke
Hausse de la population à Sherbrooke Par Vincent Lambert Mercredi, 14 février 2018
Hausse de la population à Sherbrooke
ACHETEZ EstriePlus.com
bannières | concours | répertoire web | publireportage | texte de référencement | site web | vidéos | chroniqueur vedette
2017 © EstriePlus.com, tous droits réservés | Contactez-nous