magasingeneral.com
Netrevolution Forfaits internet & Téléphonie illimité

Accueil   Chroniqueurs   Partenaires   Contactez-nous          
Annonces Classées Maison à vendre Concours Magasin général Calendrier INFOLETTRE
  Disparition mystérieuse d'un sherbrookois
 
ACTUALITÉS
Estrie
En bref
Ça se passe chez nous!
Affaires & juridique
Sports
Culture & Événements
Memphrémagog
Habitation
Automobile
Santé et Beauté
Famille
Découvertes
L'actualité en vidéos
L'actualité en photos
Blogue
Coop Funéraire arrangements juillet 2020
CHRONIQUEURS /
Deux mots à vous dire
François Fouquet Par François Fouquet

Mardi, 19 mai 2020

L’importance de l’auxiliaire


Quand je regarde autour, les avoirs semblent avoir pris le dessus sur les êtres. Être quelqu'un en société se définit par l'avoir de cet être.

 Imprimer   Envoyer 

L'auxiliaire. Le dictionnaire en parle comme quelqu'un qui apporte son concours à une autre. On dira aussi que ce concours est aidant, mais non essentiel.

Dans la langue française, l'auxiliaire est un verbe qui se combine à un verbe principal pour, entre autres, placer les choses dans le temps, dans leur contexte précis.

Chaque jour de nos vies, on a besoin de deux auxiliaires : être et avoir. Ce n'est pas une question d'être bon en français. C'est une question de compréhension de base dans la communication!

Quand on s'exprime, c'est comme à l'hôpital : sans auxiliaire, on échappe la base!

Il est intéressant de constater que la langue française nous apprend des leçons de vie intéressantes. Oui, oui!
L'auxiliaire être est généralement simple. Et très conséquent et direct! Il implique celui qui parle. Le sujet, comme on le disait dans mon temps. Le verbe principal est donc directement influencé par celui ou celle qui parle, qui agit. Il s'accorde directement. Que ce soit bon ou mauvais.

Si je dis « je suis écoeuré », ben, c'est ça qui est ça! Je ne peux pas mettre un « s » à écoeuré pour me convaincre que tout le monde est écoeuré! C'est moi qui parle, c'est moi qui influence la conjugaison. C'est moi qui dois assumer le verbe!

L'avoir est plus complexe.

Si je dis : « Nous avons dépensé des sommes énormes », voilà que le mot dépensé ne se conjugue pas avec le « nous »! Ça implique moins, on dirait. Ça laisse place à une explication. Ça permet de mettre la faute des dépenses sur d'autres épaules que les nôtres, à la limite. L'avoir se conjugue avec autre chose que le sujet. Comme un potentiel sauf-conduit.
Ben oui, je sais, je métaphorise à plein! On pourrait trouver des exemples qui illustrent l'inverse, sûrement.

Mais gardons l'idée de la métaphore.

Quand je regarde autour, les avoirs semblent avoir pris le dessus sur les êtres. Être quelqu'un en société se définit par l'avoir de cet être.

L'actuelle pause de notre société vient enlever la couche de vernis de la performance du quotidien et nous donne, un peu à la manière d'un coup de pelle dans le front, le triste portrait de nos CHSLD, entre autres. En grattant le vernis, on voit mieux où le bois est affaibli. Coti, parfois.

Pour en finir avec l'image de l'être et de l'avoir, j'ajouterais ceci : une fois en CHSLD, on laisse au vestiaire notre avoir. Il ne reste que l'être. L'être et l'auxiliaire!

Autant se le dire tout de suite : il faut prêter à l'un et à l'autre la plus grande considération.


Clin d'œil de la semaine

Dans la façon de faire du système de santé, l'auxiliaire est là pour l'être. Définitivement pas pour l'avoir!


Écoloboutique juillet 2020
Inscription Infolettre EstriePlus.com
  A LIRE AUSSI ...
Les clichés du miroir

Les clichés du miroir
Pas raciste. Ou peu… Ça dépend, quand même!

Pas raciste. Ou peu… Ça dépend, quand même!
NOS RECOMMANDATIONS
Un nouveau service de livraison mutualisé pour les commerçants sherbrookois

Un nouveau service de livraison mutualisé pour les commerçants sherbrookois
Lac Magog 11 infractions pour ne pas avoir porté sa veste de flottaison !

Lac Magog 11 infractions pour ne pas avoir porté sa veste de flottaison !
PLUS... | CONSULTEZ LA SECTION COMPLÈTE...

Inscription Infolettre EstriePlus.com
MSSS COVID-19 phase 4 juillet 20
 
François Fouquet
Lundi, 13 juillet 2020
« M’as te montrer à vivre! »

Pierre-Olivier Pinard
Vendredi, 10 juillet 2020
J’ai pris 10lbs depuis le début de la pandémie

Daniel Nadeau
Mercredi, 8 juillet 2020
Le grand déboulonnage…

Alexis Jacques
Mardi, 7 juillet 2020
Chronique en rappel - Nous avons peur!

Jérôme Blais
Mardi, 7 juillet 2020
Pluie pas pluie j’y vais !

Jacinthe Dubé 5 juin20
Coop Funéraire arrangements juillet 2020
Un nouveau service de livraison mutualisé pour les commerçants sherbrookois Samedi, 11 juillet 2020
Un nouveau service de livraison mutualisé pour les commerçants sherbrookois
Transfert et démarrage d’entreprise agricole L’ARTERRE en Estrie : ça marche! Dimanche, 12 juillet 2020
Transfert et démarrage d’entreprise agricole L’ARTERRE en Estrie : ça marche!
L’art ça fait du bien ! Par Daniel Campeau Lundi, 6 juillet 2020
L’art ça fait du bien !
ACHETEZ EstriePlus.com
bannières | concours | répertoire web | publireportage | texte de référencement | site web | vidéos | chroniqueur vedette
2017 © EstriePlus.com, tous droits réservés | Contactez-nous