Radio-Canada - Par Ici l'info
Netrevolution Forfaits internet & Téléphonie illimité

Accueil   Chroniqueurs   Partenaires   Contactez-nous          
Annonces Classées Avis de décès Maison à vendre Concours Magasin général Calendrier Annuaire
  Travaux: Portland complètement fermée entre Lionel-Groulx et Jacques-Cartier Nord pour environ 3 semaines (31 octobre).
 
ACHETEZ EstriePlus.com
SPORTS
Régionaux
Phoenix de Sherbrooke
Novus Vitres
SPORTS / Régionaux
Vincent Lambert Par Vincent Lambert
vlambert@estrieplus.com

Jeudi, 2 novembre 2017

L’élite du canoë-kayak de vitesse débarquera à Sherbrooke



 Imprimer   Envoyer 
Les Championnats canadiens de canoë-kayak de vitesse (28 août au 1er septembre 2018) seront pour une deuxième occasion présentés à Sherbrooke.

C'est à Sherbrooke que l'élite canadienne du canoë-kayak de vitesse débarquera en 2018 pour sillonner le lac des Nations. Tout près de 2 000 athlètes de partout au pays tenteront de remporter les grands honneurs lors des quelque 134 épreuves.

Les Championnats canadiens de canoë-kayak de vitesse (28 août au 1er septembre 2018) seront pour une deuxième occasion présentés à Sherbrooke - la dernière fois était en 2009. Quelque 2 000 athlètes de 40 clubs navigueront sur les eaux du lac des Nations pour tenter de remporter les grands honneurs de cette compétition - qui est l'une des plus anciennes au pays. Notons que les Championnats canadiens des maîtres seront le 2 septembre aussi à Sherbrooke.

Cette 119e édition présentera pas moins de 134 épreuves. Ce sera une opportunité de voir à l'œuvre «les champions d'hier, d'aujourd'hui et de demain», indique Joannie Verret, coordonnatrice des communications chez Canoë Kayak Canada.

« Les Championnats canadiens sont une occasion de permettre aux plus grands athlètes du Canada de se réunir et de venir tenter de chercher le titre de champion canadien, ajoute-t-elle. Ça permet aussi de se rassembler et de célébrer ce magnifique sport. Chaque épreuve à son histoire et ce sera un avant-goût d'une compétition internationale en vue des prochains Jeux olympiques. »

Le retour de ces cinq journées de compétition permettra « d'accueillir de nouveau la famille du canotage à Sherbrooke dans une installation unique au cœur de la ville », remarque Nicolas Lemay, président du comité organisateur local.

« Profiter de chaque moment au maximum »

Pour les athlètes de la région qui seront de ces Championnats canadiens, ce sera « un événement spécial et une réunion du sport », commente le kayakiste sherbrookois de vitesse, Philippe Duschesneau.

« Pour les athlètes locaux, c'est vraiment incroyable parce que c'est rare qu'on a l'occasion de faire des compétitions devant la famille, admet-il. Je me rappelle qu'en 2009, c'était magique. C'était vraiment une ambiance familiale que tu ne retrouves pas ailleurs. On ne se rend pas compte à quel point c'est agréable tant qu'on ne l'a pas vécu. J'espère que les athlètes d'ici vont absorber l'ambiance et profiter de chaque moment au maximum. »

Les premiers Championnats canadiens du Sherbrookois Philippe Duchesneau remontent en 2005. Âgé de 15 ans à ce moment, il avoue qu'une flamme a été allumée en lui.

«Je vais toujours me rappeler de mes premiers Championnats canadiens. Je ne connaissais personne au pays et quand je suis arrivé au Bassin olympique à Montréal, j'ai vu la légende du sport : Adam van Koeverden. C'est comme si je voyais le Rocket Richard du Canadien de Montréal, c'était un rêve. Ça l'allumé la flamme en moi et je me suis dit que tout était possible.»

L'athlète en kayak de vitesse a été membre de l'équipe canadienne pendant une dizaine d'années. Celui qui a raté une participation olympique à Londres et Rio par une mince seconde est en pause depuis 2015.

« J'ai décidé de me concentrer pour finir mes études, affirme le principal intéressé. Je suis au Barreau en ce moment. Je vais réévaluer la situation au printemps, mais entre-temps, je continue l'entraînement. En 2018, je vois mon rôle comme davantage un mentor. Mon niveau de performance risque d'être un peu moindre que si j'étais temps plein athlète. Je veux embarquer les jeunes en bateau avec moi. Je veux les guider dans leur première expérience nationale. »

Il est encore difficile pour Philippe Duchesneau de prévoir une éventuelle participation aux Olympiques. Toutefois, « la porte n'est pas complètement fermée », confie-t-il.


Centre de développement athlétique Badmofo Methods
Devenez membre de notre facebook
  A LIRE AUSSI ...
Le plus gros événement de hockey-balle en ville

Le plus gros événement de hockey-balle en ville
Cyclocross : premier événement international à Sherbrooke

Cyclocross : premier événement international à Sherbrooke
NOS RECOMMANDATIONS
Du bon bord du gazon 4 de 4

Du bon bord du gazon 4 de 4
Opération policière à La Marquise: un homme arrêté

Opération policière à La Marquise: un homme arrêté
PLUS... | CONSULTEZ LA SECTION COMPLÈTE...

Inscription Infolettre EstriePlus.com
Rythme FM C’est Isabelle qui paye
 
François Fouquet
Lundi, 15 octobre 2018
Omniprésente religion…

Cégep de Sherbrooke
Dimanche, 14 octobre 2018
Portrait : Dave Bergeron, la passion avant tout

Marie-Soleil Samson, B.Sc., ND. A.
Vendredi, 12 octobre 2018
Santé et beauté devraient toujours faire front commun pour le mieux-être!

Sylvie Roy
Jeudi, 11 octobre 2018
Dessine-moi un toutou!

Le Salesien - Portes ouvertes 2018
Collision sur l’autoroute 10 à la hauteur de Magog Par Cynthia Dubé Mardi, 9 octobre 2018
Collision sur l’autoroute 10 à la hauteur de Magog
Hôtel La Marquise : la victime recherchée par les policiers Par Cynthia Dubé Vendredi, 12 octobre 2018
Hôtel La Marquise : la victime recherchée par les policiers
Hausse de signalements pour mauvais traitements psychologiques Par Cynthia Dubé Mercredi, 10 octobre 2018
Hausse de signalements pour mauvais traitements psychologiques
ACHETEZ EstriePlus.com
bannières | concours | répertoire web | publireportage | texte de référencement | site web | vidéos | chroniqueur vedette
2017 © EstriePlus.com, tous droits réservés | Contactez-nous