Salon Priorité Emploi fev 21
Netrevolution Forfaits internet & Téléphonie illimité

Accueil   Chroniqueurs   Partenaires   Contactez-nous          
Annonces Classées Maison à vendre Concours Magasin général Calendrier INFOLETTRE
  Bilan COVID-19 du 3 mars
 
ACTUALITÉS
Estrie
En bref
Ça se passe chez nous!
Affaires & juridique
Sports
Culture & Événements
Memphrémagog
Habitation
Santé et Beauté
Famille
Automobile
Avis publics
Découvertes
Blogue
Salon Priorité Emploi fev 21
ACTUALITÉS / Estrie
Maxime Grondin Par Maxime Grondin

Vendredi, 18 décembre 2020

Bitfarms devra diminuer son bruit



 Imprimer   Envoyer 
Photo prise sur la page Facebook de Bitfarms

Les citoyens insatisfaits des efforts de l'entreprise Bitfarms peuvent dire mission accomplie. La Ville de Sherbrooke exige à la société de cryptomonnaies de respecter la réglementation municipale et à réduire le bruit qu'elle génère.

Elle lui donne jusqu'au 31 mars afin de se plier à cette demande. Si elle ne s'y soumet pas, le dossier sera transmis au Service des affaires juridiques de la Ville. Sherbrooke somme également la présentation d'un plan d'action de la part de Bitfarms ainsi qu'un échéancier précis des travaux prévus en vue de se conformer à la réglementation municipale avant le 22 janvier prochain.

L'intervention du Service des affaires juridiques sera aussi demandée si cette première date butoir n'est pas respectée. Les travaux correctifs seront par ailleurs suivis de très près par la Ville en fonction du plan d'action qui sera soumis par l'établissement situé sur la rue de la Pointe.

Selon la réglementation municipale, les bruits émanant d'une propriété ne doivent pas nuire au confort et au bien-être d'une personne du voisinage. L'avis scientifique sur le bruit environnemental demandé par le ministre de la Santé à l'INSPQ en 2015 établit que ce bruit « constitue un risque à la santé et à la qualité de vie de la population [...]  et est un enjeu de santé publique qui peut avoir de multiples conséquences tant physiques que psychosociales ».

Longue lutte

Depuis plus d'un an, cette situation pose problème. La Ville de Sherbrooke suit donc l'entreprise afin qu'elle se conforme pour une meilleure acceptabilité sociale de ses activités.

D'ailleurs, les conseillers municipaux Marc Denault et Paul Gingues, ainsi que le comité représentant plus de 400 citoyens qui sont perturbés par le bruit causé de la société de cryptomonnaie, se sont mobilisés dans les dernières semaines. Ces derniers veulent trouver des solutions rapides et durables afin que cette problématique disparaisse.

« Il est inconcevable que ces gens vivent avec ces nuisances sonores plus longtemps. Nous avons été patients, mais maintenant il est temps de régler la situation, et ce, au bénéfice des personnes affectées », ont souligné les conseillers Denault et Gingues par voie de communiqué.

Ces deux conseillers ont multiplié les rencontres auprès de la Ville, des élus, des autres paliers du gouvernement et des directions des ministères. Leurs voix se sont fait entendre et des mesures doivent maintenant être respectées de la part de Bitfarms.

Insuffisant

Rappelons que la compagnie a tenté d'atténuer le son qu'elle produit avec des travaux à cet effet se terminant en juillet dernier. Ses efforts ne sont toutefois pas satisfaisants pour plusieurs résidants du secteur.

« J'ai cinq enfants à la maison et je peux vous dire que le bruit et les vibrations constantes que nous vivons depuis plus d'un an ont des impacts majeurs sur notre vie. Notre sommeil étant affecté par cette situation, toute la famille est plus irritable. Nous vivons également avec une crainte constante des effets à long terme de cette situation », explique une personne habitant près de l'entreprise.

Un autre citoyen affirme que sa famille ne peut plus jouir de la tente-roulotte familiale qui servait à profiter des belles nuits d'été ni de la verrière située derrière la résidence qui est trop exposée aux vibrations et aux bruits. Il se dit même gêné de recevoir des amis à l'extérieur durant la saison chaude tellement le bruit est intolérable.


Résidence Le Boisé du Lac dec 2020
Devenez membre de notre facebook
  A LIRE AUSSI ...
Un homme retrouvé ensanglanté à Sherbrooke perd la vie

Un homme retrouvé ensanglanté à Sherbrooke perd la vie
Ouverture des cinémas : un enthousiasme bien ressenti

Ouverture des cinémas : un enthousiasme bien ressenti
NOS RECOMMANDATIONS
Le Choix d’un liquidateur : Une décision pas toujours si simple!

Le Choix d’un liquidateur : Une décision pas toujours si simple!
Bilan COVID-19 du 2 mars

Bilan COVID-19 du 2 mars
PLUS... | CONSULTEZ LA SECTION COMPLÈTE...

Résidence Le Boisé du Lac dec 2020
Inscription Infolettre EstriePlus.com
Renaissance Sherbrooke Mars 2021
 
Daniel Nadeau
Mercredi, 3 mars 2021
Le petit panthéon de mes disparus

François Fouquet
Lundi, 1 mars 2021
Je vous aimais bien, Monsieur et Madame Patate

Me François Sylvestre
Jeudi, 25 février 2021
Le Choix d’un liquidateur : Une décision pas toujours si simple!

Jacinthe Dubé 14 sept 2020
Musée Nature Science relache 2021
Les autobus scolaires de l’Estrie pourront être suivis en temps réel grâce à un projet pilote Par Maxime Grondin Jeudi, 25 février 2021
Les autobus scolaires de l’Estrie pourront être suivis en temps réel grâce à un projet pilote
Place au Carnaval de Sherbrooke Mercredi, 24 février 2021
Place au Carnaval de Sherbrooke
Bilan COVID-19 du 25 février Par Maxime Grondin Jeudi, 25 février 2021
Bilan COVID-19 du 25 février
ACHETEZ EstriePlus.com
bannières | concours | répertoire web | publireportage | texte de référencement | site web | vidéos | chroniqueur vedette
2017 © EstriePlus.com, tous droits réservés | Contactez-nous
slimecut