Centre Sherbrooke
Netrevolution Forfaits internet & Téléphonie illimité

Accueil   Chroniqueurs   Partenaires   Contactez-nous          
Annonces Classées Avis de décès Maison à vendre Concours Magasin général Calendrier Annuaire
  Deux fraudeurs recherchés par le SPS
 
ACTUALITÉS
Estrie
En bref
Ça se passe chez nous!
Affaires & juridique
Sports
Culture & Événements
Memphrémagog
Habitation
Automobile
Santé et Beauté
Famille
Découvertes
L'actualité en vidéos
L'actualité en photos
Blogue
Festival de rue de Lennoxville 2019
ACTUALITÉS / Estrie
Ségolène Bendo Par Ségolène Bendo

Jeudi, 4 juin 2015

Répondre aux besoins particuliers des enfants même en été



 Imprimer   Envoyer 

En Estrie, il existe plusieurs camps pour enfants aux besoins particuliers. Dysphasie, autisme et autres déficiences motrices, auditives ou visuelles, tout le monde y trouve son camp! Camp de vacances ou camps de jour, plusieurs possibilités s'offrent aux enfants.

Depuis maintenant quatre ans, Dysphasie Estrie organise un camp qui répond aux besoins spécifiques des enfants de cinq à 17 ans, comportant un trouble neurologique qui atteint le développement en général. Pour ces enfants atteints de dysphasie. L'aspect le plus visible concerne souvent le langage.

« Nous avons une équipe d'encadrement qui est formée pour faire face à ce trouble. Nous organisons des activités qui permettent de surmonter leur difficulté. Toujours en gardant l'esprit du jeu et du plaisir, tout est prévu pour que les enfants évoluent, peu importe leur niveau », précise la directrice générale de l'organisme, Maryse Le meur.

Pendant sept semaines, les 35 enfants inscrits au camp auront la chance de s'épanouir à travers différentes activités adaptées à leurs besoins.

« Nous nous servons aussi de la force que chaque éducateur possède afin de rendre l'expérience unique et enrichissante. Comme nous ne pouvons pas guérir cette maladie, nous pouvons seulement les aider à mieux apprendre », ajoute la directrice générale.

De son côté, le Centré-questre Tandem offre également un camp de jour qui permet aux enfants autistes légers de bénéficier de ses activités.

Disponible du mardi au jeudi au sein du groupe débutant, les enfants de sept à 12 ans ont la chance de travailler sur leur confiance en eux et leur équilibre grâce à la complicité des chevaux.

« Malheureusement, les ressources financières ne nous permettent pas d'embaucher un éducateur spécialisé. Nous aimerions être capable, un jour, d'offrir ce service particulier qui pourrait marier le contact avec l'animal et les besoins de ces enfants », mentionne, passion dans la voix, Jolaine Duteau, propriétaire du centre équestre.

Pour Océane Rajotte, pas question de passer l'été à la maison! Pour cette jeune autiste de sept ans, le camp de jour est une belle alternative aux vacances d'été.

Cette fois-ci, elle participera au camp de jour de la Ville de Magog, accompagnée d'une éducatrice.

« Ça nous a séduit, en tant que parents, de voir que la Ville mettait à notre disposition une éducatrice qui accompagnerait notre fille pendant son camp. Océane aura donc la chance d'aller dans un camp pour enfant tout à fait normal, avec des gens qu'elle connaît et qu'elle côtoie déjà, ce qui facilitera peut-être son intégration », explique le papa d'Océane, Claude Rajotte, qui rappelle que les autismes ont souvent besoin de routine pour être bien et éviter les crises.

Dans ce combat de tous les jours, chaque parent donne sans compter pour que leur enfant ait le meilleur, et les camps n'y font pas exception!


Club de Golf Milby - juin 2019
Inscription Infolettre EstriePlus.com
  A LIRE AUSSI ...
La Commission scolaire de la Région-de-Sherbrooke intensifie sa lutte au décrochage scolaire

La Commission scolaire de la Région-de-Sherbrooke intensifie sa lutte au décrochage scolaire
Le Rendez-vous de Howard présente une programmation électrisante

Le Rendez-vous de Howard présente une programmation électrisante
L'ÉcoloBoutique 31 juillet 2019
NOS RECOMMANDATIONS
Le Service de police de Sherbrooke demande l'aide du public pour retrouver un adolescent    disparu

Le Service de police de Sherbrooke demande l'aide du public pour retrouver un adolescent disparu
Deux fraudeurs recherchés par le SPS

Deux fraudeurs recherchés par le SPS
PLUS... | CONSULTEZ LA SECTION COMPLÈTE...

Badmofo Methods juin 2019
Inscription Infolettre EstriePlus.com
Centre culturel de l'Université de Sherbrooke 12 aout 2019
 
Alexandre Montreuil
Vendredi, 16 août 2019
Mariage à destination

Fondation québécoise du cancer - Estrie
Vendredi, 16 août 2019
L’activité physique lors des traitements contre le cancer : oui, vous avez bien lu!

Daniel Nadeau
Mercredi, 14 août 2019
Jouer notre propre musique

William Lafleur
Mercredi, 14 août 2019
L’été s’achève, mais pas toi.

Jérôme Blais
Mardi, 13 août 2019
Comment sauver des coups facilement

François Fouquet
Lundi, 12 août 2019
Tiens! Et si je vous racontais mes vacances?

Jacinthe Dubé 29 juillet 2019
Hyundai Sherbrooke mai 2019
Comment sauver du temps à l’épicerie Par Pierre-Olivier Pinard Vendredi, 9 août 2019
Comment sauver du temps à l’épicerie
Vent de renouveau au Zoo de Granby Par Daniel Campeau Samedi, 10 août 2019
Vent de renouveau au Zoo de Granby
Le Service de police de Sherbrooke demande l'aide du public pour retrouver un adolescent    disparu Mercredi, 14 août 2019
Le Service de police de Sherbrooke demande l'aide du public pour retrouver un adolescent disparu
ACHETEZ EstriePlus.com
bannières | concours | répertoire web | publireportage | texte de référencement | site web | vidéos | chroniqueur vedette
2017 © EstriePlus.com, tous droits réservés | Contactez-nous