Rythme_avril20
Netrevolution Forfaits internet & Téléphonie illimité

Accueil   Chroniqueurs   Partenaires   Contactez-nous          
Annonces Classées Maison à vendre Concours Magasin général Calendrier INFOLETTRE
  Deux suspects recherchés pour vol
 
ACTUALITÉS
Estrie
En bref
Ça se passe chez nous!
Affaires & juridique
Sports
Culture & Événements
Memphrémagog
Habitation
Automobile
Santé et Beauté
Famille
Découvertes
L'actualité en vidéos
L'actualité en photos
Blogue
CHRONIQUEURS /
Deux mots à vous dire
François Fouquet Par François Fouquet

Lundi, 10 décembre 2012

Chronique de la fin du monde



 Imprimer   Envoyer 

Ouais, je sais bien, je suis un peu en avance. C'est censé être le 21 décembre 2012. Quoique...

Depuis la fin des années 1800, la fin du monde a été annoncée au moins 50 fois. Et de façon très sérieuse (!). Des églises de toutes les confessionnalités, des spécialistes des écrits historiques et bibliques, des prédicateurs, des gens sérieusement illuminés, tout y a passé.

Il y a quelques années, j'ai vécu la grande saga de Nostradamus. Des phrases plus ou moins compréhensibles, lues par une voix grave (avec beaucoup d'écho), le tout servi sur fond d'images sinistres sur TVA, nous révélaient que des choses allaient arriver.

C'était le sujet du jour à cette époque. Au travail, au repos ou dans les loisirs, tout le monde parlait de Nostradamus. Tout ça semait la peur... Et faisait vendre de la publicité à cause des cotes d'écoute.

La peur, donc. Mais la peur de quoi?

C'est fou ce qu'on peut être attentifs, collectivement, à toutes sortes de ragots et d'interprétations de toutes sortes. C'est fou ce qu'on peut faire confiance à n'importe qui qui vient annoncer un malheur.

Cette année, ce sont les Mayas. On évalue que c'est le 21 décembre que ça va se passer. Mais qu'est-ce qui va se passer? On parle d'une fin de cycle. La fin de chaque mois est une fin de cycle. Faut pas capoter avec ça pour autant! On dit que le calendrier Maya s'arrêtait là. Il doit bien y avoir une raison, non? Bien oui, c'est là que la fin du monde arrivera!, nous dit-on. Et si c'était juste parce que le Maya faiseur de calendrier était fatigué?

Le raisonnement derrière toute cette peur? Il n'y en a pas, justement! Quand on a peur, on ne raisonne plus... Et ça paraît. « Ils ont dit, à la radio, que la fin du monde arriverait le 21 décembre 2012... je capote! » me dit un ami. Plus tard, il me rassure : « Ils ont dit à la radio que la date, finalement, n'était pas la bonne. Fiou... » Je lui dis, découragé : « Et toi, tu crois tout ça? » Pas de réponse... Au fond, ça devait être vrai, c'est la radio qui l'a dit les deux fois...

C'est fou comme on peut donner une crédibilité solide et franche à n'importe qui. Il suffit que ce soit écrit sur du vieux papier et qu'on ait trouvé le parchemin au hasard d'une autre recherche (« Rien n'arrive pour rien », diront les croyants de ces théories...). Mais quand on parle des problèmes environnementaux et de notre consommation abusive, on ne croit pas vraiment le messager. Juste des faits, ça ne compte pas. Ça prend du mystique pour que la rumeur meuble les conversations aux pauses café...

Ce qui me chagrine, c'est que tout ce temps qu'on perd à avoir peur de la fin du monde, à se faire de l'angoisse pour quelque chose de non fondé, eh, bien, tout ce temps, on ne le passe pas à profiter du moment présent.

Arrêtons de chercher dans les prophéties : la fin du monde, on est en train de la bâtir. Petit geste par petit geste. Ce n'est pas pour demain. Mais je ne gagerais pas pour après-demain, cela dit...

Commençons par agir comme si la planète avait plus de valeur que toutes ces balivernes colportées plus ou moins habilement.

Note : quand on regarde toutes les fins du monde annoncées, je me dis ceci : si vous êtes pour en annoncer une, à partir de n'importe quel écrit que vous aurez Googlé, prenez soin de fixer la date après celle de votre propre mort. Vous risquez moins d'avoir l'air fou...

Clin d'œil de la semaine

Nostradamus disait : « Grands ravages sur l'histoire, une décision fera. Mystère et colère elle engendrera. Réalité et stupeur, des problèmes de digestion arriveront des années durant. » Cette prophétie s'applique à un événement du 20e siècle : le but d'Alain Côté...


Genevieve Hébert, députée de Saint-Francois
Inscription Infolettre EstriePlus.com
  A LIRE AUSSI ...
Le coup de poing du gros bon sens

Le coup de poing du gros bon sens
Quand l’opinion ne tient plus

Quand l’opinion ne tient plus
Rythme_avril20
NOS RECOMMANDATIONS
La télévision payée par la Fondation du CHUS

La télévision payée par la Fondation du CHUS
Tous dans le même bateau

Tous dans le même bateau
PLUS... | CONSULTEZ LA SECTION COMPLÈTE...

Inscription Infolettre EstriePlus.com
Sherb_achat_local_2020
 
Pierre-Olivier Pinard
Mardi, 7 avril 2020
Êtes-vous prêt à avoir la COVID-19? Partie 2

François Fouquet
Lundi, 6 avril 2020
Grand complot, croyances et COVID-19

Claude Hébert
Dimanche, 5 avril 2020
Le temps d’un confinement

Me Michel Joncas
Jeudi, 2 avril 2020
Coronavirus et bail commercial

Daniel Nadeau
Mercredi, 1 avril 2020
Un monde perdu, un monde à venir…

Isabelle Simoneau
Mardi, 31 mars 2020
Un monde de découvertes au bout de nos doigts

JD Mars 2020
1077 Printemps 20
Le CIUSSSE-CHUS ouvre une clinique désignée d'évaluation Jeudi, 2 avril 2020
Le CIUSSSE-CHUS ouvre une clinique désignée d'évaluation
La Régie de Police de Memphrémagog se veut rassurante Mardi, 31 mars 2020
La Régie de Police de Memphrémagog se veut rassurante
La ville de Sherbrooke adopte de nouvelles mesures Mardi, 31 mars 2020
La ville de Sherbrooke adopte de nouvelles mesures
ACHETEZ EstriePlus.com
bannières | concours | répertoire web | publireportage | texte de référencement | site web | vidéos | chroniqueur vedette
2017 © EstriePlus.com, tous droits réservés | Contactez-nous