Matelas Houde - janvier 2018
Netrevolution Forfaits internet & Téléphonie illimité

Accueil   Chroniqueurs   Partenaires   Contactez-nous          
 
-6°C
détails
Annonces Classées Avis de décès Maison à vendre Concours Magasin général Calendrier Annuaire
  CIUSSS de l’Estrie–CHUS: appel de candidatures (emplois étudiants inclus). Mercredi, de de 15 à 19 h, au 1621 rue Prospect.
 
Memphrémagog - journal
ACTUALITÉS
Estrie
Memphrémagog
Culture & Événements
Sports
L'actualité en photos
L'actualité en vidéos
CAHIERS
Affaires & Juridique
Automobiles
Découvertes
Éducation
Famille
Habitation
Mode-Santé-Beauté
Style de vie
Voyages & Gastronomie
Blogue
JOURNAUX LOCAUX
Le Papotin
Radioactif - sept 2017
ACTUALITÉS / Estrie
Elizabeth Nadeau Par Elizabeth Nadeau
enadeau@estrieplus.com

Mardi, 31 mai 2016

Une nouvelle recrue poilue au SPS



 Imprimer   Envoyer 

Le Service de police de Sherbrooke (SPS) est fier de présenter sa nouvelle recrue : Kanak, un chien de soutien qui viendra en aide aux jeunes victimes d'abus physiques et sexuels à toutes les étapes du processus judiciaire. Kanak est le premier chien de soutien à intégrer les rangs d'un service de police au Québec.

L'utilisation de chiens de soutien est une technique répandue dans une trentaine d'États américains. Environ 104 chiens vont du témoignage de l'enfant quant aux sévices subis jusqu'à l'accompagner lorsqu'il doit se présenter devant la cour. Depuis 2010, la technique est aussi utilisée dans l'Ouest canadien.

Non seulement le chien peut servir à établir un lien de confiance entre l'enquêteur et la victime, mais il contribue à créer une diversion de l'événement traumatisant et de l'apaiser en diminuant le stress de la situation.

Kanak n'aura pas été entraîné pour chercher de la drogue ou pister des suspects, mais bien pour être aux côtés d'une personne en détresse émotionnelle.

L'instigatrice du projet, la détective Mélanie Bédard, avait entendu parler de l'histoire d'une petite fille de Calgary qui, au moment de témoigner contre son père qui l'avait abusée sexuellement, était accompagnée d'un chien de soutien.

« Lorsque nous avons concrétisé le projet de famille d'avoir un chien, j'ai vu son pouvoir réconfortant. Quand mes enfants ont de la peine ou qu'ils se font mal, ils vont voir notre chien pour du réconfort. L'idée a germé dans ma tête. J'ai fait mes recherches et j'ai constaté qu'aucun chien ne faisait cela au Québec », explique celle qui est à l'emploi du SPS depuis dix-sept ans, dont les sept dernières à la Division des enquêtes.

À l'automne dernier, Mme Bédard a été affectée aux enquêtes liées à la jeunesse. Son conjoint travaille également comme policier au SPS.

« Une étude a été menée en Floride et sur plusieurs années, ils ont pu constater que lorsque le chien n'était pas présent, les enfants ne racontaient qu'environ 30 % de l'histoire. Lorsque l'animal était dans la pièce, les enfants étaient plus en confiance, détendus et allaient raconter jusqu'à 80 % des événements », souligne-t-elle.

Kanak sera notamment utile lorsque viendra le temps d'établir une relation de confiance entre l'enfant abusé et l'enquêteur. Il sera aussi amené lors des visites dans les écoles, dans les centres pour personnes âgées et lors des festivals.

Il accompagnera également Mélanie Bédard lorsqu'elle ira sur le terrain rencontrer des jeunes délinquants, histoire de détendre l'atmosphère. Kanak pourrait finalement aussi être appelé à être présent sur les lieux d'un événement traumatisant, si nécessaire.

Le chien a été formé par MIRA et a lui-même formé sa nouvelle maîtresse au cours des dernières semaines, qui l'hébergera chez elle. Une fois qu'il sera à l'aise dans sa nouvelle maison, son nouveau milieu de travail et dans ses nouvelles fonctions, d'autres tâches pourraient lui être incombées dès l'automne.

Photo: Danny McConnell (directeur adjoint, SPS), Mario Raymond (policier et conjoint de Mme Bédard), Noël Champagne (directeur recherche et développement et psychologue, MIRA), Mélanie Bédard (détective, SPS), Robert Pedneault (directeur, SPS).


Inscription Infolettre EstriePlus.com
  A LIRE AUSSI ...
Niveau de la rivière sous surveillance à Sherbrooke

Niveau de la rivière sous surveillance à Sherbrooke
Quoi faire ce week-end

Quoi faire ce week-end
NOS RECOMMANDATIONS
Deux Sherbrookois à l’émission Face au mur

Deux Sherbrookois à l’émission Face au mur
Rhume: un mal nécessaire pour le système immunitaire de l'enfant

Rhume: un mal nécessaire pour le système immunitaire de l'enfant
PLUS... | CONSULTEZ LA SECTION COMPLÈTE...

Inscription Infolettre EstriePlus.com
Domino's Pizza
 
Daniel Nadeau
Mercredi, 17 janvier 2018
Histoire et récits : façonner le monde

Catherine Côté
Mercredi, 17 janvier 2018
Tendances à surveiller en 2018

Marianne Therriault
Mercredi, 17 janvier 2018
Faire pousser nos cheveux: pas si facile?

François Fouquet
Lundi, 15 janvier 2018
Apprécier quoi, au juste?

Commission scolaire de la Région-de-Sherbrooke
Lundi, 15 janvier 2018
Le projet CLASS : un atout pour la réussite

Royal Lepage Jacinthe Dubé - 4 janvier 2018
The Barr Brothers
Démarrer l’année en force ! Par Alexandre Hurtubise Vendredi, 12 janvier 2018
Démarrer l’année en force !
Deux jeunes musiciennes de l’Estrie à l’émission Virtuose Par Cynthia Dubé Vendredi, 12 janvier 2018
Deux jeunes musiciennes de l’Estrie à l’émission Virtuose
Homme recherché pour un vol qualifié à Rock Forest Par Cynthia Dubé Jeudi, 11 janvier 2018
Homme recherché pour un vol qualifié à Rock Forest
ACHETEZ EstriePlus.com
bannières | concours | répertoire web | publireportage | texte de référencement | site web | vidéos | chroniqueur vedette
2017 © EstriePlus.com, tous droits réservés | Contactez-nous