Électro-5
Netrevolution Forfaits internet & Téléphonie illimité

Accueil   Chroniqueurs   Partenaires   Contactez-nous          
 
-3°C
détails
Annonces Classées Avis de décès Maison à vendre Concours Magasin général Calendrier Annuaire
 
Memphrémagog - journal
ACTUALITÉS
Estrie
Memphrémagog
Culture & Événements
Sports
L'actualité en photos
L'actualité en vidéos
CAHIERS
Affaires & Juridique
Automobiles
Découvertes
Éducation
Famille
Habitation
Mode-Santé-Beauté
Style de vie
Voyages & Gastronomie
Blogue
JOURNAUX LOCAUX
Le Papotin
Ecolo Boutique janvier 2018 - 3
ACTUALITÉS / Estrie
Sarah Pomar Chiquette Par Sarah Pomar Chiquette
spomarchiquette@estrieplus.com

Mardi, 20 janvier 2015

La Ville à la rescousse du Centre récréatif Rock Forest



 Imprimer   Envoyer 

Le conseil municipal de la Ville de Sherbrooke envisage d'acquérir le Centre récréatif de Rock Forest afin d'en assurer sa survie.

L'organisme qui éprouve des difficultés financières considérables demande un financement additionnel de la Ville. Sans quoi le centre récréatif ne sera plus en mesure de rembourser ses fournisseurs et se verra dans l'obligation de déclarer faillite.

C'est à un prix égal à la dette hypothécaire actuelle du centre récréatif évalué à environ 3,1 M$ que la Ville achèterait l'immeuble. Fait à souligner, la Ville contribue d'ores et déjà au remboursement du prêt à la hauteur de 78 % annuellement.

La Ville proposera sous peu un modèle d'affaires en considérant notamment le marché desservi, la vocation publique et commerciale de l'immeuble et le financement des travaux futurs.

« Dans quelques mois, nous allons déposer une offre d'achat et un contrat de gestion. Le nouveau modèle d'affaires permettra d'assurer le maintien des activités communautaires et de réfléchir sur le développement des infrastructures », a indiqué Marie-France Delage, directrice générale adjointe, relations avec la communauté à la Ville de Sherbrooke.

Le conseiller municipal qui préside le comité des sports et du plein air à la Ville de Sherbrooke, Vincent Boutin, estime que l'achat du centre est la meilleure décision à prendre à court, moyen et long terme : « En achetant le centre récréatif, nous allons stabiliser l'institution et ensuite proposer un modèle d'affaires. De ce fait, nous pourrons d'une part assurer la pérennité du bâtiment et des activités et d'autres part assurer l'accessibilité des services aux utilisateurs. »

Cette décision a soulevé bon nombre de questionnements de la part de conseillers. La conseillère Hélène Dauphinais juge la proposition de la Ville précipitée : « Il me semble que la décision est précipitée d'acheter tout de suite en ne sachant pas ce que l'on va faire avec ce centre. Ma peur est qu'on achète un paquet de problèmes. On parle de désuétude : il y a beaucoup d'argent qui a été investi et qui reste à investir dans le futur. »

Même questionnement de la part du conseiller Pierre Tardif : « Il faut être réaliste. On sait que le budget cette année est serré parce que nous avons voulu faire des économies. Cet achat est un investissement de plusieurs millions de dollars. J'espère que c'était planifié au budget », a-t-il soulevé.

À savoir que le transfert de propriété ne changerait en rien le déroulement des activités proposées par le Centre récréatif Rock Forest et la Corporation de développement économique, social et communautaire de Rock Forest (C.D.E.S.C) demeurera le gestionnaire des installations.


Inscription Infolettre EstriePlus.com
  A LIRE AUSSI ...
Briser les barrières culturelles dans trois provinces

Briser les barrières culturelles dans trois provinces
Portraits robots d’un homme au comportement à risque envers les femmes

Portraits robots d’un homme au comportement à risque envers les femmes
NOS RECOMMANDATIONS
Portraits robots d’un homme au comportement à risque envers les femmes

Portraits robots d’un homme au comportement à risque envers les femmes
Mort suspecte le jour de Noël

Mort suspecte le jour de Noël
PLUS... | CONSULTEZ LA SECTION COMPLÈTE...

Inscription Infolettre EstriePlus.com
LE BOSTON BAR - Sir Pathétik
 
Jessica Mackey, Via L'Attitude
Vendredi, 19 janvier 2018
Manger en pleine conscience

René Dubreuil
Vendredi, 19 janvier 2018
Les nouvelles rondes de René

Guillaume Rousseau
Vendredi, 19 janvier 2018
Réflexion sur l’accès à la justice en matière criminelle

Rosemarie Lacroix
Jeudi, 18 janvier 2018
Ces maladies camouflées

Isabelle Fournier
Jeudi, 18 janvier 2018
Mon ado et les tâches...

Alexandre Dagenais
Jeudi, 18 janvier 2018
La culture de légumes à l’intérieur, c’est possible?

Marianne Therriault
Mercredi, 17 janvier 2018
Faire pousser nos cheveux: pas si facile?

Catherine Côté
Mercredi, 17 janvier 2018
Tendances à surveiller en 2018

Daniel Nadeau
Mercredi, 17 janvier 2018
Histoire et récits : façonner le monde

Commission scolaire de la Région-de-Sherbrooke
Lundi, 15 janvier 2018
Le projet CLASS : un atout pour la réussite

François Fouquet
Lundi, 15 janvier 2018
Apprécier quoi, au juste?

Royal Lepage Jacinthe Dubé - 4 janvier 2018
Bedon & bout'chou
Briser les barrières culturelles dans trois provinces Par Vincent Lambert Mercredi, 17 janvier 2018
Briser les barrières culturelles dans trois provinces
Portraits robots d’un homme au comportement à risque envers les femmes Par Cynthia Dubé Lundi, 15 janvier 2018
Portraits robots d’un homme au comportement à risque envers les femmes
Deux jeunes musiciennes de l’Estrie à l’émission Virtuose Par Cynthia Dubé Vendredi, 12 janvier 2018
Deux jeunes musiciennes de l’Estrie à l’émission Virtuose
ACHETEZ EstriePlus.com
bannières | concours | répertoire web | publireportage | texte de référencement | site web | vidéos | chroniqueur vedette
2017 © EstriePlus.com, tous droits réservés | Contactez-nous