Sykes Sherbrooke ICT Canada Marketing
Netrevolution Forfaits internet & Téléphonie illimité

Accueil   Chroniqueurs   Partenaires   Contactez-nous          
 
15°C
détails
Annonces Classées Avis de décès Maison à vendre Concours Magasin général Calendrier Annuaire
 
ACHETEZ EstriePlus.com
ACTUALITÉS
Estrie
Memphrémagog
Culture & Événements
Sports
L'actualité en photos
L'actualité en vidéos
Club de Golf Manoir Des Sables 2018
ACTUALITÉS / Estrie
Vincent Lambert Par Vincent Lambert
vlambert@estrieplus.com

Mercredi, 28 juin 2017

Le Centre mère-enfant offrira un milieu de vie aux patients



 Imprimer   Envoyer 
Le CIUSSS de l’Estrie-CHUS a partagé l’évolution des plans du nouveau Centre mère-enfant qui devrait voir le jour en 2021 (crédit photo: CIUSSS de l'Estrie-CHUS).

Le Centre mère-enfant du CIUSSS de l'Estrie-CHUS sera un réel milieu de vie pour les patients qui y séjourneront. En effet, au-delà de prodiguer les meilleurs soins de santé possible, ce nouvel établissement offrira également un environnement vert : mur solaire, toiture verte, et lumière naturelle.

Le CIUSSS de l'Estrie-CHUS a partagé l'évolution des plans du nouveau Centre mère-enfant qui devrait voir le jour en 2021. Ce qu'on remarque de prime abord, c'est que ce bâtiment deviendra un milieu de vie pour les patients qui y séjourneront. L'accent a notamment été porté sur l'humanisation et l'environnement vert.

Afin d'assurer le bien-être des patients, le Centre mère-enfant assurera un apport de lumière naturelle équitable dans le bâtiment. « On a essayé à l'intérieur des aménagements de maximiser le plus possible les apports de lumière naturelle à l'intérieur du projet, explique Stéphane Langevin, architecte chez St-Gelais Montminy et associés (STGM). À l'intérieur des corridors du Centre mère-enfant, ça va donc devenir un milieu de vie en ayant accès à l'extérieur en tout temps. Ça va donc améliorer le bien-être intérieur », ajoute-t-il.

Outre la lumière naturelle, le nouvel établissement mettra aussi sur pied un mur solaire et des toitures vertes afin de donner une vue plus agréable aux patients.
« En ayant une orientation idéale, on pourra mettre sur pied un mur solaire, soutient M. Langevin. Il y aura donc un apport solaire pour le chauffage du bâtiment. Je ne peux donner aucun chiffre, car on est encore à l'étape de concept, mais ça contribuera beaucoup à l'efficacité énergétique », assure-t-il.

Démolition du garage des ambulances

Le projet du Centre mère-enfant s'installera sur une superficie de 26 400 mètres carrés. Afin de maximiser les déplacements d'un endroit à l'autre, le garage actuel des ambulances sera démoli pour être reconstruit au deuxième niveau du nouveau bâtiment, où se situera également la future urgence.

« Il y avait une petite contrainte au niveau du garage des ambulances, précise l'architecte. Si on le conservait, on éloignait la nouvelle infrastructure d'une quarantaine de pieds du bâtiment existant. Le fait de monter l'urgence au niveau 2, on est donc obligé implicitement d'accéder avec les ambulances à ce niveau. Une rampe d'accès sera donc construite », indique-t-il.

Rappelons que la construction sera effectuée sur le stationnement public près de l'aile 6. Ces changements engendreront le déménagement du stationnement et l'aménagement éventuel d'un stationnement souterrain. Ces modifications permettront notamment 6 places pour les adolescents à l'hôpital de jour en pédopsychiatrie, 10 civières à l'urgence pédiatrique, 18 chambres de maternité, quatre salles d'examen, 14 civières, et la liste s'étire encore.

« On se doit de redonner à l'établissement la même quantité de stationnements, assure M. Langevin. Peu importe le chantier, le nombre de stationnements ne sera pas diminué. »

Dans le nouveau Centre mère-enfant, tout sera pensé pour regrouper les zones critiques. « Il y a une question de temps lorsqu'on fait une intervention en urgence, rappelle M. Langevin. Les temps de déplacements deviennent donc importants. Dès l'arrivée des ambulances, on a essayé de situer les circulations critiques les plus proches possible de manière à diminuer les temps d'interventions », note-t-il.

Précisons que la première pelletée de terre aura lieu en 2018 et que les investissements sont évalués à 198 M$. Le gouvernement du Québec investira une somme de 179,6 M$, tandis que le CIUSS de l'Estrie - CHUS et la Fondation du CHUS dépenseront respectivement 6,3 M$ et 12 M$.


A.R.Turgeon Portes - Fenêtres - Rénovations
Inscription Infolettre EstriePlus.com
  A LIRE AUSSI ...
L'histoire derrière le Défi Félix

L'histoire derrière le Défi Félix
Quoi faire en ce week-end de la Saint-Jean

Quoi faire en ce week-end de la Saint-Jean
NOS RECOMMANDATIONS
La Fête nationale en Estrie: le Québec, ça se fête !

La Fête nationale en Estrie: le Québec, ça se fête !
Habiter près des arbres, les avantages et les désagréments

Habiter près des arbres, les avantages et les désagréments
PLUS... | CONSULTEZ LA SECTION COMPLÈTE...

A.R.Turgeon Portes - Fenêtres - Rénovations
Inscription Infolettre EstriePlus.com
Electro-5 Recyclage Ecoresponsable
 
Sarah-Eve Desruisseaux
Jeudi, 21 juin 2018
Faites-nous confiance!

Daniel Nadeau
Mercredi, 20 juin 2018
Fêter la nation québécoise

Catherine Côté
Mercredi, 20 juin 2018
Mode homme – Les tendances de l’été

Royal Lepage Jacinthe Dubé - 18 juin 2018
Hyundai Sherbrooke - juin 2018
Il est où, l’essentiel, il est où? Par François Fouquet Lundi, 18 juin 2018
Il est où, l’essentiel, il est où?
Tournée des microbrasseries : l’ascension des bières à Sherbrooke Par Cynthia Dubé Jeudi, 21 juin 2018
Tournée des microbrasseries : l’ascension des bières à Sherbrooke
Elle troque son emploi pour son rêve paralympique Par Vincent Lambert Mardi, 19 juin 2018
Elle troque son emploi pour son rêve paralympique
ACHETEZ EstriePlus.com
bannières | concours | répertoire web | publireportage | texte de référencement | site web | vidéos | chroniqueur vedette
2017 © EstriePlus.com, tous droits réservés | Contactez-nous